Videos streaming images jeux et buzz
Connexion






Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu Principal
Communauté
Top Membres 2021
Membre Points
1 Skwatek1953
2 LeFreund1304
3 Avaruus1030
4 Kilroy1821
5 CrazyCow697
6 -Flo-668
7 Bricci483
8 petrou432
9 -LeZ-378
10 _Servietsky_378

Vidéo : « Derrière la porte », un court-métrage sur les violences conjugales

Posté par LeCromwell le 30/11/2020 14:29:44

vidéo violence conjugale couple derriere porte court-metrage
À l’approche des fêtes de fin d’année, un groupe d'amis passe le week-end dans une maison à la campagne. Parmi eux, Lukas, jeune chanteur populaire, venu accompagné de Chloé, sa petite amie non officielle, qui va vite susciter la curiosité des autres. La soirée est festive, mais au petit matin, la joie des retrouvailles amicales va rapidement basculer. La nuit porte son lot de secrets.






Sur le même sujet :
  • Vidéo : Fred et Marie
  • Vidéo : The Stained Club
  • Vidéo : Violence conjugale, deux poids deux mesures
  • Source : Forum
  • Bas de page Bas  
    Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

    Top commentaires

    Mandryk
    Posté le: 30/11/2020 16:38  Mis à jour: 30/11/2020 16:46
    Je suis accro
    Inscrit le: 16/1/2017
    Envois: 723
    Karma: 888
    Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     18 
    Citation :

    @0ctavie
    @kpouer Oui, court métrage très réaliste. J'ai vécu une situation très similaire avec une voisine dans mon ancien appart.
    Et moi j'ai pas appelé les flics, je suis allée au commissariat. C'est un discours très proche de l'appel dans ce court-métrage que m'a sortie une femme là bas.
    Glaçant.


    A propos de réalisme. Il y a plusieurs réalités.
    Je suis gendarme, et jamais, absolument jamais, je n'ai répondu de cette façon a une personne qui signalait des faits de violences conjugales.

    Effectivement je n'ai jamais eu la victime directement au téléphone. Soit elles se présentaient à la brigade, soit j'étais saisi dans le cadre d'une intervention déclenchée par un voisin, ou elle-même (violences en cours).

    Il ne faudrait juste pas faire une généralité. Tous les membres des forces de l'ordre ne répondent pas avec autant de désinvolture, mépris ou que sais-je. J'ai entendu plusieurs fois des personnes dire qu'à tel endroit, elles ont été mal reçu, ou on leur a mal répondu au téléphone. Je n'ai jamais constaté ça directement. Aucun de mes collègues ne se l'est permis.
    Bien sûr le fait que je n'en ai jamais été témoin ne veut pas dire que je prétends que ça n'existe pas, car évidemment ça existe, mais on présente toujours les forces de l'ordre de cette façon et ça me contrarie, quand je vois les efforts déployés pour améliorer l'aide apportée aux victimes de ces faits, et l'implication dans ces enquêtes.

    Bref, c'est pas un problème comparable aux violences et je ne nous victimise pas, mais quand même, c'est à prendre en compte, car je ne supporte pas que quelqu'un, à cause de ce message rabâché en permanence se dise "J'ai connaissance de faits de violence, mais je ne vais pas appeler les gendarmes, ça ne sert à rien."
    kpouer
    Posté le: 30/11/2020 14:47  Mis à jour: 30/11/2020 20:36
    Je suis accro
    Inscrit le: 21/12/2006
    Envois: 1977
    Karma: 3790
    Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     17 
    Perso, j'ai trouvé qu'il a très bien retranscrit l'ambiance entre pote en soirée.

    Et aussi le malaise qui plane suite à cela.

    Le fait de ne pas trop savoir comment réagir.

    Sachant qu'il y a plusieurs détails dans la vidéo qui permettent de mieux comprendre ce court métrage.

    Perso, j'aime bien ce que fait Pestel en général et je n'ai pas été déçus par cette vidéo.

    73 commentaires

    Auteur Conversation
    Schau
    Posté le: 30/11/2020 14:43  Mis à jour: 30/11/2020 17:47
    #1
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/7/2013
    Envois: 1500
    Karma: 1518
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Court-métrage pas assez court.

    Sinon sur le sujet: https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/hommes-battus-des-chiffres-pour-comprendre-une-realite-meconnue_4613224_4355770.html

    Edit pour les rageux: le lien que j'ai partagé n'est évidemment pas là pour dénigrer les violences faites aux femmes. En voyant ce court-métrage, je m'étais simplement fait la réflexion que si les rôles avaient été inversés, le scénario aurait dû être radicalement différent pour être crédible. Je me suis alors demandé dans quelle mesure les hommes étaient aussi victimes de violences conjugales, je suis tombé sur cet article du Monde qui m'a semblé pertinent pour réfléchir au sujet sous un autre angle. Voilà tout.
    user145860
    Posté le: 30/11/2020 14:47  Mis à jour: 30/11/2020 14:47
    #2
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 3/9/2015
    Envois: 73
    Karma: 276
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @Schau Sujet totalement hors-sujet...
    kpouer
    Posté le: 30/11/2020 14:47  Mis à jour: 30/11/2020 20:36
    #3
    Je suis accro
    Inscrit le: 21/12/2006
    Envois: 1977
    Karma: 3790
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     17 
    Perso, j'ai trouvé qu'il a très bien retranscrit l'ambiance entre pote en soirée.

    Et aussi le malaise qui plane suite à cela.

    Le fait de ne pas trop savoir comment réagir.

    Sachant qu'il y a plusieurs détails dans la vidéo qui permettent de mieux comprendre ce court métrage.

    Perso, j'aime bien ce que fait Pestel en général et je n'ai pas été déçus par cette vidéo.
    Schau
    Posté le: 30/11/2020 15:03  Mis à jour: 30/11/2020 15:03
    #4
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/7/2013
    Envois: 1500
    Karma: 1518
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     9 
    @Supernaz
    Titre de l'article Koreus: «un court-métrage sur les violences conjugales»
    Nombre de fois qu'on retrouve "violences conjugales" dans l'article du Monde: 7 fois.

    Ca n'a donc pas l'air hors-sujet.
    0ctavie
    Posté le: 30/11/2020 15:08  Mis à jour: 30/11/2020 15:08
    #5
    Je m'installe
    Inscrit le: 12/5/2016
    Envois: 201
    Karma: 560
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     8 
    @kpouer Oui, court métrage très réaliste. J'ai vécu une situation très similaire avec une voisine dans mon ancien appart.
    Et moi j'ai pas appelé les flics, je suis allée au commissariat. C'est un discours très proche de l'appel dans ce court-métrage que m'a sortie une femme là bas.
    Glaçant.
    asm63
    Posté le: 30/11/2020 15:26  Mis à jour: 30/11/2020 15:37
    #6
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1037
    Karma: 529
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Ce court métrage illustre bien la difficulté du sujet. Entre la victime qui minimise, les gens autour qui sont gênés ou rationalisent plutôt que de penser au pire (oh ils sont en train de baiser, les coquins), les institutions pas toujours formées à ce problème, etc.



    Dans un autre style (même si les conjoints violents ne sont pas tous pervers narcissiques).

    Docteur Suture 50 : les pervers narcissiques
    raymond06
    Posté le: 30/11/2020 15:42  Mis à jour: 30/11/2020 15:42
    #7
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 25/11/2014
    Envois: 78
    Karma: 78
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Wahou, bravo ça marque.
    Caledonien
    Posté le: 30/11/2020 15:43  Mis à jour: 30/11/2020 15:43
    #8
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 11/1/2016
    Envois: 7
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    C'est toujours criant le manque de diversité lorsque ce type de sujet est abordé...
    FonograF
    Posté le: 30/11/2020 15:49  Mis à jour: 30/11/2020 15:49
    #9
    Je suis accro
    Inscrit le: 28/9/2011
    Envois: 760
    Karma: 813
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    @kpouer Tout à fait mon ressentis.

    Les acteurs sont bon ça aide.
    asm63
    Posté le: 30/11/2020 15:51  Mis à jour: 30/11/2020 16:29
    #10
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1037
    Karma: 529
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Citation :

    @Schau
    @Supernaz
    Titre de l'article Koreus: «un court-métrage sur les violences conjugales»
    Nombre de fois qu'on retrouve "violences conjugales" dans l'article du Monde: 7 fois.

    Ca n'a donc pas l'air hors-sujet.

    Comme Supernaz, je ne vois pas bien le rapport entre le court métrage et l'article en question.


    Le court métrage met en scène la manière dont ces violences conjugales peuvent être difficiles à détecter et à gérer. Je ne vois rien de tel dans l'article du monde, qui est là pour dire qu'il n'y a pas que les femmes qui sont victimes (même si c'est la grande majorité).

    Est-ce que le court métrage a dit que ça ne s'appliquait qu'aux femmes ? Est-ce qu'un commentaires a dit ça ? Quel est l'utilité d'agiter un grand drapeau « Hé regardez tous il y a aussi des hommes » ? Des fois que quelqu'un soit assez bête pour penser qu'une femme est incapable de frapper et que quand elle fait caca il n'y a pas des arc-en-ciel qui sortent ?
    Grabul
    Posté le: 30/11/2020 16:13  Mis à jour: 30/11/2020 16:13
    #11
    Je m'installe
    Inscrit le: 9/6/2009
    Envois: 169
    Karma: 363
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Dikachu
    Posté le: 30/11/2020 16:24  Mis à jour: 30/11/2020 16:25
    #12
    Je m'installe
    Inscrit le: 18/10/2016
    Envois: 358
    Karma: 1027
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @Grabul oui, d'ailleurs il en fait clairement les frais dans ses downvotes... (wtf d'ailleurs)
    chalupit
    Posté le: 30/11/2020 16:24  Mis à jour: 30/11/2020 16:24
    #13
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     7 
    Citation :

    @asm63
    Citation :

    @Schau
    @Supernaz
    Titre de l'article Koreus: «un court-métrage sur les violences conjugales»
    Nombre de fois qu'on retrouve "violences conjugales" dans l'article du Monde: 7 fois.

    Ca n'a donc pas l'air hors-sujet.

    Comme Supernaz, je ne vois pas bien le rapport entre le court métrage et l'article en question.


    Le court métrage met en scène la manière dont ces violences conjugales peuvent être difficiles à détecter et à gérer. Je ne vois rien de tel dans l'article du monde, qui est là pour dire qu'il n'y a pas que les femmes qui sont victimes (même si c'est la grande majorité).

    Est-ce que le court métrage a dit que ça ne s'appliquait qu'aux femmes ? Est-ce qu'un commentaires a dit ça ? Quel est l'utilité d'agiter un grand drapeau « Hé regardez tous il y a aussi des hommes » ? Des fois que quelqu'un soit assez bête pour penser qu'une femme est capable de frapper et que quand elle fait caca il n'y a pas des arc-en-ciel qui sortent ?


    Et bien malgré ce que tu penses, oui. Dans notre société, on rigole encore quand un homme dit se faire tabasser ou humilié par sa femme.
    Et de nos jours, les termes "Violences conjugales" signifie dans la tête des gens "Violences conjugales dont la femme est la victime" ne soyons pas de mauvaise foi.
    Dans son post, il précise simplement que les violences conjugales concernent (si je me rappelle de l'article qu'il a cité, j'ai lu rapidos) pour presque 30% les hommes.
    Là on parle de violences conjugales, le gars il apporte un complément et vous lui tombez dessus comme si il avait la peste... J'ai l'impression que pour vous, hommes ET femmes ne peuvent être des victimes tous les deux. Seules les femmes ont le "droit" de l'être.

    Vous auriez pu simplement lui répondre, tout à fait. Traitons de toutes les violences conjugales. C'est ce que j'allais faire quand je suis tombé sur vos commentaires. Du coup je préfère vous répondre.
    asm63
    Posté le: 30/11/2020 16:36  Mis à jour: 30/11/2020 16:36
    #14
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1037
    Karma: 529
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     4 
    Citation :

    @chalupit

    Vous auriez pu simplement lui répondre, tout à fait. Traitons de toutes les violences conjugales.
    Il ne vous aura pas échappé que le titre de la vidéo est « « Derrière la porte », un court-métrage sur les violences conjugales ».

    C'est bien marqué « violences conjugales », pas « violences sur les femmes » ou « féminicides », on est d'accord ?


    Par ailleurs je trouve malsain cette attitude relativiste. Chaque fois qu'on parle de femmes battues, on a une horde de « oui, mais les hommes aussi » qui débarquent.

    En quoi c'est pertinent ? C'est moins grave si les hommes aussi ?



    Dernière chose sur l'article du monde, je constate que 35% des homicides sur femmes sont dues à un refus de séparation, suivit par les disputes à 31%. La première cause d’homicide sur les hommes, c'est les disputes à 33% suivies, par les violences subies dans 20% des cas.

    Donc dire que ça concerne les hommes oui. Relativiser en disant que c'est pareil et que tout se vaut, non.
    Mandryk
    Posté le: 30/11/2020 16:38  Mis à jour: 30/11/2020 16:46
    #15
    Je suis accro
    Inscrit le: 16/1/2017
    Envois: 723
    Karma: 888
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     18 
    Citation :

    @0ctavie
    @kpouer Oui, court métrage très réaliste. J'ai vécu une situation très similaire avec une voisine dans mon ancien appart.
    Et moi j'ai pas appelé les flics, je suis allée au commissariat. C'est un discours très proche de l'appel dans ce court-métrage que m'a sortie une femme là bas.
    Glaçant.


    A propos de réalisme. Il y a plusieurs réalités.
    Je suis gendarme, et jamais, absolument jamais, je n'ai répondu de cette façon a une personne qui signalait des faits de violences conjugales.

    Effectivement je n'ai jamais eu la victime directement au téléphone. Soit elles se présentaient à la brigade, soit j'étais saisi dans le cadre d'une intervention déclenchée par un voisin, ou elle-même (violences en cours).

    Il ne faudrait juste pas faire une généralité. Tous les membres des forces de l'ordre ne répondent pas avec autant de désinvolture, mépris ou que sais-je. J'ai entendu plusieurs fois des personnes dire qu'à tel endroit, elles ont été mal reçu, ou on leur a mal répondu au téléphone. Je n'ai jamais constaté ça directement. Aucun de mes collègues ne se l'est permis.
    Bien sûr le fait que je n'en ai jamais été témoin ne veut pas dire que je prétends que ça n'existe pas, car évidemment ça existe, mais on présente toujours les forces de l'ordre de cette façon et ça me contrarie, quand je vois les efforts déployés pour améliorer l'aide apportée aux victimes de ces faits, et l'implication dans ces enquêtes.

    Bref, c'est pas un problème comparable aux violences et je ne nous victimise pas, mais quand même, c'est à prendre en compte, car je ne supporte pas que quelqu'un, à cause de ce message rabâché en permanence se dise "J'ai connaissance de faits de violence, mais je ne vais pas appeler les gendarmes, ça ne sert à rien."
    chalupit
    Posté le: 30/11/2020 16:41  Mis à jour: 30/11/2020 16:44
    #16
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     4 
    Citation :

    @asm63
    Citation :

    @chalupit

    Vous auriez pu simplement lui répondre, tout à fait. Traitons de toutes les violences conjugales.

    Il ne vous aura pas échappé que le titre de la vidéo est « « Derrière la porte », un court-métrage sur les violences conjugales ».

    C'est bien marqué « violences conjugales », pas « violences sur les femmes » ou « féminicides », on est d'accord ?


    Par ailleurs je trouve malsain cette attitude relativiste. Chaque fois qu'on parle de femmes battues, on a une horde de « oui, mais les hommes aussi » qui débarquent.

    En quoi c'est pertinent ? C'est moins grave si les hommes aussi ?



    Dernière chose sur l'article du monde, je constate que 35% des homicides sur femmes sont dues à un refus de séparation, suivit par les disputes à 31%. La première cause d’homicide sur les hommes, c'est les disputes à 33% suivies, par les violences subies dans 20% des cas.

    Donc dire que ça concerne les hommes oui. Relativiser en disant que c'est pareil et que tout se vaut, non.


    Toi tu ne m'as pas lu...
    "Et de nos jours, les termes "Violences conjugales" signifie dans la tête des gens "Violences conjugales dont la femme est la victime" ne soyons pas de mauvaise foi."

    Citation :
    Relativiser en disant que c'est pareil et que tout se vaut, non.

    C'est toi qui pense qu'il relativise, c'est dans ta tête. Il remet juste des infos supplémentaires. T'es pas un peu parano ?
    Et ici oui, la vie et l'intégrité d'un homme et d'une femme se valent, c'est la vie d'un être humain donc oui


    Voilà, paix et amour
    asm63
    Posté le: 30/11/2020 16:49  Mis à jour: 30/11/2020 16:54
    #17
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1037
    Karma: 529
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @chalupit
    C'est toi qui pense qu'il relativise, c'est dans ta tête. Il remet juste des infos supplémentaires. T'es pas un peu parano ?


    Citation :

    Et de nos jours, les termes "Violences conjugales" signifie dans la tête des gens "Violences conjugales dont la femme est la victime" ne soyons pas de mauvaise foi."

    C'est toi qui pense que "Violences conjugales" signifie dans la tête des gens "Violences conjugales dont la femme est la victime". C'est dans ta tête. T'es pas un peu parano ?





    Tu ne peux pas me reprocher de savoir comment il pense et affirmer savoir comment « les gens » pensent. 😉
    MYRRZINN
    Posté le: 30/11/2020 16:53  Mis à jour: 30/11/2020 16:53
    #18
    Kétamine
    Inscrit le: 9/1/2019
    Envois: 1420
    Karma: 2394
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Chloé refuse d'expliquer clairement d'où proviennent ses bleus.
    Pourquoi ils l'ont pas tabassée pour qu'elle avoue ?

    Nan ! Je déconne les copines et copains ! C'est un sujet grave que les violences conjugales. D'autant plus que hélas, les cas se sont multipliés avec les confinements. Triste et révoltant.
    asm63
    Posté le: 30/11/2020 17:00  Mis à jour: 30/11/2020 17:00
    #19
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1037
    Karma: 529
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @Mandryk

    A propos de réalisme. Il y a plusieurs réalités.
    Je suis gendarme, et jamais, absolument jamais, je n'ai répondu de cette façon a une personne qui signalait des faits de violences conjugales.
    Je ne pense pas que le but du documentaire soit de stigmatiser les forces de l'ordre, les amis ou autre chose. En tout cas je ne l'ai pas ressenti comme ça personnellement.

    Éventuellement mettre en lumière le manque de formation à ce sujet précis (comme tant d'autres), mais ce n'est pas propre aux forces de l'ordre (on peut également penser par exemple aux enseignant dans le cas de violences sur les enfants).



    Question sur le sujet, vaut-il mieux appeler le 3919 avant ? Après ? Est-ce que c'est complémentaire ?
    Schau
    Posté le: 30/11/2020 17:01  Mis à jour: 30/11/2020 17:11
    #20
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/7/2013
    Envois: 1500
    Karma: 1518
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @asm63
    Oulala faut se calmer!

    Je ne faisais que rappeler que les violences conjugales touchent aussi les hommes. Ce qui est méconnu. Ce qui est sous-traité. Ce qui est peu représenté.

    C'est tout. Pas de quoi monter sur ses grands chevaux.

    Arrêtez donc de prêter aux autres des intentions qui ne sont pas les leurs. Merci bien.

    Edit: merci @chalupit pour le soutien. J'aurai manifestement dû développer mon commentaire plutôt que de mettre un lien. En voyant la vidéo je me suis notamment fait la réflexion que si les rôles avaient été inversés (le gars battu plutôt que la femme), le scénario n'aurait pas été crédible. Et il aurait peut-être aussi été politiquement incorrect à en juger par certaines réactions ici. Et ceci m'a amené à me demander dans quelle mesure les hommes étaient aussi victimes de violences conjugales et je suis tombé sur cet article qui m'a semblé tout à fait pertinent vu le sujet. Puisqu'il est notamment question des victimes qui ne parlent pas des violences subies, ce qui semble encore plus toucher les hommes (qui sont aussi moins cru). Bref, ça apporté un autre angle qui me semblait intéressant.
    themightycarrot
    Posté le: 30/11/2020 17:02  Mis à jour: 30/11/2020 17:02
    #21
    Je m'installe
    Inscrit le: 2/4/2014
    Envois: 201
    Karma: 382
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    @Grabul Tu ne connais pas sa vie, il faut vraiment être simple d'esprit pour se moquer. Au pire reste sur un petit "hors-sujet".
    chalupit
    Posté le: 30/11/2020 17:11  Mis à jour: 30/11/2020 17:11
    #22
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @asm63
    Citation :

    @chalupit
    C'est toi qui pense qu'il relativise, c'est dans ta tête. Il remet juste des infos supplémentaires. T'es pas un peu parano ?


    Citation :

    Et de nos jours, les termes "Violences conjugales" signifie dans la tête des gens "Violences conjugales dont la femme est la victime" ne soyons pas de mauvaise foi."

    C'est toi qui pense que "Violences conjugales" signifie dans la tête des gens "Violences conjugales dont la femme est la victime". C'est dans ta tête. T'es pas un peu parano ?





    Tu ne peux pas me reprocher de savoir comment il pense et affirmer savoir comment « les gens » pensent. ;)


    Aaaaah il m'a eu !!! 🙂
    Nan plus sérieusement, quand on parle de violences conjugales, honnêtement, la majeure parties des gens penseront aux femmes victimes des violences de leur mari. Franchement, c'est devenu un raccourci ne serait-ce que toutes les pubs et vidéos... C'est des femmes victimes qu'on représente non ?
    Enfin bref, je veux pas m'éterniser, j'ai donné mon avis (en plus sur le post d'un autre).

    Salsifis et carbonara
    chalupit
    Posté le: 30/11/2020 17:14  Mis à jour: 30/11/2020 17:14
    #23
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Citation :

    @Schau
    @asm63
    [...]
    Edit: merci @chalupit pour le soutien. J[...]



    Je te PM pour le chèque !! 🙂
    Schau
    Posté le: 30/11/2020 17:16  Mis à jour: 30/11/2020 17:16
    #24
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/7/2013
    Envois: 1500
    Karma: 1518
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @chalupit
    Je préfère le virement, si je sors de la maison ma femme va me battre.
    chalupit
    Posté le: 30/11/2020 17:17  Mis à jour: 30/11/2020 17:17
    #25
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @Schau
    @chalupit
    Je préfère le virement, si je sors de la maison ma femme va me battre.


    🙂 ah ah t'es con
    Avaruus
    Posté le: 30/11/2020 17:24  Mis à jour: 30/11/2020 17:24
    #26
    Pavé César
    Inscrit le: 10/2/2018
    Envois: 9041
    Karma: 8189
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Ce court-métrage est franchement pas mal, mais je l'ai trouvé très loin du film "Jusqu'à la garde", qui retranscrit de manière beaucoup plus angoissante la réalité insidieuse de ce genre de comportement. Si vous appréciez ce court-métrage, je vous conseil vraiment le film qui est poignant.
    pac75
    Posté le: 30/11/2020 17:40  Mis à jour: 30/11/2020 17:40
    #27
    J'aime glander ici
    Inscrit le: 1/1/2009
    Envois: 6628
    Karma: 1955
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Bon ben on s'aura pas ce qui s'est passé...
    UnPeon
    Posté le: 30/11/2020 17:41  Mis à jour: 30/11/2020 17:42
    #28
    Je suis accro
    Inscrit le: 5/1/2015
    Envois: 1123
    Karma: 2024
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     4 
    J'ai scruté le moindre détail pendant 20min en pensant qu'il y aurait un retournement de situation à la fin, que la personne battue n'était pas celle qu'on croit et que le message serait "ll ne faut pas se fier aux apparences, souvent les personnes les plus en détresses sont celles qui arrivent à mieux le cacher" alors que pas du tout. On comprend vite qui est battue et c'est le classique de la femme avec des coquards bien visibles qui affirme que tout va bien. On est pas loin du "je me suis fait ça toute seule en tombant dans les escaliers".
    Je dis pas que c'est pas important de dénoncer les violences conjugales mais de tous les types de violences conjugales, c'est surement celle qui a le moins besoin d'être exposée pour éveiller les consciences.
    Mandryk
    Posté le: 30/11/2020 17:46  Mis à jour: 30/11/2020 19:20
    #29
    Je suis accro
    Inscrit le: 16/1/2017
    Envois: 723
    Karma: 888
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    Citation :

    @asm63
    Citation :

    @Mandryk

    A propos de réalisme. Il y a plusieurs réalités.
    Je suis gendarme, et jamais, absolument jamais, je n'ai répondu de cette façon a une personne qui signalait des faits de violences conjugales.

    Je ne pense pas que le but du documentaire soit de stigmatiser les forces de l'ordre, les amis ou autre chose. En tout cas je ne l'ai pas ressenti comme ça personnellement.

    Éventuellement mettre en lumière le manque de formation à ce sujet précis (comme tant d'autres), mais ce n'est pas propre aux forces de l'ordre (on peut également penser par exemple aux enseignant dans le cas de violences sur les enfants).



    Question sur le sujet, vaut-il mieux appeler le 3919 avant ? Après ? Est-ce que c'est complémentaire ?


    Je ne pense pas non plus que ce soit le but du documentaire, mais il participe à nourrir cette idée du policier ou gendarme abruti qui ne peut rien comprendre parce qu'il a un pistolet au ceinturon.
    J'aimerais bien que pour une fois, on entende quelqu'un de professionnel au bout du fil, qui conseille comme il faut, et comme il se fait partout (selon mon expérience).

    Il y a des formations intéressantes, très bien faites sur le sujet pour les fonctionnaires et militaires, mais pas en première instance, pas à l'école.
    En unité il y a même largement de quoi se spécialiser dans les enquêtes sur les VIF (violences intra-familiales. C'est l'acronyme utilisé) même si on peut toujours aller plus loin et améliorer, jusqu'à rejoindre une cellule d'enquête spécialisée là dessus.

    La personne du 3919 demandera à l'appelant si la victime s'est déjà rapprochée des forces de l'ordre, donc je dirais de nous appeler avant, mais il n'y a pas de "mauvais ordre", c'est complémentaire.
    Elles peuvent aussi prendre contact dans le même temps avec les antennes locales AAV (Aides aux victimes) et avec l'assistance sociale de la commune. Nous travaillons beaucoup avec elles, et conseillons/demandons aux victimes de les contacter également.
    La_Koukouille
    Posté le: 30/11/2020 18:02  Mis à jour: 30/11/2020 18:02
    #30
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    @Schau moi je trouve intéressant ce que tu signales. C'est un sujet qui m'a longtemps posé problème

    D'ailleurs, le 3919 est un numéro pour les "les femmes victimes de violence". Il ne me semble pas qu'il existe de numéro pour les hommes, qui sont pourtant trois fois moins nombreux à porter plainte.

    Et pourtant, pour suivre un peu les articles sur les réseaux sociaux, quand on évoque ce sujet, on a rapidement des retours négatifs. Un peu comme tu as pu en avoir ici. Comme si un combat était plus important qu'un autre, qu'il fallait distinguer les deux.
    Nefro
    Posté le: 30/11/2020 18:04  Mis à jour: 30/11/2020 18:04
    #31
    Je suis accro
    Inscrit le: 13/5/2014
    Envois: 897
    Karma: 1040
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @Schau
    Court-métrage pas assez court.

    Sinon sur le sujet: https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/hommes-battus-des-chiffres-pour-comprendre-une-realite-meconnue_4613224_4355770.html

    Edit pour les rageux: le lien que j'ai partagé n'est évidemment pas là pour dénigrer les violences faites aux femmes. En voyant ce court-métrage, je m'étais simplement fait la réflexion que si les rôles avaient été inversés, le scénario aurait dû être radicalement différent pour être crédible. Je me suis alors demandé dans quelle mesure les hommes étaient aussi victimes de violences conjugales, je suis tombé sur cet article du Monde qui m'a semblé pertinent pour réfléchir au sujet sous un autre angle. Voilà tout.


    Oui, les violences domestiques faites aux femmes sont connues et tout doit être fait pour aider les victimes.... mais tu as raison, le gros tabou actuel c'est les violences domestiques/conjugales faites aux hommes, tellement tabou que la majorité des victimes ne vont pas oser en parler, qu'il existe moins de structures d'aide que pour les femmes, et qu'en tant qu'homme si tu vas demander de l'aide à propos de ça tu as toujours la menace d'un retournement de situation où la femme pourrait se faire passer pour victime selon le schéma cliché de la femme fragile, toujours victime....

    Bref le gros enjeux là c'est d'arriver à parler de violences domestiques/conjugales de façon neutre contrairement à ce qui est majoritairement fait aujourd'hui....
    Vieuxfoin
    Posté le: 30/11/2020 18:08  Mis à jour: 30/11/2020 18:08
    #32
    Je m'installe
    Inscrit le: 30/6/2016
    Envois: 139
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     4 
    Citation :

    @asm63

    Je ne pense pas que le but du documentaire soit de stigmatiser les forces de l'ordre, les amis ou autre chose. En tout cas je ne l'ai pas ressenti comme ça personnellement.

    Éventuellement mettre en lumière le manque de formation à ce sujet précis (comme tant d'autres), mais ce n'est pas propre aux forces de l'ordre (on peut également penser par exemple aux enseignant dans le cas de violences sur les enfants).

    Question sur le sujet, vaut-il mieux appeler le 3919 avant ? Après ? Est-ce que c'est complémentaire ?


    Ce n'est pas le but du court-métrage mais le petit tacle est bien là 🙂
    Le sempiternel "manque de formation" personnellement je le prend à chaque fois un peu mal, je suis Policier dans une grande ville et je m'estime pour ma part très bien formé (Il suffit d'être un peu intéressé et volontaire, j'ai pu faire tout un tas de formation spécialisées et très bien construites).
    Par contre, maintenant j'aimerai avoir du temps à consacrer à ces victimes et mettre tout ça à profit autrement que dans les 20 minutes d'une intervention avant la suivante ! Il est plus pertinent de parler de manque d'effectif général


    Le 3919 c'est complètement différent de notre administration et parfaitement dissociable !
    Chaque cas est différent et dépend de ce que veut la victime :

    Par exemple certaines victimes qui viennent de subir des violences pour la première fois peuvent tout à fait se rendre compte que c'est anormal et quitter un/une conjoint violent sans avoir besoin des FDO ou du 3919
    Une autre peut souhaiter en plus que l'auteur rende des comptes à la justice et déposer plainte / faire intervenir un équipage
    Une autre peut se trouver prise dans un cycle de la violence (https://www.violenceinfo.com/cycle-de-la-violence/) et sentir que quelque chose d'anormal se passe, se renseigner auprès du 3919 pour être éclairée et peut-être briser le cycle après des années, puis peut-être se décider à mettre fin à la relation ou bien même composer le 17 lors de la prochaine phase d'agression
    Une autre victime peut se trouver dans un état de déni complet et profond et refuser d'entendre quoi que ce soit de qui que ce soit

    Encore une fois chaque cas est différent mais ce qui est sur c'est que la victime doit souhaiter un changement pour qu'il opère, c'est pour ça que ce type d'intervention est extrêmement délicat

    Dans le cas mis en scène dans le court métrage, la première étape est d'abord de faire prendre conscience à la victime que ce qu'elle subi sont des violences conjugales et que la situation est anormale
    Attaquer le problème de front comme le fait l'amie risque de la faire se braquer, cependant elle a eu un excellent réflexe en voulait lui donner son numéro de téléphone portable, car la pire situation pour une victime est d'être isolée

    N'oublions pas aussi de parler de tous les types de violences que les violences conjugales englobent : car on pense très souvent aux violences physiques homme sur femme, mais l'inverse existe aussi dans des proportions non négligeables, ainsi que les violences verbales, psychologiques, sexuelles, économiques ...
    chalupit
    Posté le: 30/11/2020 18:08  Mis à jour: 30/11/2020 18:08
    #33
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @Nefro
    Citation :

    @Schau
    Court-métrage pas assez court.

    Sinon sur le sujet: https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/hommes-battus-des-chiffres-pour-comprendre-une-realite-meconnue_4613224_4355770.html

    Edit pour les rageux: le lien que j'ai partagé n'est évidemment pas là pour dénigrer les violences faites aux femmes. En voyant ce court-métrage, je m'étais simplement fait la réflexion que si les rôles avaient été inversés, le scénario aurait dû être radicalement différent pour être crédible. Je me suis alors demandé dans quelle mesure les hommes étaient aussi victimes de violences conjugales, je suis tombé sur cet article du Monde qui m'a semblé pertinent pour réfléchir au sujet sous un autre angle. Voilà tout.


    Oui, les violences domestiques faites aux femmes sont connues et tout doit être fait pour aider les victimes.... mais tu as raison, le gros tabou actuel c'est les violences domestiques/conjugales faites aux hommes, tellement tabou que la majorité des victimes ne vont pas oser en parler, qu'il existe moins de structures d'aide que pour les femmes, et qu'en tant qu'homme si tu vas demander de l'aide à propos de ça tu as toujours la menace d'un retournement de situation où la femme pourrait se faire passer pour victime selon le schéma cliché de la femme fragile, toujours victime....

    Bref le gros enjeux là c'est d'arriver à parler de violences domestiques/conjugales de façon neutre contrairement à ce qui est majoritairement fait aujourd'hui....


    Tout à fait ! Je n'aurais pas dit mieux !
    (Et pourtant Dieu sait à quel point je suis bon... (Nan je déconne hein)
    asm63
    Posté le: 30/11/2020 19:34  Mis à jour: 30/11/2020 19:34
    #34
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1037
    Karma: 529
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    Citation :

    @Vieuxfoin

    Ce n'est pas le but du court-métrage mais le petit tacle est bien là :)
    À mon sens c'est pas plus un tacle envers la police qu'envers les amis. À part la copine, on voit que la majorité des amis a un comportement perfectible.

    Je pense qu'on peut dire qu'il y a des policier et des amis qui n'ont pas la bonne réaction sans que ce soit stigmatisant pour tous les policiers ou tous les amis.

    Honnêtement je ne suis pas sûr de réagir comme la nana. Bon déjà parce que je suis moins impulsif. Mais même à tête reposé, j'aurais peut-être lâché l'affaire dans le doute. Me disant que c'est probablement rien.


    Citation :

    Le sempiternel "manque de formation" personnellement je le prend à chaque fois un peu mal, je suis Policier dans une grande ville et je m'estime pour ma part très bien formé (Il suffit d'être un peu intéressé et volontaire, j'ai pu faire tout un tas de formation spécialisées et très bien construites).
    D'accord, tu sembles bien formé sur ce sujet. Est-ce que tu penses que tous tes collègues le sont ? La majorité ?


    Après, il doit bien y avoir des policiers (ou des amis) qui n'ont pas la bonne réaction. Sinon pas la peine de faire un film dessus. 🙂



    Merci pour les réponses dans le reste de ton message. Très instructif.
    pokeisback
    Posté le: 30/11/2020 19:50  Mis à jour: 30/11/2020 19:50
    #35
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 25/4/2013
    Envois: 11
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Cela ne fait que renforcer l'idée que la lutte contre les violences conjugales se situe dans des situations exceptionnelles alors qu'elles sont quotidiennes et banalisées. Je trouve dommage l'aspect très "monolithique" des personnages, mais encore une fois, c'est 20min, donc il vaut mieux placer quelques blagues vulgaires 🙂
    Pourtant, dans l'idée du hors-champs, d'une crise cachée, la gestion du doute, il y a de bonnes choses.
    Kanpindon
    Posté le: 30/11/2020 22:03  Mis à jour: 30/11/2020 22:10
    #36
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/1/2017
    Envois: 1343
    Karma: 1009
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    @asm63
    Citation :
    À part la copine, on voit que la majorité des amis a un comportement perfectible.

    La copine a aussi un comportement perfectible à mon avis (bien que c'est déjà vraiment très très bien ce qu'elle a fait).

    Par exemple je rejoins @Vieuxfoin sur le fait que son approche est sûrement un peu trop frontal et risque de plus braquer la fille qu'autre chose. Peut-être aurait-elle pu donner son numéro discrètement pendant qu'elle la soignait, en lui disant très calmement quelque chose comme :

    "écoute, on se connaît pas mais je suis inquiète pour toi. S'il te frappe, sache que ce n'est absolument pas normal et que beaucoup de femmes battues peuvent minimiser la violence, quand on a la tête dans le guidon c'est dur d'être objective. Tiens, je te donne mon numéro si tu as besoin d'en parler à quelqu'un qui a du recul et pas biaisée; n'hésite pas non plus à appeler le 3919 si tu as des doutes : ce sont des pro de la question. Et aussi, s'il te cogne à nouveau, je t'encourage à appeler la police, j'imagine que tu le ferais pour n'importe qui d'autre, alors ça doit aussi valoir pour lui, même si c'est ton compagnon. Ne te laisse pas faire."

    Évidemment, c'est très facile de dire ça bien au chaud derrière son écran. Encore une fois, c'est déjà très bien ce qu'elle a fait et si tout le monde réagissait comme elle, le problème des violences conjugales serait un phénomène marginal. 🙂 Le plus important est fait : alerter la fille sur la gravité de la situation, et peut-être qu'à partir de là une graine va germer.
    eiffel
    Posté le: 30/11/2020 22:09  Mis à jour: 30/11/2020 22:09
    #37
    Je m'installe
    Inscrit le: 18/5/2016
    Envois: 119
    Karma: 64
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    j'aime tout, y compris le fait que parfois, on a beau vouloir intervenir, si celle qui est frappé ne veut lutter, on ne peut rien faire, pas même la justice. Et encore, là, ils ont été "gentil", des fois, c'est la fille battue qui te hurle dessus de laisser son homme tranquille (dans l'espoir bête de s'épargner quelques coups après)
    Kanpindon
    Posté le: 30/11/2020 22:13  Mis à jour: 30/11/2020 22:13
    #38
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/1/2017
    Envois: 1343
    Karma: 1009
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    @eiffel
    Et en plus j'imagine que souvent c'est beaucoup plus vicieux que ça : là ça crève les yeux car ses bleus sont énormes, mais ça peut être bien caché. Et en temps que témoin ça peut vraiment mettre dans une position délicate et tu peux vraiment hésiter avant d'intervenir (bon après ma position, c'est que dans le doute il vaut mieux alerter).
    CrazyCow
    Posté le: 30/11/2020 22:57  Mis à jour: 30/11/2020 22:57
    #39
    Kodak
    Inscrit le: 29/7/2008
    Envois: 15099
    Karma: 19757
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @Mandryk @Vieuxfoin

    Merci pour vos commentaires. Quelle est la procédure pour les FDO lorsque la personne ne souhaite pas déposer plainte ou une main courante ? Que ce soit par aveuglement/déni ou par peur que le conjoint s'en rende compte lorsqu'elle va rentrer ensuite chez elle, je suppose que la situation que l'on voit dans le court-métrage arrive souvent. Juridiquement je suppose qu'il n'y a pas de recours ?

    Et aussi comment devrait réagir l'entourage ou le voisinage qui est témoin (ou suspecte) des violences conjugales si la victime ne veut pas porter plainte ?
    Vieuxfoin
    Posté le: 30/11/2020 23:09  Mis à jour: 30/11/2020 23:09
    #40
    Je m'installe
    Inscrit le: 30/6/2016
    Envois: 139
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Citation :

    @CrazyCow
    @Mandryk @Vieuxfoin

    Merci pour vos commentaires. Quelle est la procédure pour les FDO lorsque la personne ne souhaite pas déposer plainte ou une main courante ? Que ce soit par aveuglement/déni ou par peur que le conjoint s'en rende compte lorsqu'elle va rentrer ensuite chez elle, je suppose que la situation que l'on voit dans le court-métrage arrive souvent. Juridiquement je suppose qu'il n'y a pas de recours ?

    Et aussi comment devrait réagir l'entourage ou le voisinage qui est témoin (ou suspecte) des violences conjugales si la victime ne veut pas porter plainte ?


    Si lors d'une intervention on constate des violences graves, même en l'absence de plainte de la victime on peut rédiger un Procès-verbal pour saisir le Procureur de la république.
    Mais c'est encore une fois très délicat, lancer une procédure sans la volonté de la victime risque de la braquer et de lui donner l'impression que les FDO sont un adversaire de plus
    Sans parler du risque d'attirer la vengeance de l'auteur sur la victime qui est immense, et elle sera peut-être d'autant plus réticente à faire appel a qui que ce soit plus tard

    Pour l'entourage ou un témoin, le comportement que décrit @Kanpindon est le plus adéquat à mon avis
    greenysnaky
    Posté le: 30/11/2020 23:19  Mis à jour: 30/11/2020 23:19
    #41
    Je masterise !
    Inscrit le: 21/2/2013
    Envois: 2092
    Karma: 1636
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    @Nefro Ce dont les victimes de relations abusives ont besoin, c'est d'abord d'un soutien psychologique pour prendre la décision d'en sortir, et c'est d'autant plus vrai vis-à-vis des victimes hommes, qui sont typiquement davantage l'objet de violences psychologiques.

    Je suis à peu près sûr qu'un homme victime de n'importe quel type d'abus de la part de sa femme sera entendu et pris au sérieux chez un psy, au même titre qu'une femme d'ailleurs. C'est juste un mythe de prétendre qu'un homme traité de façon abusive par une femme ou même sa femme ne sera pas pris au sérieux par la société. Une aide vient à ceux qui la demandent. Tous ceux qui la demandent. Et s'ils ne la demandent pas parce qu'ils se sont persuadés qu'on se moquerait d'eux... Ben... Le problème c'est leur croyance, pas la façon dont ils sont traités par la société.

    C'est bien gentil de critiquer les flics lorsqu'ils disent qu'ils peuvent rien faire sans que ça vienne de la victime, comme si ça équivalait à dire qu'ils s'en foutent, mais c'est du bon sens. Tu ne vas pas les enfermer tous les deux pour t'assurer qu'ils arrêteront de se voir et de se faire du mal alors qu'ils ont tous les deux envie d'être ensemble, c'est comme ça. Le point de départ pour que la police/gendarmerie puisse intervenir, c'est la volonté DE LA VICTIME de dire stop et sa prise d'initiative pour appeler à l'aide. C'est bien ça qui pose problème la plupart du temps et qui rend les forces de l'ordre impuissantes.
    asm63
    Posté le: 30/11/2020 23:45  Mis à jour: 30/11/2020 23:45
    #42
    Je suis accro
    Inscrit le: 12/4/2018
    Envois: 1037
    Karma: 529
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Citation :

    @Kanpindon
    @asm63
    Citation :
    À part la copine, on voit que la majorité des amis a un comportement perfectible.

    La copine a aussi un comportement perfectible à mon avis (bien que c'est déjà vraiment très très bien ce qu'elle a fait).
    Oui, tu as raison je me suis mal exprimé. 🙂

    La copine est perfectible, mais c'est la seule qui ait agit concrètement. Même si trop sous l'impulsion.
    La_Koukouille
    Posté le: 1/12/2020 9:25  Mis à jour: 1/12/2020 9:25
    #43
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    @CrazyCow

    Tu peux l'inciter à aller voir un médecin légiste pour constater les coups. C'est toujours un témoignage de plus dans le dossier, pour le jour où ça bougera.

    Tu peux toi même aussi noter toi ce que tu as vu, les traces sur le visage, quand et à quelle heure. Là encore, ça pourra servir plus tard. Si un jour son avocat décide de recueillir des témoignages. Si tu notes pas, tu ne pourra pas te souvenir de ce que t'as vu et quand tu l'as vu.

    Tu peux aussi faire un signalement au procureur, qui décidera ou non de poursuites.

    Tu peux l'accompagner pour déposer plainte, mais plutôt dans le cas où elle le souhaite mais ne s'en sent pas le force. Normalement, les commissariats ont des OPJ référent sur ce sujet. Mais je trouve mieux de passer la main. Mais pour ça, faut que toi aussi tu t'en sentes la force. J'ai rencontré des femmes victimes de violence qui te demandait d'initier des choses, et qui mettaient en échec au dernier moment. Puis qui revenaient couvertes de bleus, puis qui remettaient en échec. Et ça pendant plusieurs années. Parfois, le proche soutenant n'a plus la patience, et au final, on aura perdu du temps et on devra reprendre à zéro.
    Le mieux, c'est de lui proposer de l'accompagner dans des asso spécialisées, qui auront un bon réseau (psy, avocat, logement de protection) et qui savent prendre en charge.
    Trucmachinchose
    Posté le: 1/12/2020 9:47  Mis à jour: 1/12/2020 9:48
    #44
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 3/6/2020
    Envois: 99
    Karma: 290
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Pour l'histoire femmes battues, homme battus, les chiffres de la mortalité sont très parlant...
    San parler du fait que très souvent les femmes qui tuent leur mari le font four en mettre fin à leur calvaire...
    Oui, les hommes battus ça existe bien sur, mais ça reste une large minorité...et si on commence à parler des agressions sexuelle, c'est encore plus flagrant...

    " En 2019, 173 femmes et hommes ont été tués au sein de leur couple en 2019 en France, selon l’étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple, établie par la Délégation aux victimes des directions générales de la police nationale et de la gendarmerie nationale et rendue publique ce lundi. Cela représente une hausse de 16% par rapport à 2018, où 149 personnes avaient été tuées au sein de leur couple. "En moyenne, un décès est enregistré tous les deux jours", explique l'étude.

    Parmi ces victimes, 146 sont des femmes (+ 25 par rapport à 2018) et 27 sont des hommes. Les femmes représentent donc 84% de victimes, tandis que 88% des meurtriers sont des hommes. La quasi-totalité des homicides conjugaux ont été commis dans des couples hétérosexuels, avec seulement sept décès dans des couples d'hommes et un dans un couple de femmes.

    Les disputes et les séparations non acceptées sont les déclencheurs
    "La victime est très majoritairement féminine, le plus souvent de nationalité française, âgée de 30 à 49 ans ou de 70 ans et plus, et n’exerce pas ou plus d’activité professionnelle", précise le rapport, tandis que "l’auteur est majoritairement masculin (88%), le plus souvent, marié, de nationalité française, âgé de 30 à 49 ans, et n’exerce pas ou plus d’activité professionnelle"."
    Kprime
    Posté le: 1/12/2020 9:57  Mis à jour: 1/12/2020 9:59
    #45
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 25/6/2011
    Envois: 61
    Karma: 160
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Juste un petit rappel à tout ceux qui parle des hommes battus ( ce qui existe et que je ne dénigre pas ), mais le court-métrage a été posté le 25 novembre. 25 novembre, si vous aviez été plus attentif, est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

    Donc ce n'est pas un hasard.

    Si vous vouliez réellement faire la différence sur le combat des hommes battus ou maltraités, vous vous seriez intéressés à la Journée internationale des hommes le 19 novembre. Et vous pourriez commencer par la faire reconnaître en France via un mouvement ( car elle n'est reconnu que par le Canada et l'Australie pour le moment ).
    Oxdee
    Posté le: 1/12/2020 10:10  Mis à jour: 1/12/2020 10:10
    #46
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 24/11/2018
    Envois: 61
    Karma: 81
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Fake, qui installe un camera d'aussi bonne qualité pendant une violence conjugale ?
    crok01
    Posté le: 1/12/2020 11:12  Mis à jour: 1/12/2020 11:27
    #47
    Je m'installe
    Inscrit le: 10/3/2018
    Envois: 221
    Karma: 60
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @Schau
    Court-métrage pas assez court.

    Sinon sur le sujet: https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/10/hommes-battus-des-chiffres-pour-comprendre-une-realite-meconnue_4613224_4355770.html

    Edit pour les rageux: le lien que j'ai partagé n'est évidemment pas là pour dénigrer les violences faites aux femmes. En voyant ce court-métrage, je m'étais simplement fait la réflexion que si les rôles avaient été inversés, le scénario aurait dû être radicalement différent pour être crédible. Je me suis alors demandé dans quelle mesure les hommes étaient aussi victimes de violences conjugales, je suis tombé sur cet article du Monde qui m'a semblé pertinent pour réfléchir au sujet sous un autre angle. Voilà tout.


    Critique du court-métrage hyper succincte + détournement du sujet principal.

    Le court métrage n'insiste même pas sur le sexe de la victime, se focalisant surtout sur les différentes manières, gênes, dilemmes dans une situation de violence conjugale.

    Aucun doute possible sur ton mauvais comportement (comme d'habitude j'ai envie de dire). Ton petit "edit pour les rageux" pour tenter de sauver la face n'est pas crédible au vu de la réflexion ultra courte que tu as laissé transparaitre avant celui-ci.



    En tout cas, le court métrage est très bien joué et très bien fait. Il se concentre sur les réactions au problème plutôt que sur le problème en lui-même. Il pousse à se positionner, à imaginer comment nous on réagirait.
    La_Koukouille
    Posté le: 1/12/2020 12:22  Mis à jour: 1/12/2020 12:28
    #48
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    @Trucmachinchose

    Le truc, c'est que les chiffres sur la mortalités ne sont qu'une donnée. C'est la partie émergée de l'iceberg, celle qui se voit : les conjoints assassinés.

    Mais là, on parle de violence, toutes formes de violences. On ne peut pas se baser que sur ce chiffre là. On ne peut pas dire qu'une personne ne souffre pas de violence tant qu'elle n'est pas décédée de cette violence. A partir de là, combien d'hommes et de femmes sont victimes? On n'en sait rien.  Si on se base sur les chiffres d'SOS Homme battu, ce sont 2500 appels/mails chaque année. Alors oui, on peut dire que par rapport au femme, c'est négligeable. Tout comme on pourrait dire que 146 femmes décédés sur 35 millions, c'est peanuts. Si on joue sur les statistiques, effectivement, on peut oublier certains combats.

    Franchement, au final, on n'en sait rien. Combien d'hommes se sont suicidés sous la violence psychologique de leur compagne? On en sait rien. Combien d'hommes souffrent sans forcement être tués? On en sait rien.

    Alors au final, ne serait il pas plus simple, et plus sain, de ne pas distinguer les deux? Quand on lutte contre le racisme, on ne dit pas qu'on lutte seulement contre le racisme envers les populations noirs, au motif que les asiatiques en sont moins victimes. On lutte contre le racisme, c'est tout. Quand on lutte contre les discriminations liées au handicap, on ne se contente pas d'aider ceux qui ont un handicap moteur, au motif que ce sont ceux qu'on voit le plus. On lutte contre les discriminations liées au handicap, c'est tout.

    Pourquoi ne pas soutenir autant les hommes que les femmes, en parlant simplement de violences conjugales? Reconnaitre que tous deux sont des êtres humains, qui peuvent être victime?
    themightycarrot
    Posté le: 1/12/2020 12:27  Mis à jour: 1/12/2020 12:27
    #49
    Je m'installe
    Inscrit le: 2/4/2014
    Envois: 201
    Karma: 382
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Au risque de remuer un peu le couteau dans la plaie. Est t il possible que les meurtres proviennent de l agressé plus que de l aggresseur qui veulent se débarrasser de leur bourreau ?
    erwaninho
    Posté le: 1/12/2020 13:22  Mis à jour: 1/12/2020 13:22
    #50
    Je masterise !
    Inscrit le: 7/5/2014
    Envois: 2587
    Karma: 1860
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @themightycarrot

    c'est plus rare, mais ça arrive c'est l'histoire de jacqueline sauvage par exemple
    themightycarrot
    Posté le: 1/12/2020 14:03  Mis à jour: 1/12/2020 14:03
    #51
    Je m'installe
    Inscrit le: 2/4/2014
    Envois: 201
    Karma: 382
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @erwaninho C'est vrai. Mais je rebondissais sur le fait qu'il y a plus de meurtre du côté des femmes. Mais cela ne suit pas forcement le ratio des hommes battus. Donc on part du postulat que le nombre augmente car les hommes se rebellent/craquent plus à un moment ou à un autre ?
    Lyrael
    Posté le: 1/12/2020 14:38  Mis à jour: 1/12/2020 14:38
    #52
    Je m'installe
    Inscrit le: 6/8/2018
    Envois: 343
    Karma: 501
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    C'est marrant parce que j'ai vraiment pas l'impression d'avoir vu la même chose que vous.
    Je ne sais pas si c'est moi qui me trompe ou pas, mais je trouve que vous vous concentrez uniquement sur la violence physique explicite alors que tout le long il y a des violences tout aussi graves voir pire.
    Le comportement de tout le monde à l'encontre de Manu, qui est traité comme un attardé et raillé en permanence, la violence des hommes qui se sentent obligés de se comporter comme des porcs quand ils parlent de filles, les 2 personnages qui semblent être homosexuels mais qui s'en cachent, etc.. Rien ne va dans leur groupe d'amis et dans leurs comportements, ce n'est pas juste une question de violence conjugale, ils sont tous ultra toxiques les uns avec les autres.
    La seule qui ne l'est pas c'est la blonde, et encore elle reste passive tout le long à part quand ça concerne une violence physique où là elle réagit, mais le reste ne semble pas la gêner. Peut être aussi une façon de dire que c'est là limite qu'ont beaucoup de personnes.
    crok01
    Posté le: 1/12/2020 14:46  Mis à jour: 1/12/2020 15:05
    #53
    Je m'installe
    Inscrit le: 10/3/2018
    Envois: 221
    Karma: 60
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @La_Koukouille
    Le court métrage ne parle même pas de ça. Les "hommes" ne sont pas pris à parti et le scenario n'appuie pas sur les violences faites aux femmes.

    C'est toi, et toi seul qui fait cette séparation. Manipulé par le commentaire volontairement provocateur de Schau, tu soutiens indirectement seulement les hommes dans ta réponse.

    Si les réactions sont aussi négatives avec ce sujet c'est parce que les "hommes battus" sont rarement cités pour les aider mais justement dans un combat contre les féministes. Ils sont souvent utilisés comme une réponse afin de casser le débat, comme cheval de Troie pour remettre en cause le combat des violences faites aux femmes, car il est initié par des associations féministes. Tu en as la preuve ici.

    Un sujet sérieux sur les hommes battus ne sera presque jamais critiqués, à part par celles et ceux qui font comme toi : détourner le sujet.
    On voit bien qu'ici Schau, Chalupit et toi avez totalement brisé l'intérêt du court métrage qui consistait surtout à faire réfléchir sur la façon qu'on a de réagir à ce genre de nouvelles, de se voiler la face sur quelqu'un qu'on connait bien mais pas intimement.
    Chaque personne a sa propre façon de réagir (sidération, colère, gêne...) et le court métrage n'en critique directement aucune.  Le mec qui est victime des railleries en permanence est celui qui réagit le moins, celui qui l'attaque en permanence est celui qui réagit le plus chez les mecs. La femme réagit violement, tente d'aider mais braque la victime. Le meilleur pote n'ose rien dire, il ne sait plus quoi faire et fuit le problème (il refuse d'appeler les flics sans réellement empêcher de le faire). La victime qui se fait fait blâmer pour son comportement ("amoureuse donc conne", "groupie"...).
    Le film alerte sur les signes potentiels, sans en faire comme souvent un combat ouvertement féministe centrée sur les femmes contre les hommes avec des statistiques.

    Et le débat hommes battus contre femmes battues a tout gâché, lancé comme par hasard par un mec s'étant dépêché de poster son lien sans explication ni rien pour être premier.

    Ouvre les yeux.
    Schau
    Posté le: 1/12/2020 15:02  Mis à jour: 1/12/2020 15:02
    #54
    Je suis accro
    Inscrit le: 2/7/2013
    Envois: 1500
    Karma: 1518
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @crok01
    Mon... mauvais comportement!?

    Ah, oui, crok01, ses délires, sa mauvaise fois. Ne change pas. 🙂
    La_Koukouille
    Posté le: 1/12/2020 15:14  Mis à jour: 1/12/2020 15:14
    #55
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @crok01
    C'est toi, et toi seul qui fait cette séparation. Manipulé par le commentaire volontairement provocateur de Schau, tu soutiens indirectement seulement les hommes dans ta réponse.



    Je suis seul à faire cette séparation?

    La journée mondiale contre les violences faites aux femmes n'est pas la même que celles des violences faites aux hommes.
    Le 3919 est un numéro pour les femmes victimes de violence. Il n'existe aucun numéro pour les conjoints victimes de violences

    Mais est-ce que je fais vraiment la séparation? Je te dis qu'au contraire, il ne faut pas séparer mais regrouper. C'est un peu facile de sauter une ligne sur deux pour porter ton propos.
    Est-ce que je soutiens seulement les hommes? Je rencontre et accompagne chaque année des femmes victimes de violence là ou j'exerce, alors que ce n'est pas pas mon cœur de métier. C'est pas pour autant que je vais oublier qu'il y a aussi des hommes victimes. Que je rencontre parfois, moins souvent, mais parfois.

    Le débat femmes contre hommes battus n'a pas lieu d'être, on est d'accord. Sauf que ce n'est pas parce que quelqu'un parle de ce sujet, qu'il occulte l'autre. Alors je le redis, vu que visiblement ça a un peu de mal à être compris : au lieu d'opposer les deux, pourquoi ne pas les regrouper?
    crok01
    Posté le: 1/12/2020 15:50  Mis à jour: 1/12/2020 16:01
    #56
    Je m'installe
    Inscrit le: 10/3/2018
    Envois: 221
    Karma: 60
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @La_Koukouille

    Je suis seul à faire cette séparation?

    La journée mondiale contre les violences faites aux femmes n'est pas la même que celles des violences faites aux hommes.
    Le 3919 est un numéro pour les femmes victimes de violence. Il n'existe aucun numéro pour les conjoints victimes de violences

    A aucun moment ce court métrage ne parle de ces séparations. Il n'insiste pas non plus sur la "femme victime d'un homme". Pourquoi tu as ramené cette séparation ici ? Pourquoi t'es tu senti obligé d'insister la dessus alors qu'au départ il n'y en avait pas ?

    D'ailleurs, pour info les hommes peuvent aussi appeler le 3919. S'il est autant "sexué" c'est parce qu'il a été mis en place par une association féministe qui s'est battue pendant longtemps pour en avoir un, et l'a géré pendant 15ans toute seule avant que l'Etat ne l'officialise. Certaines associations d'hommes battus attaquent ceux qui gèrent ce numéro. Pourquoi n'en font-ils pas un ?
    Il y a aussi le 116 006 (ex-08VICTIME) qui est utilisable, utilisé par une personne que je connais et les conseils étaient bons.
    Ta méconnaissance du sujet conforte tes préjugés.

    Dans le pire des cas tu as les numéros d'associations genre SOS Hommes Battus. Le problème c'est qu'il suffit d'aller sur leurs sites pour voir que beaucoup mènent un combat contre les féministes sous couvert d'un combat pour les hommes battus. Mais je pense aussi que tout aide dans ce genre de cas est bénéfique même si elle est fait pour de mauvaises raisons.

    Citation :
    Mais est-ce que je fais vraiment la séparation? Je te dis qu'au contraire, il ne faut pas séparer mais regrouper. C'est un peu facile de sauter une ligne sur deux pour porter ton propos.


    Tu as ramené le sujet de la séparation sous un court métrage qui n'en faisait aucune. Ce qui est facile c'est de faire l'inverse de ce qu'on dit pour pleurer ensuite.

    Citation :
    Le débat femmes contre hommes battus n'a pas lieu d'être, on est d'accord. Sauf que ce n'est pas parce que quelqu'un parle de ce sujet, qu'il occulte l'autre. Alors je le redis, vu que visiblement ça a un peu de mal à être compris : au lieu d'opposer les deux, pourquoi ne pas les regrouper?

    L'intérêt du court métrage, son message, le débat qui pourrait en découler... Tout ça a été occulté par le premier commentaire qui a directement orienté le sujet sur une distinction avec les hommes battus par un mec qui savait par avance qu'il gâcherait le débat (il attaque souvent les victimes). Le court métrage il s'en fout il n'en parle pas et il ne le fera pas. Toi non plus d'ailleurs.

    Je remarque que tu évites soigneusement de réagir sur le court métrage pour te concentrer sur la distinction que tu as toi-même apporté, pourquoi ?
    La_Koukouille
    Posté le: 1/12/2020 16:28  Mis à jour: 1/12/2020 16:29
    #57
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :


    D'ailleurs, pour info les hommes peuvent aussi appeler le 3919. S'il est autant "sexué" c'est parce qu'il a été mis en place par une association féministe qui s'est battue pendant longtemps pour en avoir un, et l'a géré pendant 15ans toute seule avant que l'Etat ne l'officialise. Certaines associations d'hommes battus attaquent ceux qui gèrent ce numéro. Pourquoi n'en font-ils pas un ?
    Il y a aussi le 116 006 (ex-08VICTIME) qui est utilisable, utilisé par une personne que je connais et les conseils étaient bons.
    Ta méconnaissance du sujet conforte tes préjugés.




    Le 166 006 est un numéro européen pour les victimes " d’un vol, d’un cambriolage, de violences physiques, sexuelles ou d’autres infractions mais également d’un accident de la circulation ou de catastrophe naturelle".

    Sans déconner, dire que le 3919 doit rester un numéro vert contre les violences faites aux femmes, au motif qu'il existe un numéro généralisé, européen, pour les victimes de tout type d'infraction, que les hommes n'ont qu'a appelé... Il est là ton argument?
    Et me sortir "ouais bah écoute, les hommes n'ont qu'a gérer leur propre numéro, par une association d'hommes, à destination des hommes" pour venir ensuite chouiner en disant que d'autres cherchent à séparer hommes et femmes? Sans déconner. On dirait un minot de 12 ans qui cherche à se retenir à ce qu'il peut. On te dit qu'on estime qu'il faudrait lutter contre les violences conjugales, que la victime soit un homme ou une femme. Toi t’évoque tout le contraire, sans même t'en apercevoir.
    crok01
    Posté le: 1/12/2020 17:46  Mis à jour: 1/12/2020 17:53
    #58
    Je m'installe
    Inscrit le: 10/3/2018
    Envois: 221
    Karma: 60
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @La_Koukouille

    Dans ta citation je commence par te dire texto que "D'ailleurs, pour info les hommes peuvent aussi appeler le 3919." Pour quelle raison fais-tu semblant de ne pas l'avoir lu ?
    Je t'explique ensuite pourquoi les personnes comme toi pensent A TORT que c'est seulement pour les femmes à cause de son historique de création.
    Je t'explique par après le problème de la méconnaissance des numéros spécialisés des association pour la défense des hommes battus. Les actions médiatiques de celles-ci sont malheureusement surtout portées sur l'attaque du 3919 au lieu de faire la promotion de leur propre centre d'appel.
    Comment peux-tu aussi mal comprendre une réponse aussi simple ?

    Le numéro 116 006 est très général et s'adresse à toutes les victimes de toutes les violences, dont les violences conjugales. Le service te redirige vers les associations qui pourront t'aider. C'est très malhonnête de ta part de faire croire que ce numéro ne sert pas aux violences conjugales. Va te renseigner avant de donner de fausses informations.

    Bref, 2 mensonges en te focalisant sur la séparation homme/femme et toujours aucun mot sur le court métrage ou sur le débat lancé par le court métrage (le problème des réactions des gens quand ils y sont confrontés).
    chalupit
    Posté le: 1/12/2020 17:56  Mis à jour: 1/12/2020 18:00
    #59
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @Lyrael
    C'est marrant parce que j'ai vraiment pas l'impression d'avoir vu la même chose que vous.
    Je ne sais pas si c'est moi qui me trompe ou pas, mais je trouve que vous vous concentrez uniquement sur la violence physique explicite alors que tout le long il y a des violences tout aussi graves voir pire.
    Le comportement de tout le monde à l'encontre de Manu, qui est traité comme un attardé et raillé en permanence, la violence des hommes qui se sentent obligés de se comporter comme des porcs quand ils parlent de filles, les 2 personnages qui semblent être homosexuels mais qui s'en cachent, etc..  Rien ne va dans leur groupe d'amis et dans leurs comportements, ce n'est pas juste une question de violence conjugale, ils sont tous ultra toxiques les uns avec les autres.
    La seule qui ne l'est pas c'est la blonde, et encore elle reste passive tout le long à part quand ça concerne une violence physique où là elle réagit, mais le reste ne semble pas la gêner. Peut être aussi une façon de dire que c'est là limite qu'ont beaucoup de personnes.


    Ah oui effectivement, vachement intéressant ce que tu dis. Ca donne encore plus de la profondeur au court-métrage. Est-ce que cela était voulu ? Je ne sais pas si on aura la réponse.
    chalupit
    Posté le: 1/12/2020 17:59  Mis à jour: 1/12/2020 18:05
    #60
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Citation :

    @crok01
    @La_Koukouille
    -Le court métrage ne parle même pas de ça. Les "hommes" ne sont pas pris à parti et le scenario n'appuie pas sur les violences faites aux femmes.
    -C'est toi, et toi seul qui fait cette séparation. Manipulé par le commentaire volontairement provocateur de Schau, tu soutiens indirectement seulement les hommes dans ta réponse.
    -Si les réactions sont aussi négatives avec ce sujet c'est parce que les "hommes battus" sont rarement cités pour les aider mais justement dans un combat contre les féministes.
    -Ils sont souvent utilisés comme une réponse afin de casser le débat, comme cheval de Troie pour remettre en cause le combat des violences faites aux femmes [...]
    -Tu en as la preuve ici.
    -Un sujet sérieux sur les hommes battus ne sera presque jamais critiqués, à part par celles et ceux qui font comme toi : détourner le sujet.
    -On voit bien qu'ici Schau, Chalupit et toi avez totalement brisé l'intérêt du court métrage qui consistait surtout à faire réfléchir sur la façon qu'on a de réagir à ce genre de nouvelles, de se voiler la face sur quelqu'un qu'on connait bien mais pas intimement.

    Ouvre les yeux.


    La vache, tant de véhémence en réponse à un message qui se résumait en gros à "Combattons toutes les violences avec le même amour !"
    Des attaques, des procès d'intentions... Hé, pète un coup !
    clhor
    Posté le: 1/12/2020 18:10  Mis à jour: 1/12/2020 18:10
    #61
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 2/5/2016
    Envois: 58
    Karma: 144
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @Mandryk Merci pour ce retour. Et bon courage dans votre métier face aux généralités abusives du moment...
    La_Koukouille
    Posté le: 1/12/2020 18:39  Mis à jour: 1/12/2020 18:41
    #62
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @crok01
    @La_Koukouille

    Dans ta citation je commence par te dire texto que "D'ailleurs, pour info les hommes peuvent aussi appeler le 3919." Pour quelle raison fais-tu semblant de ne pas l'avoir lu ?



    Mais tu peux bien raconter ce que tu veux, tu sais que le 3919 est "le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence". Il est bien écrit que le site du service public que le 3919 est "le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence". Et n'importe qui ici peut aller voir que ce numéro est "le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violence". A partir de là, combien d'hommes appelleront?

    Donc je vais pas davantage rebondir sur un argument bidon.

    Citation :

    @crok01
    C'est très malhonnête de ta part de faire croire que ce numéro ne sert pas aux violences conjugales.


    Mais dis moi, t'es un vrai petit prix Nobel toi? Pour un type qui se pense spécialiste, et qui se permet de dire des autres qu'ils n'y connaissent rien, je te trouve bien sûr de toi. T'as pas bien compris pourquoi un numéro simple et dédié a été créé, si d'autres plus généraux existaient. En quoi c'est utile. Et je vais pas prendre le temps de te l'enseigner, je laisse le soin à d'autres de le faire si ils ont du temps à te consacrer.

    Mais même sans comprendre pourquoi on fait ça, pourquoi on ouvre une ligne dédiée, t'as quand même des difficultés à concevoir que si c'est utile pour une femme, alors ça doit surement l'être aussi pour un homme. Ça me semble assez incroyable mais bon. Y'a encore du chemin à faire, mais va falloir se mettre en route bonhomme.
    La_Koukouille
    Posté le: 1/12/2020 18:53  Mis à jour: 1/12/2020 18:54
    #63
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Puis quand même, je rebondis sur un truc.

    Quand je reçois une femme victime de violence, j'ai une ligne directe avec un officier de police spécialisé sur le sujet. J'ai des partenaires d'hébergement spécialisés, qui peuvent accueillir sur des séjours longs dans des délais courts, avec enfants. Je peux accompagner sur des associations pro, spécialisées dans la prise en charge psychologique. J'ai des partenariats avec des avocats qui monteront bénévolement le dossier. Tout le chemin est balisé, et c'est très bien.

    Demain, je reçois un homme victime de violence, y'à plus de balise du tout. J'ai pas de passerelles directes pour le dépôt de plainte, j'ai pas d'accès à un hébergement pour une mise à l'abri, et j'ai aucune association avec des professionnels qui prendront en charge. Et bien sur, je parle pas de l'avocat.
    crok01
    Posté le: 1/12/2020 18:58  Mis à jour: 1/12/2020 18:58
    #64
    Je m'installe
    Inscrit le: 10/3/2018
    Envois: 221
    Karma: 60
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @chalupit
    Tu fais justement parti du problème sur cet espace. Cela ne m'étonne pas de ta part que tu réagisses aussi bêtement.

    Pour les procès d'intention on rappellera juste ce que tu as dit dès ta première intervention : "J'ai l'impression que pour vous, hommes ET femmes ne peuvent être des victimes tous les deux. Seules les femmes ont le "droit" de l'être."

    Tout ce qu'on veut c'est parler du court métrage qui parlait de ça de façon assez neutre et prenait un angle différent de d'habitude en se focalisant sur les autres et pas sur la victime ou l'agresseur. Malheureusement certains dont toi en font une guerre inter-sexe.
    crok01
    Posté le: 1/12/2020 19:18  Mis à jour: 1/12/2020 19:23
    #65
    Je m'installe
    Inscrit le: 10/3/2018
    Envois: 221
    Karma: 60
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    @La_Koukouille
    Franchement voir autant d'incompétence de quelqu'un qui dit aider les personnes en difficulté me fait vraiment peur.
    Je comprends mieux les victimes qui se plaignent du manque d'aide quand tu vois que même ceux qui disent les aider ont une mentalité pareille.

    Ton dernier commentaire prouve à quel point t'es ici pour faire ta gueguerre homme/femme et non pas pour parler du court métrage que tu as vu (si tu l'as vu...). Tu as enfin réussi à "rebondir" et totalement tourner le sujet vers les hommes victimes à partir d'un court métrage qui était assez neutre. Tu aurais pu "rebondir" en parlant enfin du court métrage mais bon je pense qu'on peut faire une croix dessus, c'est pas ce qui t'intéresse apparemment. Certains te diront bravo mais ce ne sont pas les victimes.
    La_Koukouille
    Posté le: 1/12/2020 19:48  Mis à jour: 1/12/2020 19:48
    #66
    Je suis accro
    Inscrit le: 27/4/2017
    Envois: 801
    Karma: 3444
    En ligne !
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Citation :

    @crok01
    @La_Koukouille
    Franchement voir autant d'incompétence de quelqu'un qui dit aider les personnes en difficulté me fait vraiment peur.
    Je comprends mieux les victimes qui se plaignent du manque d'aide quand tu vois que même ceux qui disent les aider ont une mentalité pareille.


    Alors si tu savais comment l'avis d'un minot m'en touche une sans faire bouger l'autre.
    chalupit
    Posté le: 1/12/2020 20:10  Mis à jour: 1/12/2020 20:14
    #67
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     1 
    Citation :

    @crok01
    @chalupit
    Tu fais justement parti du problème sur cet espace. Cela ne m'étonne pas de ta part que tu réagisses aussi bêtement.

    Pour les procès d'intention on rappellera juste ce que tu as dit dès ta première intervention : "J'ai l'impression que pour vous, hommes ET femmes ne peuvent être des victimes tous les deux. Seules les femmes ont le "droit" de l'être."

    Tout ce qu'on veut c'est parler du court métrage qui parlait de ça de façon assez neutre et prenait un angle différent de d'habitude en se focalisant sur les autres et pas sur la victime ou l'agresseur. Malheureusement certains dont toi en font une guerre inter-sexe.


    Nan mais vraiment, je te le redis pour ton bien : Pète un coup !

    🙂

    En plus moi j'ai juste dit "j'ai l'impression"...
    Relis les post, personne ne t'a attaqué personnellement alors que toi, tu n'arrêtes pas depuis le début. On est bête, on est méchant, on manipule, on est des gros pangolin covidés..

    Hey... T'es un peu lourd là
    jpausser
    Posté le: 2/12/2020 1:39  Mis à jour: 2/12/2020 1:39
    #68
    Je m'installe
    Inscrit le: 30/10/2008
    Envois: 130
    Karma: 60
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Les hommes gentils et respectueux n'intéressent pas vraiment les femmes. Je ne sais pas si il y a un parallèle à faire. Peut être pas
    chalupit
    Posté le: 2/12/2020 9:51  Mis à jour: 2/12/2020 9:51
    #69
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @jpausser
    Les hommes gentils et respectueux n'intéressent pas vraiment les femmes. Je ne sais pas si il y a un parallèle à faire. Peut être pas


    Les parallèles, les interprétations, les différents niveaux de compréhension sont inévitables pour une œuvre. D'autres commentaires ont parlé du gars qui se faisait toujours charrier, des deux (peut-être) homosexuels refoulés, du fait que seule une femme réagisse alors qu'il y a 4 mecs parmi les potes etc...
    Parce que chacun visionne avec son bagage historique, sa vie, ses émotions et sa sensibilité.
    Et en respectant chaque interprétation, on respecte chaque individu car c'est au même niveau. Moi j'ai trouvé super intéressant le post de @Lyrael. Ca m'a fait réfléchir et je trouve ce nouveau niveau de lecture super intriguant. Peut-être y a t-il aussi une critique des relations en générales qui sont basées sur le pouvoir (il y a une sorte de hiérarchie au sein du groupe d'amis) et cela à une conséquence sur leur réaction au petit matin.
    D'autres ont mentionné le fait que c'est pas la violence avec un gros bleu sur le visage qui reflète le plus la réalité. Que dans la réalité c'est plus pervers.
    D'autres ont écrit qu'il serait curieux de voir comment le scénario aurait été tourné si la victime était un homme (et franchement oui je serais aussi curieux d'en visionné un, et avec le talent de nos réalisateur, ça pourrait être vraiment un sujet frappant)
    D'autres encore nous apporte leur témoignage (policier etc..).

    ..et tout ça est extrêmement intéressants. Pourquoi ? Parce que je ne les mets pas les uns contre les autres, je les ajoute entre eux pour que le sujet deviennent encore plus profond.
    Fall_us
    Posté le: 4/12/2020 4:18  Mis à jour: 4/12/2020 4:23
    #70
    Je masterise !
    Inscrit le: 12/9/2013
    Envois: 2916
    Karma: 109
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     2 
    @Schau Je voulais te remercier pour ton premier commentaire et particulièrement pour le lien qui l'accompagne. Je trouve cela constructif car révélateur d'un problème sociétal méconnu. Je crois que ceux qui te critiquent (parfois vigoureusement, hélas), s'ils se retrouvaient à la place de cette fille, aimeraient trouver quelqu'un comme toi un jour sur un forum libèrant la parole en osant parler pour eux ; leur permettant ainsi de s'éloigner de la solitude que les coups de l'être aimé créer. D'un côté comme de l'autre, je crois qu'il est bon d'en parler pour rompre une quelconque censure et un bien malheureux complexe.

    @chalupit Merci à toi aussi pour ton état d'esprit et le choix de tes mots dans tes réponses ; c'est agréable de te lire. Paix et amour sur toi également, tu le mérites 🙂
    rasorback
    Posté le: 5/12/2020 21:54  Mis à jour: 5/12/2020 21:54
    #71
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 19/3/2019
    Envois: 5
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    quelqu un connait la musique ou ils dansent ? merci
    chalupit
    Posté le: 7/12/2020 9:55  Mis à jour: 7/12/2020 9:55
    #72
    Je viens d'arriver
    Inscrit le: 10/3/2008
    Envois: 52
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    Citation :

    @rasorback
    quelqu un connait la musique ou ils dansent ?  merci


    J'ai été voir les crédits et j'ai l'impression que la musique a été composée juste pour le court métrage par Laurent Courbier et donc non disponible ?! A confirmer bien sûr.
    Crazy-13
    Posté le: 11/12/2020 4:58  Mis à jour: 11/12/2020 4:58
    #73
    Pelle d'or
    Inscrit le: 9/12/2005
    Envois: 74522
    Karma: 6411
     Re: « Derrière la porte », un court-métrage sur les viole...
     0 
    il y en a aussi qui porte plainte juste pour emmerder leur compagnon alors qu'il n'y a absolument rien eut.
    Haut de page Haut  
    Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.

    Si vous êtes l'auteur d'un élément de ce site, vous pouvez si vous le souhaitez, le modifier ou le supprimer
    Merci de me contacter par mail. Déclaré à la CNIL N°1031721.