Fillon regrettait que la presse passe trop peu de temps sur les affaires d’éthique

Vendredi 2 septembre 2016 sur le plateau de la matinale de France Info, François Fillon, alors candidat à la primaire de la droite et du centre, regrettait que la presse ne passe pas assez de temps sur les affaires d’éthique dans la vie politique. « Il y a un problème d'abaissement du niveau d'éthique dans la vie politique. Il y a des ministres qui ne paient pas leurs impôts », dénonçait-il. « Tout ça, ça fait la Une pendant trois jours et puis ensuite, c'est fini, on n'en parle plus. Et moi, sur le terrain, je rencontre tous les jours des gens qui me disent : "Moi, quand je passe devant le radar, je paye" ». Des propos qui peuvent prêter à sourire lorsque l'actuel candidat à la présidentielle accuse la presse française d'acharnement médiatique au sujet de l'affaire Penelope.