Videos streaming images jeux et buzz
Connexion






Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu Principal
Communauté


(1) 2 3 4 ... 6 »


Alex333
[Topic Unique] Environnement & climat (débat & vidéos, articles sur le sujet)
 6  #1
Help Desk
Inscrit: 07/07/2008 12:56
Post(s): 24163
Karma: 11414
Je propose un topic unique pour discuter de l'environnement, réchauffement climatique, etc.

On pourrait ici :
- Débattre
- Relayer les infos sur le sujet (articles, vidéos, rapports, etc)
- Proposer vos éventuelles solutions
- etc.





- - - - -

J'en profite pour re-relayer quelques infos liées à l'ingénieur Jean-Marc Jancovici (je trouve qu'il explique bien)

- Topic Déjà publié ici)
- Sa chaine youtube

- Interview sur Thinkerview :

Jean-Marc Jancovici : Anticiper l’effondrement énergétique ? [EN DIRECT]

- Une de ses dernières interventions (avril 2018, à l'ADEME)

Jancovici : Bienvenue dans le monde fini - ADEME - 13/04/2018

- Quelques slides choisies via ses slides via sa vidéo :







Contribution le : 30/06/2018 01:38
Signaler

carpet_bombing
 0  #2
Je masterise !
Inscrit: 12/05/2015 11:43
Post(s): 2995
Karma: 1694
Fuck l'environnement vive la M51.

Édit : merde j'avais pas posté la suite ^^


Sujet intéressant mais assez chaud je pense, je suis curieux de vous lire, je n'y connais pas grand chose mais ça m'intéresse.

Contribution le : 30/06/2018 01:43

Edité par carpet_bombing sur 1/7/2018 12:23:01
Signaler

Invité
 0  #3
FantômeInvité
Jean-Marc Jancovici est un sacré personnage! Il chamboule les idées reçues que nous avons et donne des leçons à nos politiciens. Après j'ai un peu de mal avec son côté "pro-nucléaire", dans l'interview il avait notamment minimiser l'impact de l'explosion de la centrale de Fukushima en se basant sur le rapport de l'UNSCEAR 2013. Pourtant ce rapport a été critiqué à juste titre par le Dr Baverstock.

https://www.vivre-apres-fukushima.fr/gm-documents/BAVERSTOCK-fr.pdf

Je crois me rappeler aussi que l'interview de Jean Marc a été très compliqué, retard, impatience de l'intervenant suivant... Je me souviens d'une réponse assassine envers Jean-Marc que l'interviewer avait donné aux personnes qui s'était plaintes de son comportement lors de l'interview.

----------------------------
J'ai beaucoup aimé cette interview plus récente de Pierre Larrouturou :

La vidéo est déjà passée : https://www.koreus.com/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=2594309

Climat : Trois quarts de l'humanité menacés de mort ? [EN DIRECT]

Contribution le : 02/07/2018 21:29
Signaler

Surzurois
 1  #4
Je masterise !
Inscrit: 16/09/2010 09:58
Post(s): 2968
Karma: 2154
Pour ce qui est du débat, j'attends qu'un climatosceptique passe par là pour nous déballer les preuves que le changement climatique n'éxiste pas 🙂

Contribution le : 03/07/2018 09:59
Signaler

Cornflake
 1  #5
Je masterise !
Inscrit: 29/04/2008 21:35
Post(s): 2544
Karma: 927
Je n'avais pas vu le topic tiens !

Pour l'alimenter, voici une chaine intéressante sur le sujet : Le réveilleur (Il mériterai un topic unique d'ailleurs, son travail de vulgarisation est d'excellente qualité).

https://www.koreus.com/modules/newbb/topic184769.html

[Analyse] du discours d'un climato-sceptique: V. Courtillot

Une vidéo super intéressante ou il explique en quoi l'argumentation d'une conférence très connu parmi les climato-sceptiques est mauvaise et biaisé



Une autre vidéo intéressante ou il critique les arguments d'une vidéo de Et tout le monde s'en fout ( qui était passé ici )

La vidéo est déjà passée : https://www.koreus.com/modules/newbb/topic176544.html

[Critique] Et tout le monde s'en fout # 4 - L'eau - (par Le Réveilleur)


Et le premier épisode de sa série sur l'énergie ( qui est toujours en cours )


L'énergie et nous - Énergie#1




Ainsi que le lien vers le site PACTE FINANCE-CLIMAT que Pierre Larrouturou aborde dans l'interview plus haut.

Contribution le : 03/07/2018 16:27
_________________
ZA WARUDO !
Signaler

Swe_33
 0  #6
Je m'installe
Inscrit: 31/05/2009 02:27
Post(s): 330
Karma: 149
@LeNarvalo

Je ne voudrais pas faire de ce topic une tribune pour/contre nucléaire. Cependant, étant pour, je te demande: pourquoi attaquer le messager et pas le message ? C'est à dire, quand bien même JC Jancovici serait pro nucléaire, en quoi cela discrédite ce qu'il dit ? Il faut attaquer ce qu'il dit dessus (et il en parle pas tant au final, son discours est très global).

Contribution le : 03/07/2018 16:44
Signaler

Alex333
 0  #7
Help Desk
Inscrit: 07/07/2008 12:56
Post(s): 24163
Karma: 11414
Citation :

@Surzurois a écrit:
Pour ce qui est du débat, j'attends qu'un climatosceptique passe par là pour nous déballer les preuves que le changement climatique n'éxiste pas :-)

Ah ah, c'est vrai que ca permettrait de pousser le débat
Je pourrais m'amuser à prendre ce role (mais bon ca prend du temps). Car meme si je reconnais que le réchauffement climatique existe et est du aux activités humaines, je trouve qu'on rapporte trop une vision .. comment .. un peu simpliste : "scandaleux on pollue trop", "on va tous mourrir"

Bref, à voir comment évoluera le topic

Contribution le : 04/07/2018 00:41
Signaler

Surzurois
 0  #8
Je masterise !
Inscrit: 16/09/2010 09:58
Post(s): 2968
Karma: 2154
Citation :

@Alex333 a écrit:
Car meme si je reconnais que le réchauffement climatique existe et est du aux activités humaines, je trouve qu'on rapporte trop une vision .. comment .. un peu simpliste : "scandaleux on pollue trop", "on va tous mourrir"

Bref, à voir comment évoluera le topic


Là dessus je suis complètement d'accord avec toi Peut importe à quel point le changement climatique (je préfère utiliser "changement" plutôt que "réchauffement", ça peut être à débattre aussi !), impactera la planète, l'humanité dans son ensemble s'en sortira forcément.
Certes, il risque d'y avoir des catastrophes (évènements climatiques majeurs, inondations par la montée des eaux de zones habitées, sécheresses persistantes, etc...), ces mêmes catastrophes pourraient même avoir des conséquences diplomatiques et provoquer des guerres, et donc pas mal de victimes, mais une grande partie de la population parviendra forcément à s'adapter, en changeant ses habitudes et sa façon de vivre (au bout d'un moment il n'y aura pas le choix, je pense notamment à notre système de production de nourriture), et en migrant dans des zones géographiques plus propices à notre vie !

Ce côté fataliste qui nous est donné dans les médias cherche à provoquer/choquer pour que la majorité de la population se rende compte de ce vers quoi on se tourne, et qu'il y aura forcément de nombreuses victimes déjà si on continue sur notre lancée.

Pourtant même avec ce discours fataliste, il n'y a pas spécialement grand chose qui bouge, alors je n'imagine même pas sans...

Contribution le : 04/07/2018 09:53
Signaler

Cornflake
 2  #9
Je masterise !
Inscrit: 29/04/2008 21:35
Post(s): 2544
Karma: 927
@Surzurois @Alex333 D'ailleurs il y a aussi des conséquences qui peuvent être vues comme positives ( d'un point de vue économique ): Par exemple la fonte des glaces ouvre le passage du nord est aux bateaux standards

Citation :
Le passage du Nord-Est suscite de nouveau l'intérêt pour la navigation commerciale entre l'Europe et l'Asie. Plus encore que le passage du Nord-Ouest canadien, le réchauffement climatique a touché les glaces de l'Arctique russe et le passage est désormais navigable une partie de l'année. Actuellement la Russie oblige tout navire à disposer d'une autorisation et à être accompagné d'un brise-glace russe dont les frais sont à la charge des armateurs. Mais il devrait être bientôt autorisé d'y naviguer avec juste une étrave renforcée. À titre d'exemple, le trajet maritime Rotterdam-Tokyo est long de 14 100 km par le passage du Nord-Est, de 15 900 km par le passage du Nord-Ouest, de 21 100 km par le canal de Suez (route actuelle, soit 7 000 km de plus) et 23 300 km par le canal de Panama.

Ainsi, pour les navires reliant l'Asie de l'Est (Chine, Japon, Corée du Sud, Taïwan…) et l'Europe, la route maritime du Nord présente les avantages suivants :

    une réduction des délais d'acheminement ;
    une réduction des coûts en carburant du fait d'une distance moindre ;
    une réduction des coûts en main d'œuvre du fait d'un temps de parcours réduit ;
    une réduction des coûts en assurances relatif à la piraterie maritime (Somalie, golfe d'Aden, mer Rouge, détroit de Malacca) ;
    l'absence de taxes dues au gouvernement égyptien pour le passage du canal de Suez ;
    l'absence de contraintes de largeur et de tirant d'eau qui s'imposent lors de la traversée du canal de Suez (respect des limites Suezmax) et qui réduit encore davantage les délais d'acheminement des navires Capesize.


Sans oublier l'accès aux ressources offshore de l’antarctique, etc.

Contribution le : 04/07/2018 10:45
_________________
ZA WARUDO !
Signaler

Kirouille
 1  #10
J'aime glander ici
Inscrit: 06/01/2013 23:13
Post(s): 7910
Karma: 4057
@Cornflake ouais enfin seulement d un point de vue économique car fonte des glace sous entend fonte du permafrost  et donc libération d'encore plus de gaz a effet de serre et dans des quantité théoriquement gigantesque (et supérieur a ce que nous on fait).

@Surzurois en fait pour être précis, il faut parler de réchauffement de la planète (vu que la température moyenne est montée d'en gros 1.5 degrés durant les 150 dernière année), par contre derrière il faut en effet dire changement climatique, vu que réchauffement global ne veux pas dire réchauffement "local", typiquement avec les dernières mesure montrant la baisse de l'activité du gulf stream (a cause du réchauffement global), les hivers européen risque fort de ressembler un peu plus a ce qu'on peu observer a Montréal/quebec qui je rappel sont en gros a la même latitude que paris et donc voir des hivers nettement plus froid et neigeux.

Contribution le : 04/07/2018 19:04
Signaler

Surzurois
 0  #11
Je masterise !
Inscrit: 16/09/2010 09:58
Post(s): 2968
Karma: 2154
Citation :

@Kirouille a écrit:
les hivers européen risque fort de ressembler un peu plus a ce qu'on peu observer a Montréal/quebec qui je rappel sont en gros a la même latitude que paris et donc voir des hivers nettement plus froid et neigeux.


Bordel vu le bazar que ça a été cet hiver à Paris avec la neige, ça va être marrant si ça tombe tous les ans et en pire

Contribution le : 04/07/2018 19:41
Signaler

Kirouille
 1  #12
J'aime glander ici
Inscrit: 06/01/2013 23:13
Post(s): 7910
Karma: 4057
@Surzurois le point positif c est qu eux devraient avoir un hiver un poil plus chaud (en moyenne hein) vu que le courant froid qui fait qu ils ce tapent des mois de janvier a -6°c ralenti un poil aussi.

va falloir leur louer de l'équipement moi je dis !

Contribution le : 04/07/2018 20:17
Signaler

Kirouille
 1  #13
J'aime glander ici
Inscrit: 06/01/2013 23:13
Post(s): 7910
Karma: 4057
par contre (dsl pour le double post)

histoire de faire un point sur le pourquoi cette hausse de 1.5°c en 150 ans est alarmante, et a quel point c'est exceptionnelle.

le dernier grand changement climatique qu'a connu la terre, c'était la fin de la dernière aire glaciaire.

La fin de cette période a démarrée il y a en gros 20000 ans (le lancement est en fait lié au cycle orbital de la terre) et elle c'est terminée il y a en gros 10000 ans, pour être stable durant les 9850 années suivante ()

pour faire simple durant les 10000 ans qu'a durée ce réchauffement la terre a gagné 4 ou 5°c soit dans le pire des cas 1°c tout les 2000 ans de moyenne (actuellement on est donc a 1 degrés tout les 100 ans je vous fait pas un dessin sur le léger soucis surtout que pour le moment le phénomène a tendance a s'accélérer).

et si des gens disent que 4 ou 5°  de moyenne c'est pas grand chose la zone de new york il y a 20000 ans était sous une épaisse couche de glace, et c'était la pointe de ce qu'on pourrait appeler le glacier polaire.

Contribution le : 04/07/2018 20:45
Signaler

carpet_bombing
 1  #14
Je masterise !
Inscrit: 12/05/2015 11:43
Post(s): 2995
Karma: 1694
Citation :

@Surzurois a écrit:
Pour ce qui est du débat, j'attends qu'un climatosceptique passe par là pour nous déballer les preuves que le changement climatique n'éxiste pas :-)




@DonaldTrump

Contribution le : 04/07/2018 21:24
Signaler

Plopp
 2  #15
Je m'installe
Inscrit: 10/09/2013 21:33
Post(s): 330
Karma: 89
@Alex333 :

Il y a plusieurs choses à propos du "réchauffement climatique". C'est en effet catastrophique . Le "on va tous mourir" est faux uniquement dans le sens que l'humanité ne va pas s’éteindre... mais combien vont rester ? Et sous quelle formes d'organisations? Ça ce sont des vrais questions. (et penser que c'est question a 100ans c'est se bercer d'illusion, déjà une crise à 2008 chamboulerai bien plus profondément notre monde... crise qui pourrait arriver dans pas si longtemps).

Pour organiser le tous : on ne fait pas uniquement face a un crise climatique mais à 3 crises simultanément qui sont causes les une des autres :

une crise climatique.
une crise de ressource.
une crise social, économique et politique.

Il s'agit alors de résoudre les 3 en même temps ( ce qui est vachement plus dur que de résoudre le problème du climat dans un monde de ressource infinis et de stabilité politique à toute épreuve, ou de résoudre le problème des ressources dans un monde d'une stabilité a toute épreuve et a climat imperturbable, ou de résoudre la crise politique dans un monde au climat imperturbable et des ressources infini... ).

Ci dessous quelque lien (liste non exhaustive:p ) :

La crise climatique implique des crises de ressource : en effet il faut plus de ressource pour lutter contre le réchauffement (déplacement de population => construction, monté des eau => construction, tempête/ouragan plus fréquent => reconstruction, déplacement des zones agraire => re localisation, agriculture dans des climat moins propice => plus grande dépense d'eau, engrais etc. , plus de climatisation => consommation énergétique, plus tous plein de truc inconnu : notamment rection des micro organismes, des maladies etc. contre lequel il faudra s'adapter ). Cette adaptation participe donc a l'augmentation de notre impact puisque nous puisons plus de ressource pour nous adapter => boucle retro-active positive.

La crise climatique implique des socio-politique : les sécheresse crée des tension alimentaire, et crée des climat propice aux révoltes, aux guerres (cf printemps arabe et Syrie sur la situation économique et alimentaire des pays concerné au moment du déclenchement). Les déplacement de population crée des tensions dans les pays adjacent (déjà quand on a 250 migrants en France c'est la catastrophe alors imaginer quand va y avori de la migration pour de vrai...). Lutter contre les conséquences du réchauffement implique de trouver de l'argent quelque part => moins d'argent pour le reste => impression de baisse de niveau de vie => gens pas content. (en vrac par exemple le prix des assurance qui évolue déjà...)

Notre système socio-économique (et politique) implique une crise des ressources : pour fonctionner dans notre modèle manière stable nous avons besoin de croissance, autrement dit nous devons produire. Cette production ce fait nécessaire sur des ressources (il est d'ailleurs important de remarquer que tous ce qu'on considère comme dématérialisé : tertiaire, ne l'est pas vraiment car il nécessite derrière un industrie pour fonctionner et parfois ne fonctionne qu'en support a l'industrie). En suivant ce mode de fonctionnement nous allons toujours avoir besoin de plus de ressources.

Notre système socio-économique (et politique) implique une crise climatique et la renforce : comme nécessitant de l’énergie en de plus en plus grand quantité pour fonctionner année après année nous ne pouvons nous contenter des énergie a bilan neutre (biomasse) nous devons puiser dans des énergie fossile qui implique la crise climatique ou dans des énergie dite ENR qui on un besoin important en ressource minéral participant alors a la crise des ressources. De plus il renforce la crise car notre mode de pensée n'apporte que des solution technique pour résoudre le problème. Solution qui implique une consommation énergétique et de ressource supplémentaire pour les mettre en place => boucle retro-active positive.
Notons egalement que même toute solution technique consommera de l’énergie et des ressource et même si elle semble peut impactant maintenant, comme nous somme basé sur la croissance cette solution devrait être appliqué de manière de plus en plus important au fur et a mesure que les année passe et il viendra nécessairement un moment cette solution deviendra une partie du problème du a sa consommation de ressource intrinsèque (typiquement c'est ce qu'on réalise avec tous ce qui est lie à l’électricité et les batterie : tension sur les ressources minérale alors qu'on a même pas commencer à appliquer la solution... alors dans 20ans ? 50 ans ? 100ans ? )

La crise de ressource implique des crises de socio-poltique : cf toute les tension mondiale autour du petrole et autre ressources.

Le seul moyen de pas se prendre le mur (enfin de le prendre le moins possible parce que sur de nombreux aspect c'est trop tard) est de consommer moins pour limiter structurellement notre impact et donc ne pas subir ces crises. Et donc finalement

Notre système socio-économique (et politique) implique une crise politique : en fonctionnant sur la croissance nous nous sommes habitué (en particulier en occident) a un bon niveau de vie et un niveau de vie croissant. Or les solutions viable pour négocier nos problèmes actuels est de consommer moins tous court. Ceux ci a deux implications : renoncer au principe de croissance. Et egalement "décroitre" jusqu’à un niveau soutenable. Peux de gens sont prés à de tel "sacrifice" (notez les guillemet, car ça peut sembler un sacrifice mais si fait volontairement maintenant, sans doute beaucoup moins douloureux que contraint demain dans un contexte social de merde...). La question est alors : quelle est la réaction des gens qui vont commencer a subir la contrainte des ressources (qui se traduit par un contexte économique moins bon : plus de chômage, moins de pouvoir d'achat etc.) ? Concrètement tous ceux qui s’intéresse à la question sont d'accord pour dire que tous les derniers événement sont lié de manière non négligeable à ces problématique :

Syrie, printemps arabe, populisme en vogue (au USA avec Trump, en Europe avec le Brexit, l'Italie augmentation globale de l’extrême droite).


Et ne nous voilons pas la face hein : la somme des ces crises c'est pas une crise. Par définitoire une crise ça vient et puis ça passe. Après la crise c'est à peu près pareil qu'avant... ici ça serait plutôt un effondrement : différence notable entre le avant et après...

PS : croire que nous autre occidentaux sommes du bon coter de la barrière est naïf. Pour l'instant nous le sommes car la situation est stable et nous pouvons continuer à importer à peut prêt tous ce que nous consommons de n'importe ou. Mais quand ça va se déstabiliser un peu plus nous serons parmi les moins résilient car nous somme extrêmement des autre pays du monde. Ce qui est moins le cas des pays pauvres.

Contribution le : 04/07/2018 23:19
Signaler

Alex333
 0  #16
Help Desk
Inscrit: 07/07/2008 12:56
Post(s): 24163
Karma: 11414
Citation :

@Plopp a écrit:
@Alex333 :
on ne fait pas uniquement face a un crise climatique mais à 3 crises simultanément qui sont causes les une des autres : une crise climatique. une crise de ressource. une crise social, économique et politique.

Il s'agit alors de résoudre les 3 en même temps ( ce qui est vachement plus dur que de résoudre le problème du climat dans un monde de ressource infinis et de stabilité politique

Je suis bien d'accord. Mais c'est comme toutes les crises.
Une crise diplomatique entre 2 pays peut entrainer une guerre économique entre ces 2 pays, puis guerre militaire, etc
Une crise sociale dans le pays peut faire plonger le pays dans une guerre, sur laquelle les autres pays se mèlent (ex printemps arabe)

Et c'est parceq u'il y a ces liens que je pense qu'il sera impossible pour les pays du monde de se dire un jour "il reste du pétrole mais on va pas l'extraire". C'est du pognon gratis à extraire pour apporter du développement économique et du confort. Aucun pays ne fera le choix de regresser alors que les autres se gèneront pas pour extraire ce même pétrole pour eux.

Donc pour moi, le réchauffement climatique se passera (en tout cas pour la partie due au pétrole). Et on sera bien obligé de faire avec. Et vu que les changements climatiques vont se faire lentement sur 200 ans, y aura possibilité que la transition d'organisation humaine se passe relativement bien.

Contribution le : 09/07/2018 00:26
Signaler

Fantomon
 0  #17
Je viens d'arriver
Inscrit: 09/07/2018 06:39
Post(s): 56
En tout cas, je vais vous lancer une info qui vient de mes recherches: le mois le plus chaud en moyenne mensuelle est Juillet 1757 à Paris et ça n'est pas une blague et les mois de Juin de cette période étaient très chauds comme maintenant.
Il y a eu des records de chaleur parfois à cette époque jamais battus ou presque.
L'urbanisation a aidé les stations à se réchauffer même si quand même on passe d'un PAG à un Optimum d'où l'augmentation.

Contribution le : 09/07/2018 07:07
_________________
Vamos Rafa!
Signaler

Surzurois
 1  #18
Je masterise !
Inscrit: 16/09/2010 09:58
Post(s): 2968
Karma: 2154
Citation :

@Fantomon a écrit:
L'urbanisation a aidé les stations à se réchauffer même si quand même on passe d'un PAG à un Optimum d'où l'augmentation.


Déjà désolé mais là je n'ai rien compris à ta phrase.

Ensuite tu nous parles d'un record sur une année en particulier dans une zone en particulier, qu'en était-il de la tendance sur les années autour de celle-ci ? Qu'en était-il des autres villes ?
Ce record mensuel de Paris n'est peut-être qu'un épisode exceptionnel, complètement isolé vis à vis de la tendance de l'époque, ou lié à un évènement climatique qui aurait pu avoir lieu.
Là sur cette dernière décennie, en France, c'est tous les ans ou presque qu'on bat des records, et même sans les battre on en est en général souvent proches.

Contribution le : 09/07/2018 10:16
Signaler

Fantomon
 0  #19
Je viens d'arriver
Inscrit: 09/07/2018 06:39
Post(s): 56
A ce moment-là, on a plusieurs mois de Juin en une dizaine d'années pas si lointains des records en moyenne également, Juillet 1759 2 ans après 1757 a la moyenne mensuelle d'Août 2003 grâce à sa régularité.
En fait, à ce moment-là, le climat était plus doux qu'avant et après car l'activité solaire était remontée d'où le nom de siècle des lumières.
Ce que je veux dire, c'est que le réchauffement n'est pas aussi énorme que ce qu'on veut nous faire croire, exemple: le Vatnajokull en Islande était moins étendu avant le PAG que maintenant (Il a grossi au PAG) (Avant, je parle à l'époque des Vikings en Islande).

Contribution le : 09/07/2018 16:24
_________________
Vamos Rafa!
Signaler

Kirouille
 1  #20
J'aime glander ici
Inscrit: 06/01/2013 23:13
Post(s): 7910
Karma: 4057
@Fantomon oui et (et encore si c est vrai j'aimerais bien des sources car tout ce que je trouve sur le net c est des post de toi affirmant ça) ? au mieux c'est une anomalie météorologique pas un argument, la ton "argument" c'est comme nier la canicule qui a touché l'Europe en 2003 car Paris n a pas battu son record de chaleur.

edit :
Citation :

@Fantomon a écrit:
En fait, à ce moment-là, le climat était plus doux qu'avant et après car l'activité solaire était remontée d'où le nom de siècle des lumières.
.


Okkkkkkk, je ne sais pas ce que tu prend mais arrête de suite.

Contribution le : 09/07/2018 16:24
Signaler


 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 ... 6 »






Si vous êtes l'auteur d'un élément de ce site, vous pouvez si vous le souhaitez, le modifier ou le supprimer
Merci de me contacter par mail. Déclaré à la CNIL N°1031721.