Videos streaming images jeux et buzz
Connexion






Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu Principal
Communauté
Top Membres 2021
Membre Points
1 Skwatek4049
2 LeFreund2834
3 Kilroy12125
4 -Flo-2019
5 Avaruus1863
6 CrazyCow1648
7 Yazguen1163
8 Bricci1006
9 Olyer809
10 Mitri711

Vidéo : Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la compétition et la rentabilité

Posté par OctoNorth le 7/5/2020 14:51:53

vidéo rentabilite reflexion jacquard ina archive
Un discours simple empreint de noblesse de Monsieur Albert Jacquard interviewé par Sylvain Augier pour l'émission Faut pas rêver en 1994. Évidemment, ceci est du bon sens et pour beaucoup c'est une évidence, mais ça fait du bien. C'est une vidéo toute fraîche, sortie du placard par la chaîne Youtube de l'INA.





Sur le même sujet :
  • Vidéo : Je m'en fous (2007)
  • Vidéo : Comment sera la vie en l'an 2000 (Archive INA)
  • Vidéo : Concepteur de jeux vidéo à 14 ans en 1984
  • Source : Forum
  • Bas de page Bas  
    Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

    Top commentaires

    kpouer
    Posté le: 7/5/2020 15:03  Mis à jour: 7/5/2020 15:03
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/12/2006
    Envois: 2039
    Karma: 3937
    Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     39 
    Les commentaires précédents confirme ce que je craignais, une vidéo qui incite à la réflexion sur Koreus...

    Forcément, on va en perdre plusieurs. 😉
    Kailyana
    Posté le: 7/5/2020 17:00  Mis à jour: 7/5/2020 17:00
    Je suis accro
    Inscrit le: 22/12/2010
    Envois: 608
    Karma: 659
    Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     18 
    Ca manque, ce genre de video, sur Koreus.

    96 commentaires

    Auteur Conversation
    user125151
    Posté le: 7/5/2020 14:57  Mis à jour: 7/5/2020 14:57
    #1
    Je suis accro
    Inscrit le: 9/6/2012
    Envois: 1133
    Karma: 1275
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Cette barbe bordel ipfs QmUPSGSCBwn42vv3kahoLYePyXeuZYPRZ7uW9qjjUG6FDb
    tipihack
    Posté le: 7/5/2020 14:58  Mis à jour: 7/5/2020 14:58
    #2
    Je m'installe
    Inscrit le: 9/3/2015
    Envois: 166
    Karma: 262
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    L'Abbé Pierre était plus compétitif que lui !
    poiuytreza525
    Posté le: 7/5/2020 15:02  Mis à jour: 7/5/2020 15:02
    #3
    Je masterise !
    Inscrit le: 18/1/2013
    Envois: 3014
    Karma: 843
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    J'ai vu que ça :
    Citation :

    Canicule, quand la télé conseillait de boire 1,5 litre de bière
    kpouer
    Posté le: 7/5/2020 15:03  Mis à jour: 7/5/2020 15:03
    #4
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/12/2006
    Envois: 2039
    Karma: 3937
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     39 
    Les commentaires précédents confirme ce que je craignais, une vidéo qui incite à la réflexion sur Koreus...

    Forcément, on va en perdre plusieurs. 😉
    Chewbacca91
    Posté le: 7/5/2020 15:07  Mis à jour: 7/5/2020 15:07
    #5
    Je suis accro
    Inscrit le: 5/5/2014
    Envois: 649
    Karma: 1159
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    "Personne ne sait ce qui se passe aujourd'hui
    parce que personne ne veut qu'il se passe quelque chose,
    en réalité on ne sait jamais ce qu'il se passe
    on sait seulement ce que l'on veut qu'il se passe,
    et c'est comme ça que les choses arrivent.

    En '17 Lénine et ses camarades ne disaient pas:
    Nous allons faire la révolution
    parce que nous voulons la révolution.
    Ils disaient:
    Toutes les conditions de la révolutions sont réunies,
    la révolution est inéluctable!
    Ils ont fait la révolution qui n'aurait jamais eu lieu,
    s'il ne l'avait pas faite et qu'il n'aurait pas faite
    s'ils n'avaient pas pensé qu'elle était inéluctable
    uniquement parce qu'ils le voulaient.

    A chaque fois que quelque chose a bougé dans ce monde
    ça a toujours été pour le pire!
    Voilà pourquoi personne ne bouge,
    personne n'ose provoquer l'avenir!
    Faudrait être fou pour provoquer l'avenir
    Faudrait être fou pour risquer de provoquer
    un nouveau '19, un nouveau '14, ou un nouveau '37.

    Alors, il ne se passera jamais plus rien?
    Si parce qu'il y aura toujours
    des fous et des cons pour les suivre
    et des sages pour ne rien faire..."

    Film : La naissance de l’amour
    nilsss
    Posté le: 7/5/2020 15:12  Mis à jour: 7/5/2020 15:12
    #6
    Je suis accro
    Inscrit le: 23/10/2011
    Envois: 1165
    Karma: 1969
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    C'est dommage, il y a un beau message à la base...
    Barbatos
    Posté le: 7/5/2020 15:13  Mis à jour: 7/5/2020 15:13
    #7
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/11/2014
    Envois: 3879
    Karma: 15971
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    C'te barbe...

    ipfs QmWEwSQPpTze9zfgmdjdmzLVkM5jbUZk6gQGrutMUxe2cX
    ultimacio
    Posté le: 7/5/2020 15:19  Mis à jour: 7/5/2020 15:19
    #8
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 17/12/2005
    Envois: 15
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Montrez ça à Michael Jordan
    P0STER
    Posté le: 7/5/2020 15:20  Mis à jour: 7/5/2020 15:20
    #9
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/11/2012
    Envois: 682
    Karma: 917
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    En attendant on est compétitifs et il est mort 😎
    roondar
    Posté le: 7/5/2020 15:21  Mis à jour: 7/5/2020 15:23
    #10
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/7/2013
    Envois: 1159
    Karma: 3430
    En ligne !
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     5 
    @Chewbacca91 Je suis pas du tout d'accord avec ce raisonnement ^^'
    Nos élite ne souhaitent que ça justement : que le peuple garde gentillement son statut quo de consommateur passif pendant qu'ils s'enrichissent toujours plus sur son dos et sur la planète, tout en verrouillant petit à petit le moindre réel pouvoir de contestation.
    Si la banque est au pouvoir en France c'est justement parce que nous n'avons fait que regarder pendant que d'autres agissaient:p
    asm63
    Posté le: 7/5/2020 15:50  Mis à jour: 7/5/2020 15:50
    #11
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1136
    Karma: 569
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    « Ah si tous ceux qui nous dirigent étaient comme vous », dit le mec qui a vécu à 200 à l'heure sous l'égide de la compétition perpétuelle et de la coke.
    greenysnaky
    Posté le: 7/5/2020 16:04  Mis à jour: 7/5/2020 16:11
    #12
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     5 
    J'aime beaucoup Albert Jacquard, mais je pense que c'est une erreur de rejeter en bloc "la compétition".

    Il y a toutes sortes de compétitions qui n'ont pas forcément à voir avec la rentabilité économique et le benchmarking.

    Il nuance déjà en parlant de valoriser la compétition contre soi-même, mais la compétition avec ses pairs et la compétition avec soi-même vont ensemble et se nourrissent l'une de l'autre. Il y a des rivalités/compétitions entre personnes qui n'ont rien à voir avec le mépris ou l'écrasement de l'autre, mais au contraire qui créent un respect et une reconnaissance mutuelle, justement parce que chacun reconnaît l'importance de l'autre pour s'améliorer lui-même.

    La compétition fait profondément partie de la nature humaine, c'est un levier puissant et qui peut être vu de façon positive comme il peut être vu de façon négative. Ce qui est me semble plus important, c'est de déterminer avec soin les indicateurs sur lesquels on encourage la compétition (par exemple, ce serait mieux que les pays se tirent la bourre pour élever leur IDH plutôt que leur PIB), et de faire comprendre aux gens que la compétition n'est pas un antonyme de solidarité, entraide, coopération ou altruisme.

    Comme il le laisse entendre à un moment, la sélection naturelle, bien qu'elle soit compétitive, ne sélectionne pas les "plus forts". Elle sélectionne les mieux adaptés, et ce faisant elle a créé l'entraide, la solidarité et la coopération. C'est bien parce que l'Homme est une espèce sociale qui sait communiquer, s'entraider et coopérer, qu'il s'est aussi bien adapté ces derniers millénaires et qu'il est aussi... compétitif.

    @P0STER Il a eu 3 fils et 8 petits-enfants, a priori il est suffisamment compétitif !
    Gratn
    Posté le: 7/5/2020 16:38  Mis à jour: 7/5/2020 16:38
    #13
    Je suis accro
    Inscrit le: 4/4/2012
    Envois: 1108
    Karma: 169
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Oui, enfin c'est une vision à la fois réductrice du concept de compétition, et surtout complètement déconnectée du monde réel.
    Jinroh
    Posté le: 7/5/2020 16:40  Mis à jour: 7/5/2020 16:40
    #14
    Spécial K
    Inscrit le: 3/12/2017
    Envois: 4722
    Karma: 7151
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Les vestes vertes n ont pas non plus survecue.
    Wiiip
    Posté le: 7/5/2020 16:58  Mis à jour: 7/5/2020 17:02
    #15
    Je suis accro
    Inscrit le: 31/7/2007
    Envois: 714
    Karma: 1321
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Ahh, le bon vieux temps où on proposait à un spécialiste de quelque chose de s'exprimer sur n'importe quoi d'autre en espérant qu'il soit aussi brillant.

    (ah, il y a Mr Villani, même pas foutu de suivre les traces de Condorcet, qui nous rappelle que l'on a pas arrêté cette mode)

    Bref, un discours empreint de noblesse, mais malheureusement bien à coté de la plaque 😞
    La nature ne fait que ca, réaliser de la compétitivité, de l'optimisation. Marche ou crève en permanence.
    La nature, elle s'en fout des vieux, elle s'en fout même de la vie.
    Ces images ne sont pas si vieilles que la biologie réalisait déjà à cette époque que les frontières (et la granularité) du vivant sont quand même vachement floues : une fabuleuse claque dans la gueule à des millénaires de philosophie.
    Mais bon, c'est plus mignon de ressortir une bonne grosse plâtrée de platitudes bien-pensantes.

    Alors, spoiler (en 1994, il était tombé, le mur de Berlin, non ?), l'absence de concurrence, tout le monde "main dans la main", ca ... ne marche pas. Ca conduit à l'immobilisme, et à l'effondrement. (et oui, c'est valable aussi pour une forêt ou un virus)

    Ca ne nécessite pas de créer de la compétition à tous les niveaux (au sein de la cellule familiale, d'une communauté, voir même au sein de l'entreprise), mais si aucun niveau n'est en compétition contre un concurrent, le système complet pourrait pratiquement correspondre à la définition de "mort".

    (alors, attention, hein, je ne vous invite pas à partir frapper votre voisin pour le fun, juste à réfléchir. Les bonnes intentions, ca ne fait pas pousser les carottes.)
    Kailyana
    Posté le: 7/5/2020 17:00  Mis à jour: 7/5/2020 17:00
    #16
    Je suis accro
    Inscrit le: 22/12/2010
    Envois: 608
    Karma: 659
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     18 
    Ca manque, ce genre de video, sur Koreus.
    Phadeb
    Posté le: 7/5/2020 17:03  Mis à jour: 7/5/2020 17:03
    #17
    J'aime glander ici
    Inscrit le: 7/3/2007
    Envois: 9226
    Karma: 313
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     3 
    Citation :

    @kpouer
    Les commentaires précédents confirme ce que je craignais, une vidéo qui incite à la réflexion sur Koreus...

    Forcément, on va en perdre plusieurs. ;)


    C'est quoi ce mépris ? C'est pas parce qu’il y'a eu 3 commentaires drôles, que les gens sont perdus.
    bilou001
    Posté le: 7/5/2020 17:14  Mis à jour: 7/5/2020 17:19
    #18
    Je m'installe
    Inscrit le: 24/11/2013
    Envois: 424
    Karma: 497
    En ligne !
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Un problème digne de l’œuf et la poule. Qu'est-ce qui est arrivé en premier, le système ou la compétition ?
    La compétition est peu performante donc génère un problème de survie qui crée de la compétition.. et le cercle vicieux s'est refermé.
    Croire que la technologie nous fera toujours mieux vivre qu'avant est faux.. on s'en rend compte avec le changement climatique induit.. il n'y avait donc pas d'intérêt particulier à la faire avancer si vite. La nouveauté serait-elle une drogue ?
    pac75
    Posté le: 7/5/2020 17:18  Mis à jour: 7/5/2020 17:19
    #19
    J'aime glander ici
    Inscrit le: 1/1/2009
    Envois: 6693
    Karma: 1984
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Merci @OctoNorth et @Koreus de donner la parole au professeur Jacquard, un homme magnifique que je regrette tant, je ne peux que conseiller de lire ses livres, TOUT ses livres. Si on ne devait en choisir qu'un seul (quel dommage) ou pour commencer à aborder son oeuvre et avoir un rapide aperçu de sa pensée, peut-être ce livre très court "Pour une Terre de dix milliards d'hommes" qui est le texte d'une de ses conférences en 1997.
    LeFrenchi
    Posté le: 7/5/2020 17:27  Mis à jour: 7/5/2020 17:27
    #20
    Je masterise !
    Inscrit le: 13/1/2008
    Envois: 3342
    Karma: 910
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Citation :

    @Phadeb
    Citation :

    @kpouer
    Les commentaires précédents confirme ce que je craignais, une vidéo qui incite à la réflexion sur Koreus...

    Forcément, on va en perdre plusieurs. ;)


    C'est quoi ce mépris ? C'est pas parce qu’il y'a eu 3 commentaires drôles, que les gens sont perdus.


    C'est la compétition on te dit !
    miguel1972
    Posté le: 7/5/2020 17:32  Mis à jour: 7/5/2020 17:32
    #21
    Je m'installe
    Inscrit le: 7/3/2010
    Envois: 182
    Karma: 145
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Phadeb Non lui il est drôle ... les autres absolument pas 🙂
    greenysnaky
    Posté le: 7/5/2020 17:46  Mis à jour: 7/5/2020 17:47
    #22
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    @bilou001

    Citation :
    on s'en rend compte avec le changement climatique induit.. il n'y avait donc pas d'intérêt particulier à la faire avancer si vite. La nouveauté serait-elle une drogue ?


    Tu crois pas que tu vas un peu vite en besogne en mettant le réchauffement climatique sur le dos de "la technologie"? C'est bien évident que la technologie a un intérêt et qu'elle nous a rendu d'immenses services. L'utilisation qui en est faite, parfois abusive, c'est pas un problème de technologie, mais de morale, comme il en a toujours existé et comme il en existera toujours tant que des êtres-vivants seront là pour prendre des décisions.
    deepnofin
    Posté le: 7/5/2020 17:54  Mis à jour: 7/5/2020 17:54
    #23
    Je m'installe
    Inscrit le: 21/4/2015
    Envois: 155
    Karma: 128
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     2 
    La compétition, c'est "chacun tire le drap de son côté pour avoir chaud au détriment des autres" et l'émulation c'est "tout le monde élargit le drap, et tout le monde est bien au chaud".
    Je pense qu'il nous faut encore assez peu de choses pour qu'on en vienne à opter pour la seconde voie, bien plus bénéfique pour tout le monde, et offrant probablement un bien meilleur rendement que la première. Ça me parait inéluctable...
    Angeus
    Posté le: 7/5/2020 18:02  Mis à jour: 7/5/2020 18:02
    #24
    Je suis accro
    Inscrit le: 5/10/2013
    Envois: 1663
    Karma: 1047
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @P0STER


    C'est quoi ce commentaire de merde ?
    Loom-
    Posté le: 7/5/2020 18:06  Mis à jour: 7/5/2020 18:06
    #25
    J'aime glander ici
    Inscrit le: 24/4/2013
    Envois: 6921
    Karma: 2930
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    Aethnight
    Posté le: 7/5/2020 18:07  Mis à jour: 7/5/2020 18:07
    #26
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/5/2009
    Envois: 3756
    Karma: 499
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Kailyana Je plussoie, mais ça doit faire moins de vues qu'une paire de fesses !
    greenysnaky
    Posté le: 7/5/2020 18:18  Mis à jour: 7/5/2020 19:54
    #27
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @deepnofin

    Citation :
    La compétition, c'est "chacun tire le drap de son côté pour avoir chaud au détriment des autres" et l'émulation c'est "tout le monde élargit le drap, et tout le monde est bien au chaud".


    Non, c'est pas ça que signifie l'émulation.

    https://www.cnrtl.fr/definition/%C3%A9mulation

    Citation :
    Sentiment, considéré comme noble, louable, qui pousse à surpasser ses concurrents dans l'acquisition de compétences, de connaissances, dans diverses activités socialement approuvées.


    En gros, on parle exactement du même concept, l'émulation est un sentiment compétitif, sauf que dans ce cas, il est connoté positivement, donc on se dit "ah ouais, ça c'est bien", alors que la compétition elle-même est (parfois) connotée négativement, ou du moins pas exclusivement positivement.

    Citation :
    Je pense qu'il nous faut encore assez peu de choses pour qu'on en vienne à opter pour la seconde voie


    Le problème étant que la seconde voie n'est pas toujours une alternative possible. Dans un système fini, avec des quantités de ressources limitées, il arrive que le conflit avec comme issue un gagnant et un perdant soit la seule résolution possible.

    Et il est aussi des cas dans lesquels une certaine dose de compétition véritable (avec le côté "cruel" avec des gagnants et des perdants que ça implique), finit par être profitable pour le bien commun. C'est typiquement l'idée derrière le modèle social-démocrate : on laisse la compétition s'exprimer dans l'économie pour en tirer un maximum de performance, d'optimisation, de croissance et de richesse, puis on "repêche" les perdants de la compétition et les plus fragiles avec des aides, la sécurité sociale, le chômage, etc etc.

    Je prends pas parti pour dire qu'un parti politique est bien ou mal, et on peut toujours discuter de la quantité souhaitable de compétition et de solidarité, mais bon, n'importe quel système qui fonctionne à peu près tend quand même à laisser une place suffisante à chacune de ces deux composantes.

    Prends une équipe de sports-collectifs et tu observeras ce même équilibre constant entre compétition individuelle et mise à disposition de soi au service de la communauté/du groupe.

    On ne peut pas toujours juste décréter qu'on va faire apparaître assez de ce que les gens veulent pour tout le monde.
    Pettoman
    Posté le: 7/5/2020 18:18  Mis à jour: 7/5/2020 18:18
    #28
    Je suis accro
    Inscrit le: 28/1/2009
    Envois: 647
    Karma: 788
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    L'autre fois y avait un doc sur Arte parlant justement de la compétitivité entre Pasteur et Koch pour faire avancer la science, comme quoi ca à du bon aussi ^^.
    EndymionRaul
    Posté le: 7/5/2020 18:19  Mis à jour: 7/5/2020 18:19
    #29
    Je m'installe
    Inscrit le: 16/10/2019
    Envois: 489
    Karma: 309
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @P0STER Désolé de te décevoir mais tu vas un jour mourrir toi aussi, compétitif ou pas. Dailleur ta compétitivité pourrais même te coûter la vie, ou celle d'un autre, c'est dailleurs le principe même, assez souvent.
    gnarf2
    Posté le: 7/5/2020 18:23  Mis à jour: 7/5/2020 18:23
    #30
    Je m'installe
    Inscrit le: 11/4/2019
    Envois: 342
    Karma: 818
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Quand il nous dit que autrefois on n'apprenait pas la compétition à l'école, j'ose dire que l'école aujourd'hui est très probablement la moins compétitive qu'on ait eu. Toujours du progrès est nécessaire, mais c'est aujourd'hui que les individus ont le plus de chance de s'épanouir...bien plus qu'avant.

    Rappellons-nous le fameux certificat d'étude...qui déterminait d'un coup qui arrêtait l'école de force à 16 ans, et qui pouvait continuer.
    2 ou trois filles par classe...voilà tout. Le reste à l'usine, et tout de suite!

    Ma mère a 80 ans passés se rappelle encore qu'une prof lui avait mis subitement la note éliminatoire de zéro pour "bavardage", un zéro suffisant à vous barrer à vie des études, alors qu'elle était pourtant très studieuse et appliquée.
    EndymionRaul
    Posté le: 7/5/2020 18:40  Mis à jour: 7/5/2020 18:40
    #31
    Je m'installe
    Inscrit le: 16/10/2019
    Envois: 489
    Karma: 309
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     2 
    @bilou001 Clairement. L'homme n'a besoin que de nourriture, d'eau et d'un habitat sécuritaire. Le reste est superflu, mais nous parait nécéssaire (et je le comprends bien). Quand je vois tout les gens qui se sacrifient ou que l'on sacrifie au nom de je ne sais quelle découverte, au nom de la survie de l'économie, au nom de la compétitivité etc etc... J'en viens à me demander si dans leur concept de l'intelligence, l'assouvissement de leur désir, qui peut être comparé à un "shoot", n'est pas une condition sine qua non.

    Faire les choses bien et avec une bonne intention est devenu has been. De nos jours, se comporter comme le virus qui nous tue actuellement est devenu la règle. En gros, développe toi vite, mais pas trop pour pouvoir continuer à te répandre, tout en tuant peu à peu ton habitat.

    C'est ça l'intélligence humaine ?

    Allez, continuons, ont est les plus fort ! C'est ça le plus important n'est-ce pas ? Et n'oubliez pas de le dire à vos enfants.
    Wiiip
    Posté le: 7/5/2020 18:41  Mis à jour: 7/5/2020 18:43
    #32
    Je suis accro
    Inscrit le: 31/7/2007
    Envois: 714
    Karma: 1321
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Citation :

    @gnarf2
    Quand il nous dit que autrefois on n'apprenait pas la compétition à l'école, j'ose dire que l'école aujourd'hui est très probablement la moins compétitive qu'on ait eu. Toujours du progrès est nécessaire, mais c'est aujourd'hui que les individus ont le plus de chance de s'épanouir...bien plus qu'avant.

    Rappellons-nous le fameux certificat d'étude...qui déterminait d'un coup qui arrêtait l'école de force à 16 ans, et qui pouvait continuer.
    2 ou trois filles par classe...voilà tout. Le reste à l'usine, et tout de suite!

    Alors que le monde actuel est bien plus égalitaire, les jeunes ont tous le droit au pole emploi, après 5 ans d'études supérieures 😉
    Ah, ben non, ils n'y ont pas droit en fait 😞

    Personnellement, je vois bien un changement, mais j'ai du mal à trouver un système mieux qu'un autre.
    Le système actuel n'est même pas beaucoup plus égalitaire.

    @greenysnaky
    J'ai cru que tu disais une énorme connerie, mais en fait .. Ben j'ai mis +1 🙂
    Windorias
    Posté le: 7/5/2020 18:48  Mis à jour: 7/5/2020 18:48
    #33
    Je m'installe
    Inscrit le: 5/6/2014
    Envois: 102
    Karma: 101
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    "Quand on accepte la compétition on accepte de mépriser quelqu'un, de le détruire"
    Non. 😃
    Au revoir
    Quenelski
    Posté le: 7/5/2020 18:54  Mis à jour: 7/5/2020 18:54
    #34
    Je masterise !
    Inscrit le: 8/11/2013
    Envois: 2573
    Karma: 7751
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     6 
    Ça me fait penser au livre La révolution d’un seul brin de paille du Japonais Masanobu Fukuoka (1913-2008), biologiste spécialisé dans les maladies des plantes (avant de tout plaquer pour devenir agriculteur, "permaculteur" dirions-nous aujourd'hui). Un bouquin que je conseille à tous même si vous n'avez aucun attrait pour la terre, car c'est bien de là que vient la nourriture. Bref, c'est bien plus qu'un bouquin agronomique et cette vidéo me fait penser à ce passage précis :



    Voilà, c'est tout. ^^
    lolo68
    Posté le: 7/5/2020 19:01  Mis à jour: 7/5/2020 19:01
    #35
    Je m'installe
    Inscrit le: 7/6/2016
    Envois: 146
    Karma: 80
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Tu lui mets un chapeau et ça devient un nain de jardin.
    en 1994 il disait que c'était trop tard...2020 c'est foutu
    Belith
    Posté le: 7/5/2020 19:05  Mis à jour: 7/5/2020 19:06
    #36
    Je m'installe
    Inscrit le: 26/2/2017
    Envois: 153
    Karma: 286
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    Bon hé bien dans 26 ans nous ressortirons cette désormais célèbre vidéo en criant "Mais bon sang ils savaient déjà à cette époque!!!" :



    (Ça marche aussi avec toutes les vidéos d'Aurélien Barrau, "Tout le monde s'en fout", le professeur feuillage,...)

    A dans 26 ans les lapins !

    (Oui, ce commentaire est cynique)
    Zebulonvs1
    Posté le: 7/5/2020 19:21  Mis à jour: 7/5/2020 19:21
    #37
    Je m'installe
    Inscrit le: 16/3/2008
    Envois: 464
    Karma: 132
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    "Ce n'est pas rentable d'éduquer quelqu'un."

    Si c'est pour dire des conneries pareilles... Évidement que l'éducation est un investissement très rentable, tous les pays qui réussissent investissent massivement en éducation.
    deepnofin
    Posté le: 7/5/2020 20:03  Mis à jour: 7/5/2020 20:03
    #38
    Je m'installe
    Inscrit le: 21/4/2015
    Envois: 155
    Karma: 128
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @greenysnaky Ca dépend des définitions du mot "émulation". Par exemple, celle ci exprime mieux ce que je voulais dire : (Larousse) Sentiment qui pousse à faire aussi bien ou mieux qu'un ou plusieurs autres dans diverses activités ; rivalité conçue comme une incitation au travail.
    En somme, la compétition, c'est la rivalité pour faire mieux que les autres, afin d'obtenir plus pour sa pomme, et l'émulation, telle que je la vois en tout cas, c'est pareil en plus "soft" et surtout dans un objectif commun. En tout cas c'est ça que je voulais exprimer !
    Dans notre système, c'est clair qu'une émulation globale est impossible. Mais on va devoir, tôt ou tard, prendre nos responsabilités collectives et en changer (en gardant en tête que nos dirigeants sont voués à faire toujours pire... enfin, c'est mon constat).
    bilou001
    Posté le: 7/5/2020 20:32  Mis à jour: 7/5/2020 21:27
    #39
    Je m'installe
    Inscrit le: 24/11/2013
    Envois: 424
    Karma: 497
    En ligne !
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @greenysnaky "a un intérêt et qu'elle nous a rendu d'immenses services"
    Sous quelle formule tu arrives à un bilan positif ? Ce n'est justement pas si évident.
    Ne considérer que le positif de la technologie en disant que les mauvaises utilisations sont de la faute de certains ça s'appelle être un idéaliste borné ^^
    On fait avec les gens qu'il y a.. et d'après moi il y a un temps d'adaptation à la technologie et un temps pour penser la technologie qui n'a pas été pris, il a été sauté.
    C'est la connaissance qui nous éloigne de l'animal que nous sommes en naissant, sans une chaîne de transmission du savoir et de la culture correcte, on divague.. peu importe le niveau technologique de l'environnement.

    edit: il y a sûrement eu quiproquo, je n'ai jamais rien mis sur le dos de quelque chose d'inconscient comme la techno.. en revanche que nous l'ayons faite avancer, n'était pas malin. Ce serait faire un caprice de refuser de s'adapter aux boulets. Ici nos plages resteront fermées pour pas que des confinés parisiens viennent... ça fait chier mais c'est comme ça, je respecte la décision, l'idéal est impossible.
    greenysnaky
    Posté le: 7/5/2020 20:38  Mis à jour: 7/5/2020 20:38
    #40
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @deepnofin

    Citation :
    Ca dépend des définitions du mot "émulation". Par exemple, celle ci exprime mieux ce que je voulais dire : (Larousse) Sentiment qui pousse à faire aussi bien ou mieux qu'un ou plusieurs autres dans diverses activités ; rivalité conçue comme une incitation au travail.


    Je vois pas trop en quoi ça diffère de celle que j'ai citée. La motivation dans cette définition, c'est bien d'élever son niveau à, ou dessus de celui des autres, donc d'être compétitif vis-à-vis d'eux. Le mot "rivalité" est même un synonyme extrêmement proche de compétition, et il y a clairement un certain antagonisme et une certaine compétition entre une personne et son "rival", qui implique qu'on essaie de passer devant lui/elle, comme dans toute compétition.

    Il y a juste quelques précisions/nuances qui sont ajoutées dans la définition d'émulation de façon à ce qu'on ne puisse pas vraiment considérer ça comme quelque chose de négatif, du genre "conçue comme une incitation au travail", et où on précise qu'il ne s'agit en général pas d'une confrontation directe, pour qu'on ne puisse pas s'imaginer une compétition à mort qui entraînerait la destruction d'un des participants.

    Citation :
    En somme, la compétition, c'est la rivalité pour faire mieux que les autres, afin d'obtenir plus pour sa pomme


    Pas forcément, tu y ajoutes une nuance d'égoisme mais elle n'existe pas en soi dans la définition. La compétition c'est une lutte/rivalité entre des personnes qui recherchent un même objectif. Ou avec soi-même, mais c'est le même principe, on se bat avec le "moi du passé" ou qqc comme ça. L'objectif derrière cette compétition n'est pas forcément un objectif égoiste/individualiste. Je pense pas qu'on puisse affirmer que Nadal soit "égoiste" en donnant le meilleur de lui-même pour essayer de gagner un tournoi de tennis. Et au contraire, ça peut être extrêmement mal vu et considéré comme une réaction égoiste d'abandonner un match ou de ne pas se donner à fond dans une situation de compétition donnée.

    Quand on parle d'émulation, le sous-entendu c'est effectivement que c'est dans l'intérêt de tous les gens qui sont "inspirés" par ce sentiment puisque tout le monde travaille mieux et ça profite à tous, mais ça reste un sentiment de compétition.

    Si tu veux l'émulation est une sous-catégorie de compétition dans laquelle il n'y a pas "vraiment" de perdant. Mais le sentiment, c'est bien quelque chose qui te pousse à te surpasser et/ou à surpasser les autres, ou au moins certains autres, c'est pas la même chose que de la pure coopération/collaboration.

    Justement, ce mot montre bien que la compétition n'est pas toute blanche ou toute noire, il y a des cas dans lesquels tout le monde est gagnant et où on crée des rivalités qui sont saines et constructives et bénéfiques, voire qui encouragent grandement la coopération, la collaboration et le lien-social (typiquement le sport en général, quand il n'y a pas de triche etc, qui sont l'occasion d'organiser des tournois qui rassemblent les peuples, qui encourage des valeurs humaines très positives et dans lesquels les concurrents apprennent à se respecter) , et d'autres cas dans lesquels la compétition s'avère nocive et mortifère.

    Citation :
    Mais on va devoir, tôt ou tard, prendre nos responsabilités collectives et en changer


    Oui, on sera d'accord là dessus, il y a des formes de compétition dans notre système d'organisation économique, politique et sociale, qui sont clairement nocives, et qu'il faudrait réformer radicalement.

    Je pense juste que c'est un piège de rejeter "la compétition" comme si c'était un gros mot. La compétition c'est quelque chose de très puissant, et c'est aussi quelque chose de potentiellement très beau et profitable lorsqu'elle est utilisée judicieusement.
    deepnofin
    Posté le: 7/5/2020 20:58  Mis à jour: 7/5/2020 20:58
    #41
    Je m'installe
    Inscrit le: 21/4/2015
    Envois: 155
    Karma: 128
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    @greenysnaky D'accord, ma foi, j'suis plutôt d'accord avec toi ! Merci d'avoir pris le temps de m'expliquer ces nuances auxquelles je n'avais pas fait attention.
    Delight
    Posté le: 7/5/2020 21:07  Mis à jour: 7/5/2020 21:07
    #42
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 9/8/2015
    Envois: 100
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    L'ambition de l'un emporte le regret de l'autre. Cette celle assertion résume la compétition, peu important l'importance des développements produits dans les commentaires précédents visant à démontrer le contraire.
    Distinguer la compétition contre soi-même et contre les autres n'est que la marque d'une incompréhension du phénomène. Si l'on n'est pas en compétition avec les autres, il n'y a rien à prouver à soi-même. Voilà qui annihile toute possibilité d'un sentiment de compétition uniquement tourné (en)vers soi-même.

    Citation :
    @greenysnaky
    Tu crois pas que tu vas un peu vite en besogne en mettant le réchauffement climatique sur le dos de "la technologie"? C'est bien évident que la technologie a un intérêt et qu'elle nous a rendu d'immenses services. L'utilisation qui en est faite, parfois abusive, c'est pas un problème de technologie, mais de morale, comme il en a toujours existé et comme il en existera toujours tant que des êtres-vivants seront là pour prendre des décisions.


    Ca me rappelle "est-ce que c'est le pistolet qui tue ou celui qui tire"? L'objet comme la technologie induit l'usage. Bien évidemment que la technologie est responsable.
    anykeyh
    Posté le: 7/5/2020 21:13  Mis à jour: 7/5/2020 21:13
    #43
    Je m'installe
    Inscrit le: 7/9/2011
    Envois: 365
    Karma: 153
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Wiiip

    > La nature ne fait que ca, réaliser de la compétitivité, de l'optimisation. Marche ou crève en permanence.

    Tu as raison. La nature ne pense pas, et il faut arreter de lui preter une quelconque noblesse d'ame ou toute autre bonté car elle n'est rien de tout cela.

    Par contre lorsque tu eleves ton regard sur l'évolution des espèces, tu remarqueras que la biodiversité a evolué afin de maintenir des niches ecologiques, et notamment que les relations de symbioses inter-espece, de dons presque desinteressés sont tout aussi courant que les relations de prédations.
    La prochaine fois que tu manges un fruit, n'oublie pas que la nature a souhaité que tu le manges et en a fait un produit delicieux 😉.

    > l'absence de concurrence, tout le monde "main dans la main", ca ... ne marche pas

    Je demande à voir. Je ne comprends pas comment tu arrives a réduire les notions de bienveillance et de partage de la video au communisme par ailleurs.

    > Ca conduit à l'immobilisme, et à l'effondrement.

    Les comportements de prédations et les monopoles qui en découles aussi. Car, ne nous cachons pas, la finalité de la compétition c'est qu'un gagnant sorte et occupe totalement sa niche. Une fois en haut, le gagnant trouvera plus facile et moins cher de tirer en bas que de s'elever encore plus.

    Toute competition est voué a finir dans l'immobilisme, car le principe de la competition est de neutraliser les autres competiteurs.
    L'etat de competition est un état instable qui finira toujours par la victoire d'un concurrent sur les autres et la mise en place d'un immobilisme forcé et dangereux.

    > mais si aucun niveau n'est en compétition contre un concurrent, le système complet pourrait pratiquement correspondre à la définition de "mort".

    Je ne comprends pas ton raisonnement.

    PS: Je ne suis pas contre la notion de competition, de jeu et très très loin d'etre communiste ( politiquement libertarien, comme quoi... ).
    Deathtruck
    Posté le: 7/5/2020 21:16  Mis à jour: 7/5/2020 21:16
    #44
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 13/2/2018
    Envois: 23
    Karma: 70
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    On se motive et on le fait, on change le monde, chacun et ensemble ?
    Programaths
    Posté le: 7/5/2020 21:57  Mis à jour: 7/5/2020 21:57
    #45
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Ne pas confondre avec les méritocraties qui poussent à une juste rétribution.

    Ainsi, celui qui travaille plus pour la collectivité mérite naturellement plus.

    Une chose que les socialistes ne peuvent sentir!

    Évidement, avec une juste rétribution, ça pousse à la compétition 😀

    Est-il normal par exemple que 25% d'une population vive 100% aux dépends des 75% restants ?
    Est-il normal que 20% de cette même population produisent 80% des fruits ?
    Pourtant, ce modèle est très largement accepté.

    On est depuis quelques décades dans des systèmes totalement injustes
    qui poussent à la médiocrité et où il est même intelligent de profiter du système!

    Ca, c'est par ce qu'il n'y a plus de mérite. Et quand le mérite est rarement présent, on crie à la compétition et à l'injustice faite par la nature.

    On a passé des décennies a chanter que nous étions tous égaux
    et nous allons maintenant même jusqu'à nier des différences physiques fondamentales comme le genre.
    Nos sociétés sont simplement malades!

    Avant, avoir 80% dans une matière était un exploit. Ca signifiait que tout était acquis. Au dessus de 80, on arrivait dans la maîtrise et au dessus de 90% c'est qu'on avait démontré qu'on pouvait acquérir de nouvelles connaissances.
    Un 60% était satisfaisant. Ca voulait dire "Sait le strict minimum".

    Aujourd'hui, 90% signifie qu'on a bien étudié! Et il est strictement interdit de demander de la matière "no vue" à l'étudient.

    Le mérite a été trucidé! La compétitivité qui reste est dans le monde professionnel.

    Nous sommes bien moins compétitifs qu'il y a 30 ans et ce n'est pas une bonne chose, c'est un symptôme!
    Cerco
    Posté le: 7/5/2020 22:12  Mis à jour: 7/5/2020 22:12
    #46
    Je m'installe
    Inscrit le: 1/12/2006
    Envois: 118
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Et pour finir cette petite musique toute joyeuse...
    Phanou6942
    Posté le: 7/5/2020 22:38  Mis à jour: 7/5/2020 22:38
    #47
    Je masterise !
    Inscrit le: 16/12/2013
    Envois: 3082
    Karma: 684
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Il fut un temps où le danger suprême résidait dans la prolifération nucléaire.
    Désormais c'est la croissance démographique incontrôlée dans un contexte de dérèglement climatique induit.

    La vidéo présentée est partiale et biaisée.
    bilou001
    Posté le: 7/5/2020 22:48  Mis à jour: 7/5/2020 23:07
    #48
    Je m'installe
    Inscrit le: 24/11/2013
    Envois: 424
    Karma: 497
    En ligne !
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths

    Est-il normal par exemple que 25% d'une population vive 100% aux dépends des 75% restants ? Oui.. celui qui n'a pas eu la génétique pour avoir mon diplôme peut faire moins, ça ne me dérange pas. Mais 100% au dépend.. ils ne sont pas tétraplégiques quand même.

    Est-il normal que 20% de cette même population produisent 80% des fruits ?
    Et cela aussi... on ne va pas faire travailler les enfants et les trop vieux, si ?

    Alors si quelqu'un a vraiment la faiblesse de vouloir plus et donc qu'il aimerait l'avoir en travaillant plus.. pas de soucis. Mais tu sembles te tromper de cible, ce sont les ultra-riches qui pompent la classe moyenne aliénée.

    Regarde la part de primaire et tertiaire dans l'économie, tu verras que les "assistés" n'ont vraiment pas besoin de grand chose, et que tu ne leur donnes vraiment pas grand chose.
    Quand quelqu'un n'a pas le luxe d'avoir une motivation, une intelligence, un corps bien foutu... pourquoi n'aurait-il pas droit à la même vie que les autres ? Pourquoi ne pas l'aider ?
    On dit que comprendre l'autre c'est se comprendre soi-même, et bien l'inverse est vrai, tout le monde a une grande chance d'être ordinaire...
    Delight
    Posté le: 7/5/2020 22:50  Mis à jour: 7/5/2020 22:50
    #49
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 9/8/2015
    Envois: 100
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths

    Ouhla, méfions-nous de l'endoctrinement, il guette chacun manifestement o_O
    spam-h
    Posté le: 7/5/2020 23:29  Mis à jour: 7/5/2020 23:29
    #50
    Je m'installe
    Inscrit le: 17/10/2008
    Envois: 186
    Karma: 85
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Totalement d'accord avec lui, la rentabilité n'est rien sans carburant.

    greenysnaky
    Posté le: 7/5/2020 23:32  Mis à jour: 7/5/2020 23:42
    #51
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Delight

    Citation :
    Ca me rappelle "est-ce que c'est le pistolet qui tue ou celui qui tire"? L'objet comme la technologie induit l'usage. Bien évidemment que la technologie est responsable.


    C'est pas tout à fait pareil, la technologie n'a pas littéralement pour seule fonction de tuer ou dans l'argument auquel je répondais, de réchauffer le climat... C'est un effet secondaire. C'est un peu comme dire qu'un médicament est clairement négatif parce qu'on observe un effet indésirable, c'est évidemment pas aussi simple que ça, il faut peser le pour et le contre. Et le "pour" de la technologie est énorme quand tu compares notre niveau de confort et notre qualité de vie à ce qu'ils seraient sans technologie, et son importance pour nous aider dans notre situation actuelle également.

    Et on est de toute façon toujours forcés de raisonner de manière probabiliste à partir d'informations incomplètes, quand bien même une décision s'avèrerait après coup regrettable, ça ne veut pas dire qu'elle était mauvaise au moment où on l'a prise et que les conservateurs invétérés de l'époque avaient raison de juste faire de la résistance avec en définitive pour seul argument, "les choses ont toujours été comme ça, elles sont très bien ainsi".

    "La technologie" peut même avoir exactement l'effet et la fonction inverse, ça dépend juste de quelle technologie on parle. Diaboliser en général "la technologie" c'est assez absurde, parce que la technologie permet juste d'accélérer n'importe quel objectif qu'on se donne, y compris les objectifs qui sont moralement louables d'après tout le monde. Et si on admet qu'un objectif est louable, alors de fait la technologie qui sera au service de cet objectif sera d'autant plus louable qu'elle permet d'atteindre cet objectif de la meilleure des façons.
    Programaths
    Posté le: 7/5/2020 23:35  Mis à jour: 7/5/2020 23:35
    #52
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @bilou001 Toujours les mêmes stratégies nauséabondes et j'admet être fautif par ma fénéantise.

    Faute du bon sens apparent, je parle bien de la population qui peut être active. Sinon, on tourne sur du 50%. Et là, je vois le truc venir: 《Mais oui, comment l'État porrait payer ? L'argent il vient d'où?!》

    Et la réponse tout conne: des mininum 50% prélevé par l'état sur ce que les gens gagnent! (30% impôt + 21% taxes + autres taxes communales et régionales)

    Le truc, c'est que quand on ne travail pas, on ne sait même pas ce qu'est "le taux d'imposition moyen". Et la seule taxe qu'on paie est la TVA puisqu'il y a des aides pour le reste.

    Moi, ça me dérange de travailler non pas pour la partie qui ne peut être active (enfants, personnes agées, incapacités). Par contre je trouve anormal que nous ayons un tau d'occupation si bas. Ah oui, ça fait au moins 30 ans que ça ne se dit plus. Maintenant, on compte les personnes sans emplois. C'est a dire les personnes qui on droit aux allocations de chômage et qui les touchent pour au moins 10 mois consécutifs et qui n'avaient pas travaillé les 2 mois précédents.
    Donc ceux aux CPAS ne comptent pas, ni ceux qui on dû faire 1 mois de travail pour continuer a bénéficier du chômage. (Bref, rentrer dans les stats, c'est très difficile. Alors que le tau d'occupation, c'était simple: tu travail ? Oui/Non)

    Ah ben oui, ça fait des biens plus petits chiffres! On arrive a rester en dessous de 10% avec ça!

    Un jour la manif ne se fera pas dans les rues...les gens cesseront de travailler et exigeront les mêmes droits, tout simplement!

    J'ai déjà dit: dès que mon salaire net n'est pas au moins 400€ au dessus du chômage, j'arrête de travailler!
    Wiiip
    Posté le: 7/5/2020 23:44  Mis à jour: 7/5/2020 23:44
    #53
    Je suis accro
    Inscrit le: 31/7/2007
    Envois: 714
    Karma: 1321
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @anykeyh
    Alors, déjà, je ne suis pas d'accord d'assimiler compétition et lutte pour remplacer entièrement l'autre.
    Pour moi, compétition, c'est juste vouloir rester dans la course pour prendre de la place, mais pas d'éliminer tous les concurrents.
    Je pense que c'était aussi le message de la vidéo : il ne va pas jusqu'à condamner les pratiques qui consistent à faire disparaître les autres.
    Et pour le coup, la nature n'essaye jamais de faire ca non plus (ou alors, assez accidentellement), mais elle n'a rien contre le fait qu'une espèce disparaît entièrement simplement parce qu'elle ne tient plus.

    Du coup, la concurrence est justement la lutte contre un monopole, le but est bien qu'il y ait un maximum de compétiteurs (compétiteurs actifs, qui veulent tous dépasser le voisin, tout prêts à abandonner le dernier - abandonner, pas éliminer de force)
    Les cas (il y en a dans la nature) ou un unique organisme occupe la totalité de la niche écologique sont des cas très fragiles, ils ont un pied dans la tombe. (exemple de forets de bambous qui sont tous issus de la même plante, ils crèvent tous en même temps, et d'un seul coup, la foret au complet meurt, pas seulement les bambous, mais aussi toutes les bestioles qui y vivent)
    La finalité n'est pas la suprématie d'un seul individu, mais tout un tas de candidats près à reprendre le flambeau si le premier se fatigue, ou s'il se contente de ralentir ou de cesser de s'adapter à son environnement.
    (ce n'est pas pour rien que la plupart des espèces vivantes sont super jeunes ... A part quelques poissons, les tortues et les croco, quasiment toutes les espèces qui nous entourent sont toutes jeunes, les vieilles ont presque toutes disparues. Pour les virus, ca semble être encore plus rapide, la grippe n'aurait pas plus de 6000ans)

    Si l'ecosystème finissait par être colonisé en totalité que par une unique super espèce, alors non seulement l'écosystème n'évolue plus, ne bouge plus (donc, vu de loin, mort), mais il peut aussi complètement disparaître si un changement se produit pour lequel il ne serait pas adapté (mort aussi vu de près)

    Donc, même si les systèmes économiques prônant la libre concurrence semblent être des machines à écraser les autres, ce systèmes défendent justement la concurrence, et luttent contre les monopoles, qui sont néfastes à la créativité et à l'adaptation.
    (les lois anti-trust, ce n'était pas une façon d'être mignon et de faire du social, c'est purement la continuité de la logique initiale)

    Après, défendre le fait de laisser mourir les espèces inadaptées (ou les entreprises, les états, les gouvernements, etc.), c'est plus difficile.
    C'est vrai qu'on aimerait bien garder au moins 1 exemplaire de Trex pour vérifier la couleur de ses plumes ... Mais bon, peut-être qu'on se passerait bien de tous ses petits copains, même présents à un exemplaire chacun (et puis, à un exemplaire, c'est pas super viable non plus, ce serait comme garder Lehman brothers avec 2 salariés, ou le roi de France avec 1 cerf, ce serait le bordel ...)
    bilou001
    Posté le: 8/5/2020 1:15  Mis à jour: 8/5/2020 1:27
    #54
    Je m'installe
    Inscrit le: 24/11/2013
    Envois: 424
    Karma: 497
    En ligne !
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths

    Ah malheur, j'ai pris trop de temps à me relire et j'ai eu le droit au token expired 😕

    Cela va me permettre d'aller droit au but.
    Demande => Travail
    On est déjà trop performant d'où le chômage, la plupart des métiers se résument à fabriquer et vendre du vent... où est le sens la dedans ? comment rester motivé à faire ça ?

    Je termine mes mois à travailler gratuitement parce que je n'ai pas besoin de gagner plus, et  je n'ai jamais demandé ni chômage, ni prime, ni baisse de charges initiales. Il y en a pleins d'autres comme moi, nous avons la chance de trouver une passion qui nous anime.. j'ai pitié de ceux qui cherchent un sens à leur vie, même les profiteurs ont leurs raisons.

    Le problème fondamental qui amène les gens à croire au mérite c'est d'assimiler les riches comme acteurs réels de leur fortune. C'est faux. Je ne peux pas travailler 10 fois plus... donc je ne suis pas censé gagner 10 fois plus, si je le fais et bien prenez moi 80% cela s’appellera de l'ajustement, de l'équité. Si j'ai une super idée, elle ne vient pas de moi.. les idées ont les subit on ne les choisit pas.. peu importe à quel point notre égo a envie d'en retirer toute la gloire.
    Je ne dis pas que je ne serai pas content de gagner plus, mais ce serait injuste et je suis assez rationnel pour ne pas me laisser persuader par un prêcheur du mérite ^^


    A l'opposé il est vrai qu'il existe des parasites, il me semble que certains gênes ont déjà été associé à l'altruisme. Sans eux les choses fonctionneraient mieux.. mais quelle est la différence entre un profiteur et un handicapé ? Ils ne sont pas responsables de la vie qui les a transformé.

    C'est le paradoxe du tas de sable, à partir de combien de grain c'est un tas ? A partir d'où la vie d'un individu coûte trop cher ?
    Appliquer l’indéterminisme en lançant un dé dans un intervalle d'incertitude ça me va à moi, mais je n'ai pas envie de forcer les autres à jouer. (Bien qu'apparemment la vie est un jeu pour beaucoup et ils me forcent à y jouer ou perdre par forfait)
    Povidone
    Posté le: 8/5/2020 2:29  Mis à jour: 8/5/2020 2:33
    #55
    Je suis accro
    Inscrit le: 26/12/2013
    Envois: 836
    Karma: 55
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    On connaît l'historique de nos civilisations sur une période de 10000 ans, malgré d'interminables tentatives de changement politique, économique et social nous n'avons pas compris que la compétition est par définition ce qui donne un sens à notre vie.
    tortillo
    Posté le: 8/5/2020 3:51  Mis à jour: 8/5/2020 3:51
    #56
    Je m'installe
    Inscrit le: 10/10/2009
    Envois: 380
    Karma: 242
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    https://www.youtube.com/watch?v=Abz3Ab9HhaQ

    je met ce lien d'une vidéo ou justement tout ces financiers commencent a pensez qu'il ne faut pas détruire toute la concurrence.

    alors oui ils ne voient pas le monde de la façon aussi sage que ce biologiste, mais peut être y aurait il une lueur d'espoir que la pensez de tout ces financiers (personnes malades selon moi) changent.
    Toto29
    Posté le: 8/5/2020 6:01  Mis à jour: 8/5/2020 6:01
    #57
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 21/3/2018
    Envois: 7
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @greenysnaky Le fait d'ancrer dans la tête d'enfants de deux ans la notion de compétition est bien la preuve que la compétition ne fait pas partie de la nature humaine. En tout cas ce qui est sûr c'est qu'avec votre raisonnement débile vous êtes parfaitement intégrer dans ce système
    Toto29
    Posté le: 8/5/2020 6:50  Mis à jour: 8/5/2020 6:50
    #58
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 21/3/2018
    Envois: 7
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths "celui qui travaille plus pour la collectivité mérite naturellement plus" MDR mis à part ceux qui travaillent réellement pour la collectivité donc pour le service public ce qui représente une large minorité (ceux qui sont largement critiqué par un grand nombre et qualifié de feignants et trop payé, pour ceux là allez consulter les grilles de salaires de la collectivité territoriale ça va vous remettre les pieds sur terre) vous travaillez pour enrichir quelques uns et non pour le bien commun. Une chose que les pourritures dénuées d'intelligence ne peuvent comprendre. Est ce normal de stigmatiser une partie de la population en les qualifiants de profiteurs alors que le nombre d'offres d'emplois est d'environs 400 000 et que le nombre de chômeurs est d'environs 6,5 millions?! Est ce normal de qualifier de profiteurs ceux qui ont le droit à une aide mensuelle d'environs 460eu afin qu'ils ne meurent pas de faim?! Est ce normal d'avoir une mentalité dénuée de bon sens et pourri telle que la votre?
    WTFISTHATSHIT
    Posté le: 8/5/2020 7:38  Mis à jour: 8/5/2020 7:38
    #59
    Je m'installe
    Inscrit le: 2/5/2014
    Envois: 433
    Karma: 314
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    "Le biologiste Albert Jacquard délivre une réflexion sur la compétition et la rentabilité"

    Réaction après visionnage : "C'est quoi c'te barbe ?"

    Sic....
    Programaths
    Posté le: 8/5/2020 10:43  Mis à jour: 8/5/2020 10:43
    #60
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Toto29 En attandant, le pourri il donne la majeure partie de son argent, fait également des donations volontaires (on parle de 600€ annuels au minimum), du bénévolat (2j/mois), partage son savoir gratuitement (vidéo Youtube)...

    Si tout le monde pouvait être aussi pourrit que moi, on aurait des semaines de 8h et la pauvreté serait une chose du passé. Si seulement!

    C'est toujours les glandus qui viennent avec des trucs à la con comme ça.

    Ah oui, j'ai eu la chance d'avoir été un enfant/pupille de  l'État où nous étions entassés (17 dans une maison "familiale") et qui n'était pas dans les meilleur conditions (eau qui coule sur un mur par exemple), fenêtres qui ferment même pas correctement et insectes qui rendent visite en nombre. San parler d'éducateurs qui avaient parfois aussi des problèmes et qui tabassaient des gosses.
    Je passerai les fois où j'étais passé à tabac même si je faisais attention de prendre un chemin différent.
    Donc j'avais littéralement TOUT pour réussir.

    À un moment, il faut vraiment arrêter d'être cons!

    La seule raison pour laquelle nos sociétés tiennent avec le modèles socialiste, c'est par ce que des trous-du-cul comme moi paient.
    Et certains de ces trous du cul ajoutent à ça du bénévolat & des donations...

    Je pourrais facilement dire ceci:

    Snif, snif, ma mère est une pute, mon père ne savait pas s'occuper de ses enfants, je suis né autistique
    et je n'ai connu la vie qu'en institution avec des gens ayant des troubles du comportement et dans des conditions limites.
    J'ai subit des discriminations par ce que les gens venant des institutions sont mal vus.
    Les gens me détestaient juste par ce que je n'avais pas de parents pour s'occuper de moi.
    Dès que je devais avoir du matériel pour l'école, je recevais de mauvaises notes, même si j'expliquais au prof ma situation.
    Ma vie a été très dificile, je n'avais rien. C'est normal que je ne sache pas travailler. J'ai besoin d'aide!

    À la place, j'ai accepté la merde dans laquelle j'étais et je faisais DÉJA du bénévolat à l'époque!
    J'étais un enfant et je travaillais déjà gratuitement!
    Mieux, je passais même du temps a lire et m'instruire.
    Ce qui m'a conduit a participer a un concours international de sciences où j'ai décroché une médaille de bronze (Amavet/Milset, Brastislava) pour avoir vulgarisé la cryptographie quantique.
    Hormis les mauvaises notes dûes à la logistique, j'étais un bon élève.
    Je n'ai jamais joué du violon.

    Ah, oui, le Rotary Club (des riches) m'ont aussi donné un prix pour "meilleur évolution dans la vie".
    J'étais ex-æquo avec un survivant de guerre qui avait perdu une jambe.

    Mais bon, je suis juste un trou-duc qui pense que rien n'est dû.
    Drakylla
    Posté le: 8/5/2020 11:59  Mis à jour: 8/5/2020 11:59
    #61
    Je suis accro
    Inscrit le: 5/3/2013
    Envois: 1360
    Karma: 896
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Super de retrouver de tels arguments, c'est très agréable à entendre. 🙂
    greenysnaky
    Posté le: 8/5/2020 14:23  Mis à jour: 8/5/2020 14:26
    #62
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @bilou001
    Citation :
    Sous quelle formule tu arrives à un bilan positif ? Ce n'est justement pas si évident.


    Si ce n'est "pas si évident", qu'est-ce qui te permet de considérer que "la technologie" est quelque chose de négatif et qu'on ne doit pas valoriser ?

    Citation :
    Ne considérer que le positif de la technologie en disant que les mauvaises utilisations sont de la faute de certains ça s'appelle être un idéaliste borné ^^


    Une "mauvaise utilisation", par définition c'est la faute de l'utilisateur oui... Une technologie donnée a à peu près toujours des inconvénients, et je ne considère pas du tout que le positif, ce que je dis c'est que c'est absurde de rejeter en général "la technologie". Entre utiliser une technologie ou pas, il y a des situations dans lesquelles ce sera mieux d'utiliser une technologie et d'autres dans lesquelles ce sera pas le cas. Et si on prend les choses dans l'ordre, et qu'on détermine D'ABORD quel est un bon objectif, pour ensuite s'intéresser aux technologies qui nous permettent d'atteindre cet objectif, alors oui, cette technologie sera sans doute bénéfique, et d'autant plus que notre technologie et notre connaissance du monde sont avancées pour éviter les mauvaises surprises et améliorer l'efficacité de notre action.

    Citation :
    C'est la connaissance qui nous éloigne de l'animal que nous sommes en naissant, sans une chaîne de transmission du savoir et de la culture correcte, on divague.. peu importe le niveau technologique de l'environnement.


    Ca n'a pas de sens de séparer connaissance et technologie. La connaissance vient en faisant, en créant, en essayant, en expérimentant, et en agissant sur le monde. Si ton objectif est la connaissance, tu as besoin de développer des technologies pour en apprendre davantage sur le monde, un téléscope, un microscope, un laser, différents matériaux, etc etc.
    greenysnaky
    Posté le: 8/5/2020 16:01  Mis à jour: 8/5/2020 16:03
    #63
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Toto29

    Citation :
    Le fait d'ancrer dans la tête d'enfants de deux ans la notion de compétition est bien la preuve que la compétition ne fait pas partie de la nature humaine.


    De quoi parles-tu ? S'il y a quelque chose que les enfants ont besoin d'apprendre, c'est bien davantage la coopération, la solidarité, l'empathie, le compromis, la délibération, l'argumentation et la négociation, que la compétition.

    Tu n'as pas besoin "d'ancrer la notion de compétition" dans la tête des enfants pour qu'ils essaient de prendre les jouets de leurs petits copains.

    Et tu ne connais rien du tout à l'école de notre pays si tu crois qu'on y encourage davantage la compétition que le vivre ensemble et la collaboration. C'est exactement l'inverse, et la raison pour cela est simple, cf mon paragraphe précédent.
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 8/5/2020 16:24  Mis à jour: 8/5/2020 16:24
    #64
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    @Programaths

    • Les richesses des 1 % les plus riches de la planète correspondent à plus de deux fois la richesse de 90 % de la population (6,9 milliards de personnes).
    • Les milliardaires du monde entier, c’est-à-dire seulement 2 153 personnes, possèdent plus de richesses que 4,6 milliards de personnes, soit 60 % de la population mondiale.
    • En France, 7 milliardaires possèdent plus que les 30 % les plus pauvres et les 10% les plus riches possèdent 50 % des richesses.
    • Si quelqu’un avait pu économiser l’équivalent de 8 000 euros par jour depuis la prise de la Bastille (14 juillet 1789), il n’arriverait aujourd’hui qu’à 1 % de la fortune de Bernard Arnault.
    • Les 2/3 des milliardaires tirent leur richesse d’une situation d’héritage, de monopole ou de népotisme

    (rapport oxfam 2020)

    et oui tu as malheureusement raison, c'est les gens comme toi qui paient pour les plus pauvres et pas ceux qui devraient.

    Avant de blâmer les "assistés" quelques questions:
    Y-a-t-il plus d'offre ou plus de demande d'emploi ?

    Dans une société juste sans superflu (publicités, lobbying, spéculation financière etc ...), combien de travail journalier moyen estime-tu par tête ? (dis moi si ton résultat inclut le travail domestique)

    Dans les cas des énergies, des réseaux en tout genre, n'est-il pas préférable d'être en situation de monopole étatique avec régulation démocratique ? si oui, quid de la compétivité mère de toutes vertues ?
    Keiwen
    Posté le: 8/5/2020 16:24  Mis à jour: 8/5/2020 16:25
    #65
    Je masterise !
    Inscrit le: 8/10/2013
    Envois: 2561
    Karma: 1209
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @kpouer Pour 4 commentaires...

    (On attend ton commentaire de grand penseur cependant)
    bilou001
    Posté le: 8/5/2020 16:28  Mis à jour: 8/5/2020 16:28
    #66
    Je m'installe
    Inscrit le: 24/11/2013
    Envois: 424
    Karma: 497
    En ligne !
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @greenysnaky Quel est le rapport entre ma proposition et ton argument ?

    Cela a du sens de séparer connaissance et technologie.. d'abord ce sont deux mots différent pour une raison. Et le niveau de connaissance d'une population est seulement limité par le niveau technologique.. il n'y a pas de relation causale directe entre les deux.
    ~30% de la population a les connaissances du niveau technologique actuel en étant large (qté de masters/ingés et +), mais la société n'y est pas du tout..
    Le pékin moyen d'il y a 50 ans est le même qu'aujourd'hui malgré les avancées techno, il n'a rien appris.

    Donc d'où tu veux justifier les avancées technos qui sont bonnes pour 3% de la pop (chercheurs) et auto-destructrices pour les consommateurs de technologies qui n'ont jamais eu d'éducation technologique, de "doctrine d'utilisation raisonnée" ?
    Mme Michou ne voit pas le CO2 de son paquebot de croisière.. Mr Michou ne voit pas la décharge qui stock ses déchets de consommation ni les quantités de ressources disponibles qui dans sa culture d'il y a 40 ans étaient illimitées..
    Ce que je dis c'est qu'il faudrait laisser le temps à la civilisation d'évoluer culturellement et mentalement.. tout comme on ne donne pas un couteau à un enfant à 6 mois sous prétexte que ce serait plus performant que d'avoir à tout passer au mixeur ! Il faut soit qu'on lui apprenne, soit qu'il ait la possibilité de se tromper sans mourir. Une civilisation n'accepte aucuns parents malheureusement, il faut donc qu'elle se trompe, mais doucement sinon elle crève.
    Grabul
    Posté le: 8/5/2020 16:42  Mis à jour: 8/5/2020 16:42
    #67
    Je m'installe
    Inscrit le: 9/6/2009
    Envois: 174
    Karma: 415
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     1 
    Citation :
    La nature ne fait que ca, réaliser de la compétitivité, de l'optimisation. Marche ou crève en permanence.

    #JExpliqueLeBiologieAAlbertJacquard
    greenysnaky
    Posté le: 8/5/2020 18:00  Mis à jour: 8/5/2020 18:13
    #68
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @bilou001

    Citation :
    d'abord ce sont deux mots différent pour une raison. Et le niveau de connaissance d'une population est seulement limité par le niveau technologique.. il n'y a pas de relation causale directe entre les deux.


    Ben... En pratique, si. Il y a des connaissances pour lesquelles l'équipement technologique est littéralement le seul facteur limitant. C'est pas pour rien si la connaissance scientifique a bondi en même temps que le progrès technologique. Les deux se nourrissent complètement l'un de l'autre, le progrès scientifique est extrêmement intimement lié au progrès technologique, et voilà pourquoi je dis que ça n'a pas de sens d'affirmer que le progrès scientifique est une bonne chose tout en affirmant que le progrès technologique n'est pas forcément souhaitable. Evidemment ce sont des concepts différents, là n'est pas la question, ce sont juste des concepts qui sont très intriqués. Pas de technologie sans connaissance, pas de progrès scientifique sans technologie. Ce serait comme dire que les connaissances de physique sont utiles mais que les mathématiques sont inutiles. C'est juste absurde, ça n'a pas de sens, même si on parle de deux concepts qui sont différents et auxquels on a donné des noms différents pour les différencier.

    Citation :
    Le pékin moyen d'il y a 50 ans est le même qu'aujourd'hui malgré les avancées techno, il n'a rien appris.


    Non, ça c'est clairement faux. L'évolution éducative c'est même une des choses les plus marquantes en France ces dernières années. Le % de bacheliers en 1985 était de 29%. Il est passé à 78% en 2015, soit tout juste 40 ans plus tard. https://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=2ahUKEwiK5u3ow6TpAhUJXRoKHWG7DSYQFjAAegQIAhAB&url=https%3A%2F%2Fwww.insee.fr%2Ffr%2Fstatistiques%2Ffichier%2F2492222%2FFPORSOC16m5_F5.5_education.pdf&usg=AOvVaw3TfmvWy6Jfwx1pCp6mH0YZ

    Et tu sais pourquoi on arrive à avoir 50% d'une classe d'âge qui fait des études supérieures aujourd'hui dans les pays les plus développés ? Ben oui... La technologie, parce qu'il y a des machines qui travaillent pour eux pendant qu'ils sont dans des amphis, qui permettent l'urbanisation et du temps libre pour que les étudiants puissent phosphorer plutôt que de travailler.

    Citation :
    Donc d'où tu veux justifier les avancées technos qui sont bonnes pour 3% de la pop (chercheurs) et auto-destructrices pour les consommateurs de technologies qui n'ont jamais eu d'éducation technologique, de "doctrine d'utilisation raisonnée" ?


    Ah, le consommateur lambda, le français moyen qui a un bac, un métier pas spécialement intellectuel et un salaire médian, il bénéficie pas de nos avancées technologiques? Il a pas vu son accès à l'information augmenté avec internet? Il a pas vu son espérance de vie augmenter par rapport aux débuts de la révolution industrielle? Il a pas plus facile maintenant pour se déplacer, avoir de l'eau chaude, se soigner et assurer son intégrité physique, se nourrir, se payer un logement et l'entretenir qu'il y a deux siècles? Ses préoccupations principales donc, comme celles de tout être humain, assouvir ses besoins?

    Je veux bien que ce soit pas évident de peser les bénéfices et les inconvénients de "la technologie" en général, parce que c'est extrêmement large et les limites de ce qui est du ou non le résultat de "la technologie" sont assez troubles. Mais il y a des limites quand même. Si tu définis un objectif comme quelque chose de louable, et tu l'as fait en parlant de la connaissance par exemple, il faut être d'une mauvaise foi inouïe pour soutenir que "la technologie" en général est un obstacle à l'atteinte de cet objectif. Et c'est le cas pour une grande majorité des objectifs qu'on peut se donner, puisque "la technologie", au niveau de sophistication et de connaissance qu'on a atteint aujourd'hui, trouve des applications pour nous faciliter le travail à peu près quel que soit l'objectif qu'on se donne. Dans quel secteur d'activité n'a-t-on pas l'utilité d'un ordinateur aujourd'hui ?

    Citation :
    Mme Michou ne voit pas le CO2 de son paquebot de croisière.


    Je suis à peu près certain que Mme Michou a entendu parler du réchauffement climatique et qu'elle sait que sa croisière ne va pas aider. Si certains décident de nier cette réalité, ou de ne pas réagir de façon à limiter le réchauffement climatique, encore une fois on parle alors de moralité et des défauts de la nature humaine. Pas de la technologie. Maintenant va dans un think tank qui a des valeurs morales vraisemblablement bien différentes et qui prend à bras le corps la question du réchauffement climatique, genre The Shift Project, et explique leur que la technologie c'est pas quelque chose d'utile/désirable pour organiser au mieux notre gestion des ressources et de nos déchets, et tu verras comment ils te reçoivent. Les travaux actuels pour mettre en place des dispositifs de recyclage du carbone, les alternatives qu'on cherche jour après jour aux énergies fossiles, c'est des exemples de... "technologies".

    Citation :
    Ce que je dis c'est qu'il faudrait laisser le temps à la civilisation d'évoluer culturellement et mentalement.. tout comme on ne donne pas un couteau à un enfant à 6 mois sous prétexte que ce serait plus performant que d'avoir à tout passer au mixeur !


    L'Homme n'a pas attendu la révolution industrielle pour saccager son environnement partout où il s'est implanté/développé. Et c'est pas propre à l'Homme non plus. Lorsqu'on change quelque chose dans un système qui est plus ou moins en équilibre, il y a des conséquences pour le reste du système, c'est à peu près inévitable. Si les dégâts sont aujourd'hui bien supérieurs à ce qu'ils ont pu être par le passé, c'est avant tout pour cette raison :
    ipfs QmVDdup96nEor3vsMosjH3tpCJWhxvyCrYQpXbrEEex2Qj

    Alors bien sûr la technologie a joué un rôle énorme dans cette augmentation en flèche de la population, comme pour à peu près n'importe quelle évolution de la société et ses conséquences, donc tu peux toujours affirmer que c'est la faute de la technologie si on a atteint ce niveau de population aussi rapidement et déséquilibré aussi rapidement le système Terre. Mais bon, si on a pu atteindre ce niveau de population, c'est bien parce qu'on a arrêté de crever comme des chiens à la moindre infection, et qu'on n'a plus besoin de faire 3 enfants pour qu'il y ait des chances qu'un d'entre eux atteigne l'âge adulte. Et ça, c'est la technologie qui l'a permis. Si tu trouves que c'est pas quelque chose de désirable, et bien soit, la courbe de population descendra, par choix ou non, rapidement ou non (et heureusement pour ceux qui y seront, en conservant de solides connaissances scientifiques ET technologiques) et on reviendra à une situation plus équilibrée. Le réchauffement climatique ne peut pas être l'argument moral ultime qui permet d'ignorer absolument tous les bénéfices de la technologie jusque là et pour l'avenir hein. La vie continue, et lorsque les gens existent, ils ont des besoins, et des priorités, qui définissent leurs moralités. Pour beaucoup de gens, le réchauffement climatique, ça existe tout à fait, mais en attendant ils doivent bien conserver leur boulot, payer leur loyer, et pour ça, ben des fois il faut faire 2 heures de route en voiture par jour, et ça pollue, et tant pis. C'est un choix moral, et un choix moral que tout être humain peut comprendre, on est conçu de façon à réagir ainsi.

    Citation :
    Une civilisation n'accepte aucuns parents malheureusement, il faut donc qu'elle se trompe, mais doucement sinon elle crève.


    Là encore, les civilisations n'ont pas attendu la technologie pour s'organiser puis s'effondrer au grès des changements du système dans lequel elles évoluent. Et parfois, elles s'effondrent justement parce qu'elles n'ont pas su évoluer et s'adapter assez vite... C'est juste le cours normal des choses. Les déséquilibres dans un système aussi chaotique sont voués à apparaître, avec les conséquences que ça implique. Aucune civilisation ne sera jamais "adulte" et adaptée de façon durable. On marche dans le blizzard, on change de direction au grès du vent, et s'il y a bien quelque chose qui peut nous permettre de gagner un peu de contrôle sur notre destin et de nous adapter plus vite à ce qui se trouve en face de nous, c'est d'avoir de la visibilité et des outils/équipements, et heureusement, dans la situation dans laquelle on se trouve aujourd'hui, on en a bien davantage que par le passé pour affronter les enjeux qui nous font face, en très grande partie grâce à la technologie.
    Programaths
    Posté le: 8/5/2020 18:23  Mis à jour: 8/5/2020 18:23
    #69
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Citation :

    @gr4sd0ubl3
    @Programaths

    • Les richesses des 1 % les plus riches de la planète correspondent à plus de deux fois la richesse de 90 % de la population (6,9 milliards de personnes).
    • Les milliardaires du monde entier, c’est-à-dire seulement 2 153 personnes, possèdent plus de richesses que 4,6 milliards de personnes, soit 60 % de la population mondiale.
    • En France, 7 milliardaires possèdent plus que les 30 % les plus pauvres et les 10% les plus riches possèdent 50 % des richesses.
    • Si quelqu’un avait pu économiser l’équivalent de 8 000 euros par jour depuis la prise de la Bastille (14 juillet 1789), il n’arriverait aujourd’hui qu’à 1 % de la fortune de Bernard Arnault.
    • Les 2/3 des milliardaires tirent leur richesse d’une situation d’héritage, de monopole ou de népotisme

    (rapport oxfam 2020)

    et oui tu as malheureusement raison, c'est les gens comme toi qui paient pour les plus pauvres et pas ceux qui devraient.

    Avant de blâmer les "assistés" quelques questions:
    Y-a-t-il plus d'offre ou plus de demande d'emploi ?

    Dans une société juste sans superflu (publicités, lobbying, spéculation financière etc ...), combien de travail journalier moyen estime-tu par tête ? (dis moi si ton résultat inclut le travail domestique)

    Dans les cas des énergies, des réseaux en tout genre, n'est-il pas préférable d'être en situation de monopole étatique avec régulation démocratique ? si oui, quid de la compétitivité mère de toutes vertues ?


    -> Il y a des métiers en pénurie. L'homme a pour caractéristique de très bien s'adapter. Pourquoi ces pénuries ?
    -> visiblement, il y en a du travail, mais il manque de volontaires ce qui amène des pénuries dans certains secteurs.
    -> Non, la démocratie ne fonctionne pas, malheureusement.
    La démocratie telle qu'implémentée aujourd'hui met en avant les minorités et non l'intérêt du peuple en général (merci les coalitions!).
    Cela fait plusieurs décades qu'en Belgique, les partis élus ne représentent pas le peuple et maintenant, les élections sont repoussées pour d'obscures raisons. (En fait, c'est simple, le peuple en a marre!)
    Aussi, les gens sont pour la plupart incapables d'un jugement éclairés.
    Il faut d'abord remettre en place une instruction digne de ce nom.
    Si il était possible de rendre la population savante et avoir une vraie démocratie, je dirais un grand OUI.
    Mais on est dans la vrai vie.
    Quant à la compétitivité elle a un régulateur naturel.
    Les monopoles arrivent et sont dévastateurs, certes.
    Mais ça a aussi le mérite de s'auto-réguler en temps normal.

    Je travail pour une société qui fait trembler un géant,
    suffisamment pour qu'on dusse prendre des mesures contre l’espionnage industrielle et même garder les informations dans des silo.

    Ce n'est pas grâce a une quelconque mesure de l'État,
    c'est par ce que la concurrence est libre et que nous savons fournir ce que les gens veulent mieux que cette grande société!
    Grâce à ce système, on peut exister.

    Aussi, qu'on s'occupe des métiers en pénurie.
    Enfin, qu'on s’attelle à l'enseignement avant tout!
    Xhyrkhaen
    Posté le: 8/5/2020 20:36  Mis à jour: 8/5/2020 20:50
    #70
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 30/9/2019
    Envois: 44
    Karma: 73
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Le problème n'est pas la compétitivité en tant que telle (elle existera toujours) mais la compétitivité économique qui n'est plus adaptée pour une population humaine aussi nombreuse . L'objectif aujourd'hui n'est pas d'accaparer plus que ses voisins mais de trouver un équilibre , une harmonie avec notre environnement mis à mal .

    "La nature n'est que compétitivité" : tout à fait exact
    Mais ce qui fait la grandeur de l'humanité , c'est justement sa capacité à surpasser les lois de la nature dans tous les domaines sauf ... dans le domaine économique où les rapports de force , la concurrence , l'élimination des faibles ... demeurent .
    Pour se transcender et pour préserver du même coup son environnement , l'humanité doit également réussir à surpasser ce dernier domaine et le plus tôt sera le mieux...
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 9/5/2020 0:48  Mis à jour: 9/5/2020 0:48
    #71
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths tu n'as pas répondu aux deux première questions et je pense que tu sais où je voulais en venir en te disant qu'en france 70% du travail vient du tertiaire ce qui est une preuve que le travail nécessaire est clairement inférieur à 35h/semaine/personne. Du coup dans une société où un "vrai travail" c'est 35hmin / semaine on empêche des gens de travailler ; de plus énormément de métier sont inutiles.

    Petite spéculation : une société n'ayant qu'un constructeur auto lequel produirait tout type de véhicule (bus,semi,utilitaire,auto classique et familiale ...).
    Y-a-t-il vraiment besoin de multiples bureaux marketing, design, de toutes ces pièces différentes ???
    Est-il logique que toutes les voitures ou presque puissent atteindre les 180 km/h si la vitesse est limitée à 130 ?
    Comment on passe de 10% vente de suv/4x4 en 2010 a plus de 40% aujourd'hui quand on sait que ça pollue 25 % de plus en moyenne et que ça tue plus (moins de visibilité, plus lourd)?

    Derrière viendrait un nouveau marché de peinture de voiture et la personnalité/singularité de chacun se révèlerait vraiment. Et du coup on gaspille moins de tout (temps,pièces,usines ...) parce que l'enjeu il est là ; on peut parfaitement vivre dans un monde de 10 milliard d'habitant, il faut juste utiliser les ressources avec parcimonie (faut commencer déjà par les répartir hein).
    Toto29
    Posté le: 9/5/2020 1:54  Mis à jour: 9/5/2020 1:54
    #72
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 21/3/2018
    Envois: 7
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @gr4sd0ubl3 "est-il logique que toutes les voitures ou presque puissent atteindre les 180 km/h si la vitesse est limitée à 130?" En France la limitation max est 130 mais en Allemagne il y a des autoroutes sans limitation de vitesse. Et le français n'est pas contraint de rouler que en France
    Toto29
    Posté le: 9/5/2020 2:13  Mis à jour: 9/5/2020 2:13
    #73
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 21/3/2018
    Envois: 7
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @greenysnaky L'école est le lieu ou l'on met en compétition les enfants, le système de notes, de classements, du il faut être le meilleur sinon tu vas avoir une vie de merde. C'est un endroit où l'on crée cet esprit individualiste le chacun pour soi. L'endroit où l'on vous apprends à respecter les règles même les plus absurdes pour être un parfait mouton à l'âge adulte "ils essaient de prendre les jouets de leurs petits copains" pour moi ce n'est pas de la compétition! Mais une envie, une curiosité de découvrir de nouvelles choses. Mon neveu qui a 3 ans lorsqu'il joue avec d'autres enfants ne s'amusent pas à jouer à qui pisse le plus loin ou d'une manière générale à vouloir être meilleur que les autres
    greg808
    Posté le: 9/5/2020 2:16  Mis à jour: 9/5/2020 2:16
    #74
    Je suis accro
    Inscrit le: 28/7/2005
    Envois: 1853
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Je donnerais tout pour retourner en 1994 pour ma part...
    Xhyrkhaen
    Posté le: 9/5/2020 7:57  Mis à jour: 9/5/2020 7:57
    #75
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 30/9/2019
    Envois: 44
    Karma: 73
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @gr4sd0ubl3
    Cela aurait fait tâche au milieu de sa propagande néolibérale de dire qu'il doit y avoir environ 10 fois plus de chômeurs que d'emplois disponibles (en France) . L'auto-régulation et le laissez-faire que les néolibéraux préconisent nous conduisent à chaque fois à des crises où chacun doit alors réparer les pots cassés (privatisation des profits / socialisation des pertes) ... sauf que ce système économique fait plus aujourd'hui que nous amener à nouveau vers une nouvelle crise économique : il nous amène également vers une crise écologique majeure qui s'apprête à mettre en péril notre espèce toute entière ...

    L'homme (s'il s'en laisse le temps en ne détruisant pas trop vite son environnement) a vocation à faire disparaître le travail tel que nous le connaissons aujourd'hui : en remplaçant peu à peu sa présence par des robots , logiciels et autres intelligences artificielles ...
    Programaths
    Posté le: 9/5/2020 14:12  Mis à jour: 9/5/2020 14:12
    #76
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Citation :

    @Xhyrkhaen
    @gr4sd0ubl3
    Cela aurait fait tâche au milieu de sa propagande néolibérale de dire qu'il doit y avoir environ 10 fois plus de chômeurs que d'emplois disponibles (en France) . L'auto-régulation et le laissez-faire que les néolibéraux préconisent nous conduisent à chaque fois à des crises où chacun doit alors réparer les pots cassés (privatisation des profits / socialisation des pertes) ... sauf que ce système économique fait plus aujourd'hui que nous amener à nouveau vers une nouvelle crise économique : il nous amène également vers une crise écologique majeure qui s'apprête à mettre en péril notre espèce toute entière ...

    L'homme (s'il s'en laisse le temps en ne détruisant pas trop vite son environnement) a vocation à faire disparaître le travail tel que nous le connaissons aujourd'hui : en remplaçant peu à peu sa présence par des robots , logiciels et autres intelligences artificielles ...


    C'est marrant car on voit, dans les fait, l'inverse: un boum économique suivit d'une longue descente et suivie d'un boum économique.
    Et ça coïncide avec dans l'ordre avec la politique. Ah oui, c'est trop gros pour être vrai.

    Autre fait marrant, ça fait de même avec l'instruction.

    Mais comment c'est possible ?!

    Toujours a parler des robots sans rien savoir. Un robot, ça ne pousse par sur un arbre. J'ai une formation d'informatique et "système à orientation industrielle". Les fameux "robots", ce sont des automates.
    Il faut des gens spécialisés qui comprennent comment instruire la machine.
    Qui savent aussi créer des pièces quand celle-ci ne sont pas disponibles dans le marché. Parfois, adapter des pièces aussi.
    Ces machines nécessitent un entretien. Par exemple, un bras doit être recalibré. Parfois c'est automatique à chaque fois que le bras va à la position initiale, parfois il y a des défauts matériels (ça s'use, quelle surprise) et il faut ré-étalonner. Et ça, c'est encore pas n'importe qui qui peut le faire. Les besoins et processus changent aussi...

    Alors quoi, vous allez tous faire une spécialisation en automates programmables ?
    Rien que dans ma formation initial, j'ai étudié Télémécanique & Siemens. La théorie du signal, l'électronique.
    Avec bien entendu les langages idoines comme graphcet, ladder, step7 et même du Labview.
    Mais c'est même pas suffisant. Il faut également savoir mener une analyse.
    Un peu moins de 5% des élèves sont capables de faire les 3 années d'études en une fois.
    Dans l'option industriel, c'est proche des 1%.

    Admettons que 10% des élèves sont capables de finir les études nécessaires en une traite.
    Ca veut dire que pour produire 10 personnes aptes a maintenir les systèmes, il en faut 100 qui rentrent en formation!

    Mais l'astuce, c'est que les 5% de réussite, ce sont des gens qui ont déjà une affinité. Donc un tri s'est déjà effectué!

    Ce phénomène s'observe souvent.
    Quand j'étais testeur bénévole, 30% des gens qui s’inscrivaient aux tests étaient diagnostiqué "haut potentiel".
    Est-ce que le test était mauvais et laissait passer plus que 2% ? Non, il y avait aussi un tri qui s'effectuait.

    Donc tout le monde ne pourrait pas faire le métier.

    Quid des gens qui peuvent (une minorité)? Ils sont censés servir le reste du peuple qui peut être oisif.
    Car oui, tout est faisable par des robots. Même l'Art. Des IA savent déjà écrire des histoires, ça ne va que s'améliorer.
    D'autres savent produire des images et des successions d'images (des films!)

    Ah, des machines qui s'entretienne toutes seules et sont évolutives. Et qui va surveiller ça ? D'autres machines ?

    Donc c'est la faute du capitalisme qu'il y ait des pénurie de travailleurs dans certains secteurs. C'est intéressant.
    C'est aussi la faute du capitalisme que l'enseignement est devenu tellement faible, que l'adulte moyen ne sait pas lire des graphiques et tableaux synoptiques.

    C'est vachement intéressant.

    En attendant, un moment, ceux qui paient vont dire "Ok, c'est bon, on a compris. On fait ce que vous faites".

    Et là on verra le socialisme dans toute sa splendeur: la vie sera très humble et le travail sera obligatoire.
    Vous êtes contres les uniformes ? Pas de bol, mais c'est ce qui se fait de mieux pour baisser les coûts de production!
    Vous préférez la senteur de lilas à la vanille ? Pas de bol, le choix, ça diversifie les lignes de production aussi et donc ça coûte plus cher.
    Samsung, Google, Apple ou Fairphone ? Pareil, le choix ...

    Je sais très bien, j'ai vécu en institution 18 ans! J'ai mangé la même chose chaque semaine pendant 18 ans excepté les occasions spéciales comme Noël.
    Ils ne faisaient pas ça pour nous torturer. Ils faisaient ça...car ça coûte moins cher.

    De l'eau qui coule sur un mur ? Est-ce que les enfants vont en mourir ? Non, donc on peut laisser.
    Les vêtements ? On avait ce que les gens donnaient. Et on portait les loques dans l'enceinte de l'institution.
    J'ai encore des sous-vêtement marqués d'une croix pour indiquer que je ne peux pas les porter en dehors de l'institution!

    Avant de dire "oui, mais les gens feraient X et Y"... nettoyez votre chambre et aidez vos parents! Allez à l'école des devoirs pour aider.

    Vous avez de la chance d'avoir vécu dans une famille où vous pouviez aller vous prendre un jus de fruit ou du soda quand vous vouliez.
    Que vos parents adaptaient leur menu pour vous. Que vos parent vous achetaient des habits que vous aimiez.

    J'ai connu des années où je travaillait pour MANGER.
    J'avais 1000€/mois et le seul appartement qui peut être surveillé par l'institution coûtait 700€ et c'était 1 pièce avec un lit et un évier et une kitchenette (toute petite cuisine en coin d'une pièce avec 2 taques).
    En frais, j'arrivais a un peu plus que 1000€. Pas d'aide du CPAS vu que je dépendais de l'institution. Pas d'aide supplémentaire, puisque c'était le plafond. J'avais 16 ans.

    Plus tard, c'est un ami qui m'a logé pendant 4 ans comme une princesse car à nouveau, je n'avais pas assez de "points" pour avoir l'aide et l'un des CPAS m'avait dit que je devais rester au moins 3 jours à la rue.
    Après 4 ans, je lui ai remboursé tout les frais avec un supplément comme remerciement.
    Mais faut pas croire qu'il me payait tout et que je foutais que dalles. Ah non en échange, je lui apprenait le Français.

    Vous n'avez vraiment aucune idée du monde réel.

    Je suis encore un des rares qui s'était insurgé quand Laurette avait décrété que tout le monde aurait automatiquement son CEB...(diplôme de primaire)
    Et que le premier cycle serait également acquis l'année suivante. (donc on passe à l'année suivante quelque soit le réulta pour les 2 premières années du secondaires, mais on va dans des classes alternatives)

    J'aide et je suis prodigue. Ce n'est pas incompatible avec le capitalisme.

    Après, vu que je ne me suis pas trop posé comme une victime et que j'ai toujours essayé de me démerder, ça biaise complètement mon point de vue. J'en suis très conscient.
    Xhyrkhaen
    Posté le: 9/5/2020 15:11  Mis à jour: 9/5/2020 15:18
    #77
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 30/9/2019
    Envois: 44
    Karma: 73
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    Malgré la densité des pavés que tu nous ponds , tu n'est même pas foutu de rebondir sur l'ensemble de nos propos comme te l'a déjà reproché gr4sd0ubl3 (qui sont pourtant relativement succincts par rapport aux tiens)

    Quelques lignes d'introduction vagues sur l'économie , 22 lignes sur les robots , on ressort le ptit couplet sur la pénurie de main-d'oeuvre en faisant l'apologie du capitalisme tout en dénigrant le socialisme puis on finit par visiblement ce que tu préfères : parler de toi .
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 9/5/2020 15:50  Mis à jour: 9/5/2020 15:52
    #78
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths je suis convaincu que le capitalisme a été utile à l'humanité (popularisation de machines en tout genre) et le sera encore pour certain domaine. Maintenant il faut ouvrir les yeux et se répéter tout le temps si ça n'est pas clair : on ne peut prétendre à une croissance infinie dans un monde fini. À partir de là se posent pleins de questions comme la répartition des richesses mais aussi leur ménagement.
    Ce monde t'a dit "tu est maître de ton destin tu ne peux t'en prendre qu'à toi même si tu echoues". toi qui est parti de rien tu t'enorgueille de ta réussite, mais tu ne te verrais pas répéter cette belle doxa devant un enfant esclave dans une mine de charbon (qui est la plus competitive puisqu'elle ne paie pas ses ouvriers).
    Programaths
    Posté le: 9/5/2020 17:10  Mis à jour: 9/5/2020 17:10
    #79
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Xhyrkhaen Tout simplement par ce que vous vivez dans une autre réalité. Si je parle de moi, c'est simplement par ce que c'est ultra facile de montrer que même en partant d'une situation de merde, il y a moyen de s'en sortir.

    En théorie, le communisme, car c'est ce dont on parle en écrivant "socialisme" ne peut fonctionner que si tous les participants sont honnêtes, droits...parfaits!
    Le socialisme n'a AUCUN régulateur. Et c'est la raison pour laquelle la population est d'office divisée. Le peuple et les décideurs.

    L'avantage du capitalisme, c'est l'auto régulation. Si tu veux un vrai monopole, ce n'est pas possible tant que tu n'as pas la main sur l'entièreté de ta chaîne OU un état qui t'aide.

    Par exemple, en Belgique, nous avons eu la coopération des câblo-opérateurs qui ont poussé l'état à refuser la fibre optique en façade (câbles de 6mm) alors qu'ils placent du 9mm et souvent par paquet avec des boîtiers de distribution.
    Et ça a fonctionné car...les taxes que l'état collecte sur le service!

    Dans un marché réellement libre, l'état aura répondu: "Merci d'aller vous faire mettre".

    Quand aux emplois, ils sont en surnombre par rapport aux travailleurs. Il y a plus d'offre d'emploi que de demande, d'où les pénuries: https://www.leforem.be/former/horizonsemploi/metier/index-demande.html

    Et devinez quoi, c'est même pas "éboueur" ou "technicien de surface". Dans la liste il y a:

    - Technicien automaticien (M/F/X)
    - Développeur informatique (M/F/X)
    - Dessinateur en mécanique (M/F/X)
    - Analyste informatique (M/F/X)

    Qui ne sont pas des métiers rebutants à première vue! Ni même où on a besoin d'un physique particulier.

    Et devinez quoi ? Les métiers en pénurie que j'ai listé ci-dessus sont nécessaire pour avoir des "robots intelligents".
    En france: https://www.nouvelleviepro.fr/actualite/752/emploi-decouvrez-la-liste-2019-des-metiers-en-tension

    Citation :
    ...le nombre d'offres d'emplois est d'environs 400 000 et que le nombre de chômeurs est d'environs 6,5 millions...

    -> 964 449

    Donc 6,5 millions candidats pour les métiers en pénurie. D'ici un mois, ce sera une histoire du passé!

    À savoir que les formations pour les métiers en pénurie sont GRATUITES (en Belgique) et soulage des autres obligations dont celle de trouver un emploi.

    Et voici une perle du système socialiste: si tu as un diplôme dans un métier en pénurie, tu perds ces droits!

    Enfin, chose que je n'ai pas évoquée: indubitablement, la société va changer avec l'automatisation omniprésente. Mais il y aura une période bien crasse de transition.
    Vous semblez tous penser que tout peut changer en un instant. Par chance, on sera tous morts avant!

    @gr4sd0ubl3 non, le discours actuel est "tu n'es pas maître de ta vie, voici une médaille de participation" ou "au moins tu as essayé".
    Alors que la réalité, c'est que la vie est foncièrement injuste. Les choses n'arrivent pas par dessin, juste "par ce que".
    Par contre, tu peux décider de mettre à la poubelle ce que tu as et ne rien en faire.

    Je trouve que ça ne sert à rien d'aller plus loin car le type de réponse sera : "Oui, mais personne est adapté pour ces métiers et c'est pour ça que c'est en pénurie" ce qui n'a pas de sens au vu des nombres énoncés!

    Ou: "les gens doivent pouvoir choisir leur travail (sauf ceux qui ont obtenu un diplôme spécialisant)"

    C'est la logique "socialiste"...
    greenysnaky
    Posté le: 9/5/2020 18:33  Mis à jour: 9/5/2020 18:52
    #80
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2101
    Karma: 1633
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Toto29 Ouais, toi ça fait longtemps que t'as pas mis les pieds dans une école, tu sais clairement pas de quoi tu parles. Lis les programmes de l'école maternelle et primaire, et viens nous expliquer qu'ils ont pour but "d'ancrer la compétition dans le crâne des élèves" avec des éléments concrets à l'appui.

    https://www.education.gouv.fr/bo/15/Special2/MENE1504759A.htm#ecole

    https://cache.media.eduscol.education.fr/file/programmes_2018/20/0/Cycle_2_programme_consolide_1038200.pdf

    https://cache.media.eduscol.education.fr/file/programmes_2018/20/2/Cycle_3_programme_consolide_1038202.pdf

    Les seuls endroits où il est question d'opposition, c'est pour les jeux/sports collectifs, et typiquement ça se fait très peu avant le cycle 2.

    Quant au fait d'accepter des règles débiles et arbitraires, c'est tout le contraire des objectifs explicités dans les programmes et de ce que les profs essaient autant que possible de pratiquer : valoriser l'esprit critique, impliquer les élèves dans la mise en place des règles de vie de la classe, faire des conseils de classe et d'école pour proposer eux-mêmes des règles, des sanctions, des fonctionnements, des modifications dans l'organisation de la classe et de l'école etc etc.

    Les profs sont en général largement à gauche, plus encore à l'école publique, ils considèrent l'école et le savoir comme un moyen d'émancipation, comme un lieu et une activité de plaisir, comme un sanctuaire contre la violence sociale et économique qui existe dans le reste de la société, et condamnent très largement la privatisation de l'éducation et sa mise au service du marché du travail. Tu craches sur ceux qui résistent tant bien que mal contre l'influence de la compétition économique sur l'école. Tu n'as rien compris.

    Citation :
    "ils essaient de prendre les jouets de leurs petits copains" pour moi ce n'est pas de la compétition!


    Ben sauf que si, par définition.
    Citation :
    Action de chercher à obtenir en même temps que d'autres le même titre, la même charge ou dignité, la même fonction, etc.

    En l'occurrence... chercher à obtenir en même temps que d'autres... un jouet.

    Citation :
    Mais une envie, une curiosité de découvrir de nouvelles choses.


    Hors-sujet. Sans blague, s'ils veulent le jouet, c'est parce qu'ils en ont envie et qu'ils sont curieux! Merci Sherlock.

    La question n'est pas là. Dès lors que deux enfants ne peuvent pas avoir la même chose en même temps, tu peux observer qu'ils vont naturellement tous les deux chercher à l'obtenir, comme ils le feraient s'ils étaient seuls, et ce que ça produit, par définition, c'est de la compétition entre ces enfants. C'est inévitable, c'est naturel, et c'est le contraire qui serait étonnant. Il n'y a pas de raison qu'on arrête comme par magie de vouloir quelque chose sous prétexte que quelqu'un d'autre le veut également, et il semble au contraire que le cerveau humain soit plutôt programmé dans la direction inverse : on tend à vouloir encore davantage les choses que les autres ont mais qu'on n'a pas, ce qui induit... de la compétition. C'est juste le cerveau humain, la psychologie humaine, bref, la nature humaine.

    Apprendre à partager et prêter les jouets, ça demande déjà beaucoup plus d'apprentissages et de compétences que de simplement aller vers ce qu'on veut en bousculant ce qui se trouve sur ton chemin. Et dans un premier temps, le partage et les compromis, c'est presque impossible sans arbitrage de la part d'un adulte, ça s'apprend.

    Citation :
    Mon neveu qui a 3 ans lorsqu'il joue avec d'autres enfants ne s'amusent pas à jouer à qui pisse le plus loin ou d'une manière générale à vouloir être meilleur que les autres


    La raison principale à cela, c'est que ton neveu de 3 ans est encore extrêmement égocentré.
    Organiser et maintenir le cadre d'un jeu de confrontation en respectant des règles, même simples et implicites, ça demande des compétences sociales, de coopération, de communication, de concentration et de discipline qui sont seulement en cours d'acquisition à cet âge là et qui le resteront pour longtemps.

    Cela étant dit, je ne connais pas ton petit neveu, mais je sais comment se comportent les enfants de 3 ans en général, et la compétition est déjà largement visible chez eux. Une grande activité des enfants de 3 ans, c'est l'imitation, et ça devient très vite régulièrement une sorte de jeu primitif avec des règles implicites dans lesquels il faut faire la même chose "mieux" que l'autre. Ca peut être lancer un cerceau plus loin que les autres, crier plus fort que l'autre, ramasser plus de feuilles mortes, ou des feuilles mortes plus grosses, ou bien encore on voit sans arrêt des enfants de 3 ans se courir les uns après les autres, dans une sorte d'ébauche de jeu du chat, ce qui est clairement une tentative de se mettre en opposition non pas pour obtenir quelque chose qu'ils veulent tous les deux, mais pour jouer, pour le plaisir. Ils organisent eux même la compétition entre eux parce qu'ils en ont envie. Ca passe aussi très souvent par l'adulte, les enfants de cet âge fonctionnent beaucoup vis-à-vis du regard de l'adulte à qui ils veulent faire plaisir, et donc souvent ils vont imiter les autres enfants pour obtenir plus de retour positif de la part de l'adulte qu'un ou que d'autres enfants.

    Dès que ces compétences sont acquises de façon suffisante pour permettre de mettre en place de la compétition dans un cadre à peu près régulé et défini (autrement que juste se battre pour l'accès à un endroit ou pour un livre, ou pour un objet donc), alors les enfants le font d'eux mêmes.
    Typiquement, dès 3-4-5 ans, tu vois les enfants "faire la course" dans la cour de récréation, jouer à cache-cache, à l'élastique, à 1 2 3 soleil, au ballon etc, et ils le font de façon compétitive, alors qu'ils passent pourtant leur temps à l'école à faire des jeux dans lesquels ils sont au contraire amenés à collaborer/coopérer.

    Regarde des enfants de 4 ans jouer au ballon, et viens ici nous affirmer qu'ils jouent par défaut à se faire des passes plutôt qu'à courir après le ballon pour l'avoir pour eux. Les seuls jeux au moins partiellement coopératifs qu'on peut voir dans une cour de récréation sont des jeux qui sont à l'initiative des adultes. Et même chez des élèves plus grands, la coopération n'apparait bien souvent que secondairement, par exemple dans les sports collectifs type foot, basket ou balle au camp.

    Et je ne parle même pas de "jouer à la bagarre", parce qu'il est bien évident que l'école passe son temps à l'interdire (je suppose que ça doit être une de ces règles absurdes et arbitraires pour faire des enfants des moutons) et à leur demander de jouer ensemble tranquillement plutôt que de se battre, et pourtant, il faut le répéter constamment.
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 9/5/2020 20:54  Mis à jour: 9/5/2020 20:55
    #81
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    Citation :

    Le socialisme n'a AUCUN régulateur. Et c'est la raison pour laquelle la population est d'office divisée. Le peuple et les décideurs.

    Du coup comment tu appelles une démocratie sans représentants dans laquelle on vote tous via smartphone (oui , non , sans avis) de manière obligatoire sur quelque domaine généraux à différentes échelle et que selon la volonté de chacun on peut s'inscrire à tout et n'importe quoi en plus (fédération d'échec de la creuse ou que sais-je) pour participer à la discussion/décision ?
    Pour moi c'est une société auto-géré par ses éléments.
    Programaths
    Posté le: 9/5/2020 21:56  Mis à jour: 9/5/2020 21:56
    #82
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @gr4sd0ubl3 ce serait une démocratie qui irait droit dans le mur; Les gens demanderaient à leur amis de voter OUI pour une chose sur laquelle ils sont eux-même peux informés, on aurait donc des décisions qui peuvent devenir arbitraires et dommageables.

    La démocratie, c'est un système utopique. Ce serait génial en théorie. En pratique, c'est un champ de mine.

    D'où l'intérêt qu'il existe une force extérieur et décentralisée sur laquelle personne n'a la main! Cette force peut provenir du fonctionnement intrinsèque du système.
    Dans le cas du libre échange, cette auto-régulation foire lorsqu'un État décide de prendre des mesures.

    L'exemple des câblo-opérateurs et des taxi-man illustre ça.

    Les premiers ont demandé à l'état d'interdire la fibre optique en façade.
    Du coup, ça a donné un avantage aux câblo-opérateurs.
    C'est une forme de concurrence déloyale, mais ratifié par l'état donc exempté!
    Immédiatement, le peuple a payé de sa poche, mais l'État a pu percevoir plus de taxes.

    L'autre exemple, ce sont les Taxi. Ils ont demandé à ce que la profession aie un quota.
    Ca permettait comma ça aux sociétés de taxi déjà implantées d'avoir plus de contrôle.
    Puis Uber est arrivé comme service de chauffeur et les taxi-man on payé sévère!
    Et en passant, le peuple a payé aussi vu que le prix des courses a augmenté.

    Du côté de l'énergie, la Belgique revendait à la France et l'Allemagne. C'était aussi le pays visible depuis l'espace, même en plein jour.
    Dans les années 80-90, il n'était pas rare qu'un tronçon de l'autoroute s'allume en pleine journée.
    C'était un énorme ballaste (les centrales produisent tellement qu'il faut éliminer!).

    Il y a eu une énorme pression écolo, la peur de Fukushima et on s'est précipité pour fermer les centrales.
    Résultat: la Belgique dépend de l'Allemagne et de la France d'un point de vue énergétique!

    C'est probablement très con, mais quand tu as un système, tu ne peux pas toucher a ses fondations sans qu'il déraille un peu.

    -- Ce qui suit et un peu divergent et moins à propos --

    Un dernier exemple dans l'éducation avec Laurette.
    En '96, elle décide que ceux qui sont en 6ème primaire passe en 1ère secondaire alternative (1ère accueil). Il y avait beaucoup d'échec et le trou entre les primaires et secondaire se creusait.
    En '97, il y a trop de monde en première secondaire et la système Belge ne saurait pas gérer cet afflux. Donc, en '98 ceux qui étaient en première passe en seconde (normale ou accueil selon les résultats).
    Enfin, en '99 certains peuvent redoubler en accueil, ou passer en professionnel. On appelle alors les classes professionnelles "classes poubelles" (pas de façon officielle ^^).
    Ceux qui ont eu droit a ces faveurs ont simplement été dans la merde "pour rien", juste pour "mettons fin à l'échec". Ca faisait des beaux chiffres à la télé, le PS (parti socialiste) avait bossé dur!

    En 2005, les hautes écoles ont encore dû se battre pour ne pas foutre les étudiants dans la merde avec le décrès Bologne.
    Encore pour une égalité des chances, Bologne permet d’étaler une année sur plusieurs.
    Nous, conseils des étudiants (j'en faisais partie donc), avons décidé de commun accord avec la direction; de mettre des portes fermées pour limiter la casse!

    Avant, l'école n'avait rien à foutre de l'équité en tant que telle. C'était un produit naturel d'une instruction rondement menée.
    Tout élève qui sortait du fondamental (ça veut bien dire ce que ça veut dire), avait le nécessaire pour être autonome. Ca inclus le sens civique et critique!
    On parle de gamin de 12 ans qui savent conjuguer "essuyer" au plus que parfait, connaissent les mentions utiles sur un contrat, et savent calculer un intérêt composé et comprennent les logarithmes.

    Les entreprises se sont plaint que les nouveaux sur le marché de l'emplois étaient inaptes et petit à petit, l'école est devenu un lieu de formation. Et les patrons qui se plaignaient ont été remplacés par la nouvelle génération issue de ce système...et qui donc ne se plaignait plus.

    L'an 2000, c'est l'année où les retraités ont du aller justement sauver les fesses des nouveaux!

    D'avoir vu en première ligne les dégâts des programmes Sociaux, ça me pousse en effet a regarder là ou ça allait.

    Le socialisme, c'est comme le SVN. Le libre échange, c'est GIT.
    Le socialisme, c'est comme télécharger d'un serveur. Le libre échange, c'est le P2P.

    Le premier est vachement meilleur quand les ressources sont illimités et que tout le monde joue le jeu.
    Le second est vachement meilleur quand rien n'est parfait, mais qu'on désire avoir le meilleur.

    L'idée du socialisme, c'est de mettre tout le monde à niveau. Ca veut dire exploiter plus ceux qui peuvent produire plus.
    Par exemple, si tu ne sais pas travailler, et que moi je suis plus performant (par exemple plus intelligent), on me demandera de prendre une part de ta charge.

    L'idée du capitalisme, c'est que tout le monde peut travailler pour gagner un salaire
    et que les entreprises vont êtres motivées à optimiser le prix et la qualité des biens par auto-stimulation (la "concurrence" bouu!).
    Par exemple, si la société Macrosoft vend un OS tout pourrit, la société Mirrosoft peut proposer une alternative.

    Mais encore une fois, ça ne fonctionne que si le système est bien appliqué.
    Dans ce cas-ci, la plupart des pays ferment les yeux sur la vente liée car ils veulent accueillir Micro$oft chez eux.
    D'un autre côté, cette même loi est une épée de Damoclès pour de plus petites sociétés.
    L'État intervient donc là où il ne devrait pas.

    C'est à cause d'un "presque libre échange" qu'il y a des ratés et monopoles.
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 10/5/2020 0:25  Mis à jour: 10/5/2020 0:25
    #83
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    tu réponds pas au fond ; comment pour un gâteau de 100 parts avec 100 convives on en donne 40 au premier et on en laisse 7 aux 80 derniers ??
    Je veux bien que le colosse de 120 kg mange 3x plus que la jeune fille de 40kg mais présentement on est sur une autre échelle de grandeur.
    DutchkoPopov
    Posté le: 10/5/2020 1:13  Mis à jour: 10/5/2020 1:13
    #84
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 27/2/2015
    Envois: 5
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Chewbacca91

    A chaque fois que je vois cette citation, j'ai beau savoir que ça vient de "La naissance de l'amour", je pense toujours à cette magnifique musique de The Troublemakers.
    Merci de m'y avoir fait repensé encore une fois


    The Troublemakers - Get Misunderstood
    Xhyrkhaen
    Posté le: 10/5/2020 5:36  Mis à jour: 10/5/2020 6:13
    #85
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 30/9/2019
    Envois: 44
    Karma: 73
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    Tu ne parviens pas à rebondir sur les propos qui mettent en avant une vision globale . Tu as la même vision que les identitaires , islamistes , conservateurs , Trump ... bref plus généralement que les gens de droite en fait : une vision qui part de toi même (vu ta propension à parler de toi , il n'y a pas à en douter) pour s'élargir peu à peu , à ta rue , ta ville , ton pays  , aux pays limitrophes , et ainsi de suite ...
    Les gens de gauche ont une perception inverse : c'est à dire une vision globale qui se déplace vers l'individu : c'est une différence fondamentale entre les deux .

    Ton dernier pavé n'est encore qu'une grossière propagande néolibérale de base qui ne trompe plus personne (enfin j'espère ...) ."si le néolibéralisme ne marche pas , c'est parce qu'il n'y a pas assez de néolibéralisme" : çà doit faire des décennies qu'ils osent nous la sortir celle-là , enfin çà fait un moment que je ne l'avait pas vu quand même (2011 je crois ...) . Faudrait penser à dépoussiérer vos arguments pour espérer nous faire bouffer cette soupe dégueulasse !
    Programaths
    Posté le: 10/5/2020 9:49  Mis à jour: 10/5/2020 9:49
    #86
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @gr4sd0ubl3 L'astuce, c'est qu'une 101ème personne est venu (l'État) et a dit, normalement, tu ne peux pas te servir autant selon notre accord, mais on te laisse quand-même faire ça puisque tu vas nous donner la moitié.
    Aussi, les 19 autres qui t'on aidé, on var leur demander la moitié et à chaque bouchée, il devront nous en donner le 5ème (20%). Comme ils utilisent une fourchette, il faut aussi la laver. Donc on demande 6%. Enfin, il faut penser aux 80 derniers, donc il devront donner 1cm³ de leur gateau. En plus, comme les 80 dernier utilisent une fourchette, mais ne peuvent payer, on va te demander d'en payer une quote part.

    Oui, je sais, les 80 derniers arrivent parfois avec des plus grosses parts et certain font même des gataux eux-même. Mais on a pas le choix, il faut être équitable!
    Oui, je sais, personne ne veut nettoyer les fourchettes, personne ne veut étudier de nouvelles recettes...mais comprends-moi, il n'y a pas assez de travail qu'ils veulent faire.
    Programaths
    Posté le: 10/5/2020 10:16  Mis à jour: 10/5/2020 10:16
    #87
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    Citation :

    @Xhyrkhaen
    @Programaths
    Tu ne parviens pas à rebondir sur les propos qui mettent en avant une vision globale . Tu as la même vision que les identitaires , islamistes , conservateurs , Trump ... bref plus généralement que les gens de droite en fait : une vision qui part de toi même (vu ta propension à parler de toi , il n'y a pas à en douter) pour s'élargir peu à peu , à ta rue , ta ville , ton pays  , aux pays limitrophes , et ainsi de suite ...
    Les gens de gauche ont une perception inverse : c'est à dire une vision globale qui se déplace vers l'individu : c'est une différence fondamentale entre les deux .

    Ton dernier pavé n'est encore qu'une grossière propagande néolibérale de base qui ne trompe plus personne (enfin j'espère ...) ."si le néolibéralisme ne marche pas , c'est parce qu'il n'y a pas assez de néolibéralisme" : çà doit faire des décennies qu'ils osent nous la sortir celle-là , enfin çà fait un moment que je ne l'avait pas vu quand même (2011 je crois ...) . Faudrait penser à dépoussiérer vos arguments pour espérer nous faire bouffer cette soupe dégueulasse !


    Je parle de ma vision, en effet. De mes expériences, observation et réflexions.


    Le socialisme prône en effet l'indifférence, l'individu est le dernier de ses soucis.
    Le socialisme n'a pas peur d'exploiter un petit groupe au bénéfice du plus grand nombre.
    Le socialisme n'a pas peur de regrouper les pouvoirs et d'enlever sa voix au peuple (situation courante en Belgique).
    Le socialisme coupe les têtes qui dépassent et uniformise.
    Socialisme -> coercition.
    Libéralisme -> responsabilité.

    Et je comprends très bien que c'est alléchant pour quelqu'un qui se dit: au fond, si j'ai un toit et de quoi manger, je m'en fout des autres! Nous vous joignons petit à petit!

    C'est pour ça qu'on se retrouve avec des gens qui ne savent pas travailler.
    On se retrouve avec des poissons qui veulent monter sur les arbres!
    Alors qu'il y a plein de travail dans la mer, mais ce n'est pas ce qu'ils veulent.

    Tout un temps, les socialistes nous ont sorti la grosse connerie "learn to code" et ils ont vite vu où ça coinçait: seule une partie de la population a les capacités mentales.
    Exactement la même situation qu'avec les athlètes.

    C'est une spécialisation du classique: "Tu peux faire ce que tu veux".
    Sauf que c'est plus facile d'en montrer l'aspect farfelu.

    J'apprenais aux enfants a coder, par pour qu'ils puissent devenir programmeur. La majorité n'a pas les capacités.
    Mais bien pour leur exposer le métier afin que ceux qui puissent aient eu un aperçu et puissent se révéler.

    Citation :
    la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ; ainsi l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits


    Enfin, on dit "Balaie devant ta porte".

    ٱللَّٰهُ أَكْبَرُ
    Xhyrkhaen
    Posté le: 10/5/2020 11:46  Mis à jour: 10/5/2020 11:56
    #88
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 30/9/2019
    Envois: 44
    Karma: 73
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    Ce n'est pas 40 parts que les 1 % accaparent dans le monde mais 82 parts et dire qu'ils renversent 41 parts à un quelconque état est un mensonge éhonté (50 % de la population mondiale n'a même pas accès au gâteau !) : on est quand même proche du bonheur néolibéral là ... pas encore tout à fait mais presque  ... en tout cas ce n'est pas un bonheur socialiste , çà c'est clair ...
    https://www.20minutes.fr/economie/2206167-20180122-video-1-plus-riches-accapare-82-richesse-mondiale-creee-2017

    "Le socialisme prône en effet l'indifférence, l'individu est le dernier de ses soucis" : conclusion qui sort de je ne sais où vu que je n'ai rien dit qui permet d'y aboutir et qui sert seulement de prétexte à enchaîner sur le socialisme blabli , le socialisme blabla ...

    "la liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui " : tout à fait d'accord mais sinon t'es au courant quand même que les courses au profit individuelles , qui engraissent principalement l'ultra-minorité mise en avant ci-dessus , sont en train de ruiner notre environnement et ainsi de mettre en péril notre espèce toute entière là? (et oui rien que çà ...) Qu'avec cette cupidité ambiante , notre planète est en train de se consumer plus vite qu'elle ne peut se régénérer ? Ben non , tu n'as pas de vision globale c'est vrai car elle "prône en effet l'indifférence, l'individu est le dernier de ses soucis" il paraît ...
    Travailler , produire n'importe quoi mais surtout faire du fric : c'est çà le principal hein ...
    Programaths
    Posté le: 10/5/2020 15:48  Mis à jour: 10/5/2020 15:48
    #89
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Xhyrkhaen Pourquoi je fais des donations (non déductibles) et du bénévolat ? Ah oui, je donne de l'argent pour me faire du fric et je travail gratuitement pour me faire du fric.

    Oui, il y a une minorité bien à l'aise et supportés par les états socialistes (il faut bien remplire les caisses d'une façon!).

    Le truc que les socialistes du peuple ne comprennent pas, c'est que cette minorité (et c'est très bien d'être honnête là dessus), ne peut se faire autant de fric que par ce quenle système le permet. Comment ? Par des passes droits. Par qui, les États qui on besoin d'argent a redistribuer.

    Nous, Belges qui travaillons, sommes inposés à un minimum de 30% sauf si on est en deça du seuil de pauvreté. Puis, tous, riches ou pauvres on a des taxes supplémentaires. Enfin, ceux qui ne sont pas pauvres ont des taxes de solidarité.

    Donc, à partir de 1200€ net -> 50%+

    Le principal, c'est que chacun soit libre de faire ce qu'il veut tant qu'il n'empiète pas sur la liberté d'autrui. Que chacun puisse juir du fruit de son labeur ou équivalent. Ni plus, ni moins.

    Une chose que les socialistes trouvent abhérante ayant principalement vécu du fruit des autres. Et là, je ne parle pas d'une minorité!

    La majorité des non-socialistes sont très loin de l'image de la pompe a fric.

    Et c'est également un grand différence!

    Vous devriez nous remercier tout les jours à la place de pointer quelques connards et nous dire que nous sommes pareils qu'eux.

    C'est le même amalagame que "musulman -> terroriste". Sauf que vous avez réussit a faire rentrer ça dans les moeurs et ça ne choque plus.
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 11/5/2020 7:45  Mis à jour: 11/5/2020 7:45
    #90
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    Je reprends le rapport oxfam déjà cité dessus "2/3 des milliardaires tirent leur richesses d'une situation d'héritage, de monopole ou de népotisme " ça veut donc bien dire que le marché ne s'auto-régule pas comme tu veux nous faire croire.
    Y'avait quoi avant l'Etat ? un roi qui créait autant de taxes sur ce que bon lui semblait.
    Je rapproche chaque jour un peu plus le libéralisme d'une secte en l'honneur de la saintissime trinité "main invisible, autorégulation, ruissellement"
    Programaths
    Posté le: 11/5/2020 8:31  Mis à jour: 11/5/2020 8:31
    #91
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @gr4sd0ubl3 Le libre échange vient avec pas mal de contraintes qui ne sont respectées que sélectivement.

    Là, tu remets en avant une minorité et tu peux remercier les états.

    Exemple 2020: "La vente liée est interdite".
    Ca veut dire en gros que si tu achètes un ordinateur, tu peux demander de retire le prix du système d'exploitation ainsi que le système d'exploitation (Microsoft).
    On peut facilement imaginer que tu veuilles utiliser Linux.

    Réalité: Ce n'est pas possible, même si la vente est illégale!
    Voir mes 3 autres exemples dans mes commentaires à propos des câblo-opérateurs, taxis et énergie.

    Avant l'État, il y avait bien des rois qui faisaient la même choses mais qui savaient pas être autant interventionnistes.
    Nous avons en effet des facilités qu'ils n'avaient pas et c'est pour celà qu'il est encore plus important de garder l'État en dehors des affaires,
    sauf pour veiller aux respects des contraintes. "Libre", ça ne veut pas dire que tu peux aller brûler l'usine de ton voisin.
    Tu peux essayer d'acheter son terrain avant qu'il la construise, mais si tu te fais prendre, tu peux également voire la vente annulée.
    Chose qui n'est JAMAIS arrivée à ma connaissance. On a quasi le contraire: "Venez mettre votre usine chez nous et nous vous garantissons zero taxes pour 10ans".
    Et ce sont des socialistes qui font ça...pour que leur région soit plus riche et, officiellement, pour avoir plus d'emplois.

    L'état n'a rien à dire sur les prix, n'a pas a donner des passes-droits non plus, ni a traiter commercialement si ce n'est qu'en tant que consommateur (Système d'appels d'offres).

    Bref, le système socialiste c'est "on pompe le fric, déroge à toute règles puis critique le système qu'on a créé".
    Car chez les socialiste, la personne n'est pas responsable, ce sont les autres, la collectivité.

    D'où également la grande disparition des hiérarchies où il était facile de pointer le maillon faible. Maintenant, c'est plus "social".
    Chacun est un peu responsable et personne ne l'est vraiment. CLAP CLAP CLAP!
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 11/5/2020 9:16  Mis à jour: 11/5/2020 9:16
    #92
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    On va arrêter la discussion car tu ne reponds pas, tu répètes inlassablement les mêmes propos (socialisme , moi-je, etat = diable)
    dernière chance : pourquoi et/ou comment 1 personne mange 40 parts du gâteau tandis que 80 s'en partagent 7 ? qu'est ce qui justifie ça ?
    Programaths
    Posté le: 11/5/2020 12:43  Mis à jour: 11/5/2020 12:43
    #93
    Je suis accro
    Inscrit le: 7/6/2004
    Envois: 596
    Karma: 229
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @gr4sd0ubl3 L'astuce, c'est qu'une 101ème personne est venu (l'État) et a dit, normalement, tu ne peux pas te servir autant selon notre accord, mais on te laisse quand-même faire ça puisque tu vas nous donner la moitié.
    Aussi, les 19 autres qui t'on aidé, on var leur demander la moitié et à chaque bouchée, il devront nous en donner le 5ème (20%). Comme ils utilisent une fourchette, il faut aussi la laver. Donc on demande 6%. Enfin, il faut penser aux 80 derniers, donc il devront donner 1cm³ de leur gateau. En plus, comme les 80 dernier utilisent une fourchette, mais ne peuvent payer, on va te demander d'en payer une quote part.

    Oui, je sais, les 80 derniers arrivent parfois avec des plus grosses parts et certain font même des gataux eux-même. Mais on a pas le choix, il faut être équitable!
    Oui, je sais, personne ne veut nettoyer les fourchettes, personne ne veut étudier de nouvelles recettes...mais comprends-moi, il n'y a pas assez de travail qu'ils veulent faire.
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 11/5/2020 16:37  Mis à jour: 11/5/2020 16:37
    #94
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @Programaths
    ok la réponse n'était pas ça puisque l'Etat à justement été créé par la junte bourgeoise à la révolution française pour accorder le pouvoir à ceux qui ont l'argent (eux-mêmes). Si l'Etat se souciait du plus grand nombre il n'y aurait pas eu la privatisation des autoroutes, pas de CiCE ,on aurait gardé l'ISF... Toi tu voudrais me dire que les entreprises ne paient aucune taxes mais jouissent librement des infrastructure ? tu voudrais me faire croire que ce sont les actionnaires qui sortent des voitures de chez Renault (nan ces mecs là avait déjà des sous épargnés, en on prêté un peu et maintenant ils se gavent) tu parles comme si ces mecs là était des héros, ils n'ont rien fait que de suivre la vague boursière. Renault a activement collaboré avec les nazis par exemple. Ce sont juste des mecs avec des girouettes super precises(que tu pourras pas te payer) QUI NE TRAVAILLENT JAMAIS
    EndymionRaul
    Posté le: 13/5/2020 18:11  Mis à jour: 13/5/2020 18:11
    #95
    Je m'installe
    Inscrit le: 16/10/2019
    Envois: 489
    Karma: 309
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @gr4sd0ubl3 J'ai pas suivi votre conversation, mais la phrase "Renault a activement collaboré avec les nazis" m'a juste fait pensé aux Américains qui ont embauchés les nazis, après la guerre, dans les domaines scientifiques, entre autre (voir ici https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Paperclip)

    Ah oui, et je trouve cet article wikipédia assez intéréssant concernant un bombardement Américain et Canadien pendant la seconde guerre mondiale, qui a eu lieu à Marseille, devant les yeux de mon grand père. Extrait "Les bombes larguées sur la ville ont fait dans la population civile 1 752 morts, 2 760 blessés, plus de 20 000 sinistrés, et tué environ 50 soldats allemands. "
    Mon grand père me disait qu'il se dirigeait vers les bains publics quand les bombardements ont eu lieu. Arrivé sur place, les bains publics n'existaient plus.

    Article complet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_de_Marseille_(1944)

    En gros, je n'ai pas l'impression qu'ils faisaient dans la dentelle... 1752 innocents morts pour tuer 50 soldats Allemands...

    Les gens se disent que tout ça c'est du passé. Ils considèrent que les gens du passé sont différents d'aujourd'hui.

    https://www.amnesty.fr/conflits-armes-et-populations/actualites/alors-que-les-etats-unis-se-disent-sur-le-point-de
    https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2019/04/syria-unprecedented-investigation-reveals-us-led-coalition-killed-more-than-1600-civilians-in-raqqa-death-trap/
    https://www.amnesty.fr/presse/somalie-le-nombre-de-civils-tus-par-les-frappes-ar

    Dans un autre domaine : https://www.phonandroid.com/le-vrai-cout-de-fabrication-de-nos-smartphones-pollution-esclavage-conflits-armes.html
    gr4sd0ubl3
    Posté le: 15/5/2020 6:34  Mis à jour: 15/5/2020 6:34
    #96
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 6/11/2019
    Envois: 70
    Karma: 152
     Re: Une réflexion du biologiste Albert Jacquard sur la co...
     0 
    @EndymionRaul très intéressant merci pour les liens (surtout le dernier).
    Haut de page Haut  
    Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

    Si vous êtes l'auteur d'un élément de ce site, vous pouvez si vous le souhaitez, le modifier ou le supprimer
    Merci de me contacter par mail. Déclaré à la CNIL N°1031721.