Videos streaming images jeux et buzz
Connexion






Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu Principal
Communauté




Maevan
L'auto-entrepreneur, nouvelle forme de création d'entreprise
 0  #1
Je masterise !
Inscrit: 08/03/2005 10:12
Post(s): 3410
Bonjour à tous,

il y a peu de temps, j'ai entendu parler d'un nouveau statut qui permettrait la création d'entreprise par des gens, en particulier des salariés. Ceci à condition que l'entreprise ne dépasse pas un certain chiffre d'affaires...


Ayant sérieusement pensé à la création d'entreprise à la fin de mes études, cette formule me semble fort avantageuse.

Ce que je voudrais savoir c'est si certains d'entre vous ont déjà testé, et qu'est-ce que ça donne pour eux ?

Plus de détail
ici

Contribution le : 06/03/2009 17:51
_________________
Le presbytère n'a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat...
Signaler

Berousky
 0  #2
Je poste trop
Inscrit: 26/03/2005 16:39
Post(s): 13469
Karma: 491

Contribution le : 06/03/2009 17:59
_________________
Signaler

Invité
 0  #3
FantômeInvité
C'est ce qu'on appelle plus communement la micro-entreprise ?

Je verifierais en premier lieu les 2 points suivants :

Est-on considere comme salarie ou travailleur independant ? Dans le dernier cas : aie aie les charges.

Beneficie-t-on des droits de chomage dans le cas d'un arret d'activite ?

Contribution le : 06/03/2009 17:59
Signaler

GrosBOB
 0  #4
Je masterise !
Inscrit: 16/12/2004 20:05
Post(s): 4057
Moi m'dame ! moi m'dame !

En fait le regime micro entreprise est un régime fiscal, pas un régime juridique.

L'auto entrepreneur, c'est une entreprise individuelle, qui est dispensée d'inscripton au RCS.

Comme l'a dit Maevan, y'a des conditions de CA maximal pour en bénéficier.

La comptabilité est ultra simplifiée. Pour le régime social et fiscal, on pratique un prélevement en fonction du CA pour les charges et l'impot (cf làààààààà)

Tu as un statut d'entreprise individuel, donc de travailleur indépendant, donc pas de chomage.

Néanmoins, et ca pends au nez de beaucoup d'auto entrepreneurs qui n'auront qu'un seul client), si on arrive à qualifier un lien de subordination (cad un pouvoir de donner des ordres) sur un auto entrepreneur, alors il pourrait y avoir une requalification du lien contractuel en contrat de travail. c''est deja une problematique dans les entreprises individuelles, ce qui pourrait donner lieu a un prud'homme.. et peut etre au chomage.

Contribution le : 06/03/2009 19:26
_________________

Membres : GrosBOB - Freud - petitelili - christeuff - BartWars - Killer287 - Amitso - JCVD - Chuck Nourrice - Aldo Maccione

Des Figues ! Des Bananes ! des Noix !
Signaler

Invité
 0  #5
FantômeInvité
Merci Bob
donc les avantages par rapport a une Eurl, la non inscription au RC : qu'est ce qu'on s'en fout, non sincerement ?? Pour laisser la place au fiscal ? aie aie !

surtout ne pas faire beaucoup de chiffre d'affaire ??(surtout pas !), avec j'imagine des prelevements fixes et forts (muarf)-ramons tous ensemble. Ah ben non, la t'es tout seul.

Travailleur independant = commercant = artisan = aucune protection, securite, apres...Faut les couilles pour le faire.

Le lien de subordination ne peut etre reconnu qu'apres une longue procedure prud'hommales (et encore, vu les failles : il faut les ordres ecrits, les missions, et la preuve de l'unique client etc..)

Chez moi ca s'appelle declarez votre job au noir, on vous allumera dans 2 ans.
Bref du bullshit.

Mon humble avis est de plutot (si tu te sens capable) de fonder une reelle entreprise eurl ou sarl.

Pas de tomber dans les pochettes-surprise de l'Etat .

Et par ailleurs quel est ton projet ?

Contribution le : 07/03/2009 02:40
Signaler

Maevan
 0  #6
Je masterise !
Inscrit: 08/03/2005 10:12
Post(s): 3410
mon projet n'a rien d'extremement précis pour l'instant : dans l'absolu, j'aimerais bien créer un cabinet de conseil, spécialisé dans la réalisation d'enquêtes 'sociologique'. Il y a apparemment pas mal de travail dans ce domaine. (surtout pour création de crèches, rénovation urbaine, ce genre de choses...)

Maintenant j'apprécie aussi la sécurité d'être salariée, donc c'est pour ça que le statut d'auto-entrepreneur m'intéressait : pouvoir commencer mon activité tout en restant salariée. Pour voir si le jeu en vaut la chandelle... De toute façon ça attendra que j'ai mon permis.

Contribution le : 07/03/2009 10:18
_________________
Le presbytère n'a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat...
Signaler

Koreus
 0  #7
Webhamster
Inscrit: 03/07/2002 23:58
Post(s): 64267
Karma: 26716
Tu peux aussi créer une entreprise et rester salarié, mais le status auto-entrepreneur a l'air vachement plus simple à gérer.

Contribution le : 07/03/2009 13:14
_________________
Signaler

vanfredolina
 0  #8
J'aime glander ici
Inscrit: 31/05/2005 23:43
Post(s): 5564
Je rejoins l'avis d'Andrea, le statut d'auto-entrepreneur, ça doit te simplifier la vie au niveau comptable et fiscal et basta, mais je ne vois pas trop le changement par rapport à un entrepreneur individuel sous le régime fiscal de la micro entreprise. Et avec un CA à ne pas dépasser, ça correspond vraiment aux petites structures. J'ai un pote comptable qui les w-e et pendant les vacances est DJ. Il a du créer son entreprise pour son activité parallèle et avec le régime micro, il n'est pas embarrassé par une compta lourde (même si il s'en tape vu qu'il est comptable mais ça lui fait surtout gagner du temps). Si ton cabinet avec tes 2 stagiaires exploités à 30% du smic ne fait pas plus de 32000 euros HT de CA, ça va être compliqué pour toi.


Après le plus dur dans la création d'entreprise est de passer de l'idée à la concrétisation de son projet, dépasser ses résistances au changement et accepter les risques. Une fois dans l'eau, t'es obligé de nager. En France, tu as beaucoup de bouées pour t'accompagner à la création de ton entreprise, mais malheureusement peu de jeunes entrepreneurs y ont recours (par ignorance souvent mais aussi par volonté de se débrouiller seul). Il y a une multitude de structures locales et nationales qui peuvent t'aider pendant tout le processus de création (j'ai un fichier avec tous les organismes si ça t'intéresse Maevan)

A mon sens, même si le projet est bon (que tu as les compétences managériales, un réseau, un financement etc. etc.), ça ne peut pas marcher si tu n'as pas confiance en toi et que tu ne t'investis pas pleinement dans ton projet. C'est tu te lances complètement ou pas du tout, et chercher une sécurité de salarié (ce qui est contradictoire pour un entrepreneur) pour voir si le jeu en vaut la chandelle reflète à mon avis un manque de confiance en soi et en son projet, et pas l'idéal pour pérenniser son entreprise.

Contribution le : 07/03/2009 17:49
Signaler

Maevan
 0  #9
Je masterise !
Inscrit: 08/03/2005 10:12
Post(s): 3410
Je me posais plus la question dans l'absolu... Je pense que c'est un projet qui peut marcher, mais néanmoins je n'ai pas suffisamment confiance en la création d'entreprise en France (combien ferment au bout de 5 ans ? ). Par contre c'est un projet qui continue de me trotter dans la tête.

De toute façon, d'ici à ce que j'ai mon permis de conduire, on aura plus de recul sur ce régime, et j'en profiterais pour mieux construire mon projet (et oui, la liste de ces organismes m'intéresse 🙂 )

Merci à vous en tout cas pour vos avis...

Contribution le : 07/03/2009 20:14
_________________
Le presbytère n'a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat...
Signaler

Undead
 0  #10
Je poste trop
Inscrit: 05/10/2007 21:54
Post(s): 12889
Tiens j'en profite pour poser une question ici.

Le statut de freelancer a t'il un rapport avec la micro-entreprise, que doit on déclarer à l'état, et doit on créer une micro entreprise ou autre pour pouvoir bosser ?

Contribution le : 07/03/2009 21:07
_________________
Signaler

bloerkst
 0  #11
Je suis accro
Inscrit: 28/09/2007 23:47
Post(s): 1463
Freelancer n'est pas un statut, c'est un jeu video qui date un peu. 😃

Sinon même réponse que GrosBob : En France, la micro-entreprise est un régime fiscal, pas un régime juridique, auquel un travailleur indépendant peut souscrire sans pouvoir échapper à l'obligation de s'inscrire au RCS . Le régime de l'auto-entrepreneur est un régime dérogatoire ouvert au travailleur indépendant ayant souscrit au régime fiscal de la micro-entreprise. L'avantage de ce régime est la simplification des démarches administratives. Un peu comme les CESU pour ceux qui emploient occasionnellement une aide à la personne.

Contribution le : 08/03/2009 00:22
_________________
"Rien n'est plus semblable à l'identique que ce qui est pareil à la même chose"
Signaler

Invité
 0  #12
FantômeInvité
Citation :

Koreus a écrit:
le status auto-entrepreneur a l'air vachement plus simple à gérer.



hyper simple.......


ils encouragent tous ceux qui sont au black a l'heure actuelle a se declarer officiellement, donc a etre en regle gratuitement pour les baiser au bout de 3 piges 😃

c'est vrai que c'est vachement simple a comprendre 😃 :bizarre:


j'developperais pas, ya ce qu'il faut sur le net....

Contribution le : 13/03/2009 00:53
Signaler

Oomphetmoi
 0  #13
Je m'installe
Inscrit: 25/11/2007 21:18
Post(s): 256
En resumant tout ce qui a été dit auparavant, la micro-entreprise peut etre interessante, mais uniquement si tu es sûr d'avoir des clients rapidement.

On te laisse tranquille pendant 3 ans il me semble, et dès que le délai est terminé, ils t'assomment... (pour le ils, tout le monde sait qui, hein! 😃 )

Ma mère s'y est essayé il y a quelque temps, et ça a capoté au bout de six mois. Par contre j'ai un ami qui est en train de se lancer, il passe son temps en formation (obligatoire pour suivre) Il va en fait ouvrir son entreprise, mais tout en restant au chômage au début. Je ne sais plus trop comment c'est possible(si besoin, je peux me renseigner).

A mon avis, si tu es sûr d'avoir des clients très vite, que tu connaît les lois sur le bout des doigts et ainsi que des gens avocat ou comptable, ca peut se faire. Mais faut du courage...

Je te souhaite d'y arriver en tout cas, même si c'est pas tout de suite.

Contribution le : 13/03/2009 08:13
Signaler

Invité
 0  #14
FantômeInvité
La grosse différence entre Micro entreprise et auto entrepreneur:

Micro-entreprise: environ 500 € de charge par trimestre (aide de l'état compris).

Auto entrepreneur: Charge calculé sur tes revenus.

J'ai démarré en Micro, j'ai changé pour l'auto entrepreneur car je suis pris a la gorge!

Contribution le : 13/03/2009 09:03
Signaler

Kazam
 0  #15
J'aime glander ici
Inscrit: 30/01/2005 13:01
Post(s): 5090
maevan,

tu comptes te lancer dans une exploitation commerciale unipersonnelle ?

Tu préfère une forme sociétaire ( type EURL etc ), ou bien exercer toi même en tant que commerçant* ?

ps : si c'est intéressant pour toi, j'ai des cours de droit commercial, et de droit des sociétés ( qui ne délaisse pas les perspectives économiques, les risques etc... )

edit : ai trouvé ça vite fait sur le net
http://kbc-pdf.kbc.be/zvb/1manszaak_F.pdf

"Choisissez la forme d’entreprise adéquate pour
votre activité professionnelle"

*le lien ce dessus, même si je ne l'ai pas lu tout en entier, ne fait pas allusion au fait que tu puisses exercer en tant que commerçant ( et pas derrière une personne morale qui elle est commerçante )

ps : l'exploitation commerciale unipersonnelle, j'ai planché 4h la dessus la semaine dernière 😃

Contribution le : 13/03/2009 09:44
Signaler

Invité
 0  #16
FantômeInvité
Je vois pas son projet comme une activite commerciale au sens propre mais plutot du consulting.

Maevan : renseignes toi a propos des societes de portage. Apparemment, tu restes libre de gerer ton portefeuille avec un statut de salarie.
Ca te permet de tester ton activite avant de te lancer.

Syndicat National des Entreprises de portage salarial
Fédération nationale du portage salarial
UNEPS

Contribution le : 13/03/2009 14:36
Signaler

Kazam
 0  #17
J'aime glander ici
Inscrit: 30/01/2005 13:01
Post(s): 5090
andrea : "consulting" implique peut être le statut de commerçant ? ou c'est en libéral ou autre ?

sinon ça en est ou Maevan ?

Contribution le : 21/03/2009 13:57
Signaler

Invité
 0  #18
FantômeInvité
Citation :

Kazam a écrit:
andrea : "consulting" implique peut être le statut de commerçant ? ou c'est en libéral ou autre ?


Je penche plus vers le statut de profession liberale, s'agissant d'une prestation intelectuelle.
Y'a pas d'acte de commerce (achat/vente)

Contribution le : 21/03/2009 17:40
Signaler

Kazam
 0  #19
J'aime glander ici
Inscrit: 30/01/2005 13:01
Post(s): 5090
Je vois andrea. Mais s'il veut s'associer, il pourra toujours recouvrir une forme sociétaire, non ? Il existe des formes de sociétés civiles aussi, mais je sais pas exactement si c'est utile.

N'empêche que la forme sociétaire à des avantages, même pour une activité de prestation intellectuelle :
- création d'une personnalité morale, séparation des patrimoines... ( je pense à l' EURL )
-si besoin de matériel ( logiciel ), ce sera des actes de commerce ( la société est commerciale par la forme ).
- et y a même moyen de gruger, en créant une SARL, avec comme autres associés des "potes" qui ne servent a rien.

Après j'suis pas spécialiste non plus 🙂

Contribution le : 22/03/2009 12:32
Signaler

Maevan
 0  #20
Je masterise !
Inscrit: 08/03/2005 10:12
Post(s): 3410
ça en est où ? réponse : nulle part en particulier. C'est un projet qui en est encore au stade de la réflexion hypothétique.

Mais j'y réfléchis sérieusement pour commencer les démarches dans 6 mois 1 ans...

Contribution le : 22/03/2009 16:26
_________________
Le presbytère n'a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat...
Signaler


 Haut   Précédent   Suivant






Si vous êtes l'auteur d'un élément de ce site, vous pouvez si vous le souhaitez, le modifier ou le supprimer
Merci de me contacter par mail. Déclaré à la CNIL N°1031721.