Videos streaming images jeux et buzz
Connexion






Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu Principal
Communauté


(1) 2 »


Surzurois
Baisse du niveau des étudiants
 7  #1
Je masterise !
Inscrit: 16/09/2010 09:58
Post(s): 4572
Karma: 4160
Bonjour à tous, j'ai vu au fur et à mesure des jours gonfler une "polémique" concernant un maitre de conférence de l'Université de Brest ayant traité, dans un mail en interne, les étudiants de "quasi-débiles" (source)

Travaillant moi-même dans cette université, j'ai vu passer le mail avant que celui-ci ne fuite et soit rendu publique. En lisant le mail en lui même j'ai été plutôt d'accord avec son contenu, sachant qu'il liait la "quasi-débilité" des ces étudiants à plusieurs facteurs, notamment la situation de l'Université de Brest du point vu financier et organisationnel, à savoir une coupe brute dans les offres de formation, l'amputation de 1/12ème des heures de toutes les formations, et le non renouvellement de départs à la retraite d'enseignants. Autre facteur : le Covid. Les étudiants se sont retrouvés malgré eux à devoir suivre une bonne partie de leurs études à domicile, que ça soit pour les cours, les TDs, et l'impossibilité dans pas mal de cas d'avoir des TPs. Certains partiels se sont eux aussi retrouvés à être fait en ligne, donnant lieu à des cas de triches de plus ou moins grande ampleur, que l'université a laissé passer.

De tout ça, bien sûr les médias en ressortent quasi seulement l'insulte envers les étudiants qui se sentent forcément directement visés, alors que le message passé au départ, même si très incisif directement envers les générations d'étudiants arrivant aujourd'hui à l'université, tend plutôt à viser la dégringolade de notre système éducatif, qui fait que les étudiants arrivant en études supérieurs n'en ont pour une partie plus le niveau d'en faire, et que nos moyens actuels ne permettent de toute façon pas d'assurer correctement ces études supérieures, à cause de formations incomplètes en heures et/ou exempte d'enseignant en poste disposés à donner cours.

Du coup on a le droit à un soulèvement étudiant dirigé par un de leur syndicat, qui exige que des sanctions soient prises à l'encontre de l'auteur de ce mail, tandis que tous les commentaires que j'ai pu lire sous les différents articles qui en parlent défendent le maitre de conférence en disant qu'il a de toute façon raison.

Qu'est que vous en pensez ? à qui la faute ? et faut-il sanctionner cet enseignant ?

j'imagine qu'en me lisant vous vous êtes rendu compte que je ne suis pas tout à fait objectif concernant cette affaire, ça on peut en parler aussi

Contribution le : 22/11 18:00:53
Signaler

Wiliwilliam
 1  #2
La loi c'est moi
Inscrit: 07/04/2012 19:19
Post(s): 32814
Karma: 10825
Citation :

@Surzurois a écrit:
j'imagine qu'en me lisant vous vous êtes rendu compte que je ne suis pas tout à fait objectif concernant cette affaire, ça on peut en parler aussi


Attention, sinon on fait fuiter ton message sur les réseaux universitaires :'D

Contribution le : 22/11 18:36:49
_________________
Signaler

Le_Relou
 0  #3
Je m'installe
Inscrit: 14/04 01:34:30
Post(s): 436
Karma: 221
Citation :

@Surzurois a écrit:
Travaillant moi-même dans cette université, j'ai vu passer le mail avant que celui-ci ne fuite et soit rendu publique


ok , donc maintenant on sait d’où vient la fuite 😃

Sinon sans plaisanter, c'est vrai que le prof a bon dos, alors que la responsabilité est ailleurs...
On peut critiquer la forme du message, mais le fond est loin d'être faux. Heureusement il y a des étudiants qui bossent et réfléchissent , ce qui est regrettable c'est qu'ils soient sous-représentés.

Contribution le : 22/11 18:59:45
Signaler

Staffie
 3  #4
Je suis accro
Inscrit: 05/07/2017 18:29
Post(s): 1666
Karma: 1714
@Le_Relou J'en pense que tu sous entends que la presse ne fait que du pute-à-click et que les syndicats étudiants ne cherchent qu'à faire tomber des têtes sans prendre un instant de réflexion.

Si c'est le cas, je suis d'ailleur totalement d'accord avec toi.

Bon, perso, j'ai repris des études il y a deux mois. C'est pas en université, c'est en distanciel etc. Des profs qui se contentent de lire des cours pompés sur le net et qui abandonnent leur poste quand on le leur fait remarquer, des cours sans plans, organisé dans l'ordre le plus improbable. J'ai qu'une hâte, c'est que ce soit fini.

Contribution le : 22/11 19:41:50
Signaler

Le_Relou
 2  #5
Je m'installe
Inscrit: 14/04 01:34:30
Post(s): 436
Karma: 221
@Staffie
La presse fait ce que le propriétaire du journal lui dit de faire...
Quand au Putaclick , c'est le cas de tous les médias, du papier au numérique .
Parce que ça fait vendre de l'espace publicitaire, et que le système économique est (l'ultra-)capitalisme.

Pour ce qui est des profs qui ne se prennent pas la tête, et oui il y en a aussi, c'est triste...
heureusement on a accès à la connaissance un peu plus facilement qu'il y a 40 ans, bien qu'il y ait aussi un tri à faire parmi les sources..

Bon courage et bonne chance dans tes études.

Contribution le : 22/11 20:02:33
Signaler

Surzurois
 2  #6
Je masterise !
Inscrit: 16/09/2010 09:58
Post(s): 4572
Karma: 4160
Citation :

@Wiliwilliam a écrit:
Attention, sinon on fait fuiter ton message sur les réseaux universitaires :'D


Et merde

ça fait 8 ans que je suis plus ou moins dans l'enseignement, et je vois donc des promos défiler d'une année sur l'autre, et honnêtement il faut l'avouer, le niveau a globalement baissé, c'est un fait.
Je dis pas que les étudiants sont plus débiles qu'avant et qu'ils le sont moins que les générations suivante, c'est juste qu'il y a de plus en plus de lacunes qui ont été amenées par des changements incessants avec des réformes qui modifient les programmes pas forcément pour du mieux, des classes surpeuplées, un manque cruel de profs par le non-remplacement des départs à la retraite et le désamour profond envers le métier (salaires dérisoires, problèmes de sécurité vis à vis des élèves et parents d'élève, réputations par rapport au grand public, etc...).
Les problèmes touchent à la fois le collège, le lycée et les universités, donc forcément, le niveau en pâti derrière pour les étudiants qui n'ont pas le choix de faire avec.

Y'a qu'à regarder le niveau des collégiens français par rapport à ceux des autres pays, c'est triste...

Contribution le : 22/11 20:23:21
Signaler

vivaberthaga
 2  #7
Je suis accro
Inscrit: 21/04/2015 14:41
Post(s): 1895
Karma: 1897
@Surzurois
Pour moi, c'est un peu l'histoire de l'oeuf et de la poule, appliquée au profs et élèves.
Même si à mon avis l'amorçage de cette spirale descendante peut être imputé à des choix politiques successifs depuis une vingtaine d'années. En premier lieu, le dogme de vouloir tout quantifier pour avoir des chiffres! Comme si convertir des services (éducation, santé, sécurité...) en résultats chiffrés ne faisait pas de fait l'impasse sur de nombreux aspects de ces mêmes services.
En l’occurrence pour l'éducation les ministères successifs ne se sont intéressés qu'au pourcentages de réussite à quelques examens et ont tout misé pour cet objectif unique. Quitte à en baisser le niveau des programmes. (et accessoirement les budgets) Ce qui peut avoir pour effet de démotiver les profs et élèves consciencieux, et de revaloriser les branleurs (profs et élèves) qui ne se concentrent que sur l'obtention d'un examen et pas sur un niveau de culture ad hoc.

Je me souviens d'un prof de lycée (au XXème siècle! le contrôle continu pour le bac n'existait pas) qui déjà se rebellait contre ça, les moyennes de la classe de terminale allaient de -15/20 à 49/20!!! et putain ce qu'on a pu apprendre de choses cette année là.

Contribution le : 22/11 20:37:40
Signaler

Ubbos
 5  #8
Je suis accro
Inscrit: 11/12/2015 23:22
Post(s): 1290
Karma: 911
Je me suis fais cette réflexion cette année, pour avoir repris des études pour un an.

J'étais avec des "jeunes" de 23-25 ans et bizarrement, je ne crois pas qu'ils étaient débiles ou quoi que ce soit, en revanche, une chose que j'ai constaté est qu'ils étaient assez peu prompts à chercher les informations pour rendre le contenu d'un cours intelligible. En gros, si ça leur tombait pas tout cuit dans le bec, ben tant pis.

Tandis que d'autres étudiants plus âgés, aussi en reprise, genre 35 ans, ben quand on comprenait pas un truc, on cherchait l'info.

Du coup je me demande si ça n'est pas plutôt une question d'attitude vis à vis de l'enseignement que de capacités.

Contribution le : 22/11 20:49:50
Signaler

Baba-Yaga
 2  #9
Rayon de Soleil
Inscrit: 10/07/2016 18:17
Post(s): 11798
Karma: 8275
@Surzurois
Allez, avoue, on c'est que c'est toi

Contribution le : 22/11 21:04:36
_________________
Koreus Awards 2021!
Je m'en fous, j'ai gagné.
Signaler

trachsel
 1  #10
Je suis accro
Inscrit: 23/08/2018 00:36
Post(s): 900
Karma: 438
Waaa le sujet.

Citation :

Qu'est que vous en pensez ? à qui la faute ? et faut-il sanctionner cet enseignant ?



De 1 :

Un mail privé c'est un mail privé basta, j'ai même pas envie d'en parler en fait donc autant te dire que le Ramdams des étudiants, de la presse/internet ou je ne sais quoi,  je m'en tamponne.
Mais bon:
Je comprends que le monsieur soit en colère si il a ce genre de sensation. De mon coté c'est surtout les cas de fraudes que je trouve grave du coup. C'est donc normal qu'il s'exprime fâché en privé et qu'il ne prends pas des pincettes.
Un autre points terrible c'est qu'il y a un mec ( ou une dame ) visiblement plus con que les élèves ( pour le coup  )  qui a décidé de faire "fuiter" le mail. Même si c'est peut-être avec de bonnes attentions.

J'ai l'impression que prof c'est un travail ou tu y mets du cœur sa colère est d'autant  plus normal.
Je ne pense pas que les gens sont plus bêtes maintenant qu'avant, la société évolue.  Mais je n'ai pas du tout envie de me mettre à la place d'un professeur de l'ancienne école  qui veut enseigner  avec cette "génération" et surtout à cause de tout le système politiquo/finance/capitaliste ( vous voyez le genre ) dans lequel nous nous somme perdu.

À sa place je serais devenu fou je pense.

Le sanctionner pourquoi ? 😉 ( évidemment non, il écrit ce qu'il veux en privé et il a le droit de péter un câble )
Si il faut sanctionner une personne c'est celle qui a partagé le mail privé, l'école qui laisse des fraudes "easy breasy" et tout le système capitaliste ( en simplifiant ) 
:lol

Contribution le : 24/11 10:33:34
Signaler

aioren
 2  #11
Je poste trop
Inscrit: 07/09/2004 22:27
Post(s): 13768
Karma: 3638
Le problème c'est qu'on gère l'éducation comme une entreprise du CAC 40, dont les ministres sont des pdg qui exigent chaque année un pourcentage de croissance de résultats positifs.

"Je suis un meilleur pdg-ministre que mon prédécesseur, j'ai un taux de réussite de 95% au bac alors que l'autre plouc n'avait que 93%."

Tout le monde le sait. Tout le monde s'en fout. Personne ne fait rien.

Contribution le : 26/11 20:02:26
_________________
AWARD NATIONALE 2015 : Klaxon
Signaler

Surzurois
 1  #12
Je masterise !
Inscrit: 16/09/2010 09:58
Post(s): 4572
Karma: 4160
On a eu le conseil d'administration qui vient d'avoir lieu, une baisse des heures pour les formations z été voté pour garder un budget à l'équilibre....
Y'a eu une délégation de manifestants de personnels et étudiants venu protester contre cet ordre du jour, mais le CA a tout de même voté la mesure, tout en disant qu'ils n'étaient pas d'accord avec ça, ils ont pas le choix... tout ça parce que l'Etat d'un côté encourage les lycéens à l'excellence en faisant des études sup', mais à côté ne donnent pas les moyens aux universités.
D'autant que c'est portes ouvertes pour les fac où on a des centaines d'étudiant en licence pour avoir derrière des Travaux Pratiques avec 16 groupes différents (un volume d'heure hallucinant pour les enseignants du coup), des Travaux Dirigés à 60 en amphi...
Franchement la direction vers laquelle on se dirige me fait peur....

Contribution le : 26/11 21:02:06
Signaler

Le_Relou
 3  #13
Je m'installe
Inscrit: 14/04 01:34:30
Post(s): 436
Karma: 221
Dr Lexus approuve la décision du CA

Contribution le : 26/11 21:34:13
Signaler

Sebmagic
 4  #14
Je masterise !
Inscrit: 26/11/2007 22:04
Post(s): 4692
Karma: 574
Pour être prof en lycée depuis bientôt 10 ans, je ne me joins pas spécialement aux propos qui estiment que le niveau baisse. Je constate simplement que les compétences des élèves ne sont plus les mêmes.

Les programmes évoluent certes. Mais pas forcement en mal. Pour ma part par exemple, j'enseigne les maths. Je remarque que nos élèves de Terminale cette année ne sont pas plus "débiles" que ceux d'il y a 5 ou 10 ans. Il y a 10 ans, par exemple, ils connaissaient peut-être quelques notions supplémentaires, qui étaient dans leurs programmes, ils avaient sans doute travaillé de la géométrie plus poussée. Cependant, il y a 10 ans, quand tu demandais à un élève de t'écrire un programme informatique pour résoudre un problème, il te regardait avec deux gros yeux bien ronds. Aujourd'hui, la plupart maîtrisent les bases du langage Python, certains s'y intéressent même sur leur temps libre et m'apprennent des trucs (oui).

On pourrait me dire : ok, mais par rapport à il y a 20 ans, 30 ans ? Et bien, la société évolue et les apprentissages avec. Quand j'étais moi-même au lycée, je ne me souviens pas avoir suivi un quelconque cours d'économie. Jamais. Aujourd'hui, les SES sont une matière obligatoire en 2nde.

Le monde change. On ne peut plus demander à un élève de 2nde d'effectuer des calculs dans des espaces vectoriels, comme le faisaient peut-être nos parents. Mais si vous leur demandez de présenter un exposé sur Powerpoint, ils savent le faire.

Les élèves ne changent pas, mais leurs compétences changent. De là à dire qu'ils sont débiles ?

J'ignore si les programmes des cours à l'université ont évolué en même temps que ceux des collèges / lycées mais si ce n'est pas le cas, il est logique qu'il y ait un décalage entre les compétences des gamins en fin de cycle terminal et vos attendus à l'université.


Pour finir, vous parlez de la comparaison entre les jeunes de 18-20 ans qui ne cherchent rien par eux-mêmes et ceux de 35 ans qui se débrouillent. Excusez-moi mais ça s'appelle la maturité et l'expérience, elles ne s'acquièrent qu'avec du temps et du travail.

À chaque fois que j'entends quelqu'un me dire que les gamins d'aujourd'hui sont immatures et sont de plus en plus cons, je pose la question : "tu te rappelles de comment t'étais, toi, quand t'avais 16-17 ans ?". On me répond généralement "ouais, c'est pas faux..."

Bref, je n'ai jamais supporté cette idée que les élèves (et jeunes en général) seraient de plus en plus débiles. La plupart, notamment à travers les nouvelles technologies, sont au contraire plus habiles que ce qu'on croit. Ce n'est pas leur rendre service que d'avoir cette opinion-là sur eux.

Je m'arrête ici, ce n'était que mon humble avis.

Contribution le : 26/11 23:45:16
Signaler

Wamou
 0  #15
Je masterise !
Inscrit: 20/07/2011 15:33
Post(s): 2459
Karma: 1183
Récemment j'ai eu un débat similaire.
Il semblerait que des études montre une baisse de la capacité de concentration des jeunes due aux réseaux sociaux.

Contribution le : 27/11 04:23:19
_________________
Because it needs electrolytes
Signaler

Vassili44
 0  #16
Je suis accro
Inscrit: 06/08/2020 02:22
Post(s): 958
Karma: 1193
@Sebmagic,


Contribution le : 27/11 11:54:46
Signaler

vivaberthaga
 0  #17
Je suis accro
Inscrit: 21/04/2015 14:41
Post(s): 1895
Karma: 1897
@Sebmagic Certes la maîtrise de nouveaux outils demande des connaissances, mais ne se fait elle pas au détriment de la finalité de l'utilité de ces outils ? Tu prends en exemple un exposé, le temps et l'énergie consacrés à se concentrer sur les moyens ne sont-ils pas pris sur ceux du fond ?
Etre ou paraître ? La confiture et la culture...
J'ai vécu l'arrivée de la DAO à l'école, c'était génial plus de bavures de rotring. Mais une impossibilité mécanique baveuse ne fonctionne pas plus au propre sur un écran.

Contribution le : 27/11 12:17:40
Signaler

icemelody
 2  #18
Je masterise !
Inscrit: 02/07/2008 19:08
Post(s): 2493
Karma: 760
Le niveau s'effondre depuis plus de 30 ans, la plupart des études a long termes arrivent a ces conclusions et des articles sortent régulierement.

2016
Une chute vertigineuse des résultats des élèves de terminale S et des scores mauvais en CM1. Alors que droite et gauche ferraillent sur l’école à l’approche de l’élection présidentielle, l’enquête internationale Timss (Trends in International Mathematics and Science Study) sur les mathématiques et les sciences, rendue publique mardi 29 novembre, apportera des arguments aux candidats. Face à son constat radical, on peut d’ores et déjà s’attendre à ce que, de part et d’autre de l’échiquier politique, on désigne des coupables et trouve de quoi légitimer – ou décrédibiliser – les programmes sur l’école qui se dessinent.
https://www.lemonde.fr/education/article/2016/11/29/l-inquietant-niveau-des-eleves-en-maths-et-sciences_5039968_1473685.html

2020
Une nouvelle douche froide pour la France. En CM1, les petits Français affichent les pires résultats de l’Union européenne en maths selon Timms*, une étude internationale publiée ce mardi par l’IEA (International Association for the Evaluation of Educational Achievement). Ils affichent un score de 485 points, alors que la moyenne internationale est à 527 et celle des pays de l’OCDE est de 529. Et ils régressent, puisque lors de la précédente étude, publiée en 2016, ils obtenaient un score de 487 points.
« Le niveau en maths des élèves de 4e de 2019 est équivalent à celui des élèves de 5e en 1995 »
https://www.20minutes.fr/societe/2926203-20201208-education-pourquoi-niveau-eleves-francais-si-mauvais-maths-sciences-rapport-autres-pays

Apres pour l'argument des compétences des nouvelles technologies de @Sebmagic  j'ai toujours du mal, sachant qu'un singe peut en deux jour comprendre le fonctionnements d'un smartphone ou de PowerPoint, je vois pas trop en quoi c'est un progrès.

Contribution le : 27/11 18:31:19
Signaler

dylsexique
 0  #19
Je suis accro
Inscrit: 18/03/2014 22:24
Post(s): 1861
Karma: 6929
"Niveau en baisse"

Tout dépend de ce qu'on entend par "niveau".

Niveau en quoi ? Dans le vieux monde (celui des millennials), l'apprentissage se passait surtout à l'école.
On mesure donc le niveau de compétence des jeunes via les métriques scolaires. Mais cette voie d'apprentissage est déjà en passe d'être obsolète.

Après un Bac+7 en sciences, j'estime que la qualité de mon apprentissage dans le cadre scolaire a été 100 fois inférieure à la qualité de mon apprentissage sur internet.
Oui : si je pouvais remonter le temps, je remplacerais joyeusement 2 semaines d'école de ma jeunesse par 2 semaines de temps libre + 1h d'internet (je parle de l'internet moderne de 2021)

La nouvelle génération a accès à une profondeur d'informations à laquelle aucun adulte n'aurait osé rêver dans les années 90.
Développement de soi, ouverture sur le monde, philosophie, échanges et discussions, outils créatifs...

Bien sûr, tou.te.s n'en feront pas bon usage. Mais certain.e.s, oui (chose qui aurait été impossible aux jeunes même les plus motivés d'il y a 30 ans).

Si le "niveau est en baisse", c'est parce que qu'on mesure celui-ci en utilisant des métriques d'un monde déjà dépassé. Les vieux évaluent les jeunes selon une grille de lecture de vieux.
On croit encore que la connaissance correspond à résoudre des problèmes hyper spécialisés dans des domaines bien définis.
Mais il ne faut pas oublier que l'éducation n'est pas l'innovation. L'éducation a pour rôle de solidifier, au sein de la population, les connaissances déjà bien établies par le monde académique.
Or, dans un monde qui change plus vite que le système éducatif n'évolue, les métriques scolaires sont obsolètes.

C'est pas les jeunes qui sont à la traine. C'est l'école.
Le niveau en calcul diminue ? Et si ça voulait juste dire que la jeunesse avait compris (intuitivement) que perdre trop d'énergie à se spécialiser en résolution d'équations était une poursuite vide de sens ?

Tout évolue exponentiellement. Le gap générationnel n'a jamais été aussi grand dans l'histoire de l'humanité.
Il y a moins de différence entre un ado brésilien et un ado français, qu'entre un ado français et une boomer française.
Les trentenaires ont peur de perdre leur taf face à l'arrivée de l'IA. Qu'ils n'aient crainte ! La vraie "menace" pour eux, c'est la jeunesse. Le fait qu'ils ne voient même pas ça venir et qu'ils pensent que "la jeunesse régresse" est une première preuve de leur ignorance.

Cette nouvelle génération va grandir de manière bien plus consciente des enjeux du monde actuel (écologiques, sociétaux, etc.). Gavés par la société du plaisir, ils n'en resteront pas dupes bien longtemps.
Ils seront encore dans la force de la jeunesse quand les crises à venir frapperont le monde, alors que les millennials vieillissants n'auront plus l'énergie d'y faire face.

Avec le langage, l'outil tranchant, le feu, et l'imprimerie, internet est une des plus grandes inventions de l'histoire humaine. Il y aura eu un avant et un après. Et cette fois-ci, la différence sera clairement visible à l'échelle d'une ou deux générations.

Contribution le : 27/11 22:12:44
Signaler

Wamou
 3  #20
Je masterise !
Inscrit: 20/07/2011 15:33
Post(s): 2459
Karma: 1183
@dylsexique

Oula...

Je pense que tu idéalises certaines choses tout en en diminuant l'importance d'autres.

Que le système éducatif ne soit pas/plus adapté c'est pas vraiment nouveau. Cependant dire que les jeunes ont compris que passer du temps à résoudre une équation est du temps perdu... c'est assez réducteur et très étrange.

Dire que les jeunes ont accès à une quantité d'information inespérée c'est certes juste mais encore faut il avoir la capacité de reconnaitre quelles sont les informations pertinentes de celles qui ne le sont pas. Internet à ce vilain défaut d'enfermer les utilisateurs dans des algorithmes qui leurs convient. Il me semble qu'il faille un minimum d'éducation afin d'éviter ce genre de piège. Éducation que personnellement l'école m'a offerte.
De plus la consommation du numérique à l'effet pervers de diminuer drastiquement la capacité d'attention. Hors il me semble que cette capacité est essentielle dans le développement intellectuel. Quid d'une baisse du niveau scolaire ?

Quant à ton rapprochement supposé entre des jeunes de cultures différentes et le gap générationnel je n'oserais pas l'affirmer avec autant d'aplomb que toi.

Pour ce qui est de leur conscience des enjeux à venir disons que je l'espère. Mais bon l'Homme est ainsi fait que le confort du moindre effort est plus séduisant que le changement à opérer pour garantir un avenir plus bleu.

Enfin, oui internet a marqué un changement dans nos civilisations, mais je ne partage pas ton enthousiasme sur l'effet que cela à/aura/a eu sur l'humanité. Quand on voit l'usage nauséabond qui en est fait par les différents acteurs politiques et économique je reste sur mes reserves sur la gloire annoncée du Web.

Je me souviens avoir eu des étoiles dans les yeux devant les promesses annoncées de la toile... connaissances accessibles en une seconde, promotion des différentes cultures mondiales, communications entre les gens etc etc... Aujourd'hui on a twitter/tiktok/instagram et autres joyeusetés remplis de ces fameux(ses) influenceurs(euses) qui gagnent des sommes démentielles en jouant de leurs images dont la qualité de celles-ci est très... subjective pour ne pas être hautement déplaisant.

Alors pour tout ca non !... Je ne partage pas ton optimisme sur les promesses de la jeunesse.

Contribution le : 27/11 23:24:44
_________________
Because it needs electrolytes
Signaler


 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »






Si vous êtes l'auteur d'un élément de ce site, vous pouvez si vous le souhaitez, le modifier ou le supprimer
Merci de me contacter par mail. Déclaré à la CNIL N°1031721.