Videos streaming images jeux et buzz
Connexion






Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu Principal
Communauté


(1) 2 3 4 ... 7 »


Elvywel
Harcèlement / agressions sexuelles
 0  #1
Je suis accro
Inscrit: 10/10/2013 20:28
Post(s): 661
Je sais qu'il y a eu une vidéo à ce sujet récemment, mais je souhaitais en faire un topic officiel pour exprimer nos points de vue (en essayant de rester respectueux et polis), et aussi pour partager des "outils" nous permettant de combattre le harcèlement sexuel.

Donc tout ce qui est à propos des agressions sexuelles, que ce soit dans la rue, dans le métro ou dans n'importe quel espace publique. On peut aussi parler des agressions dans le cadre professionnel ou familial.
Si des personnes veulent raconter leurs propres expériences allez-y. 🙂

J'espère n'énerver personne avec ce sujet, je sais que quelques personnes en ont marre d'en entendre parler.
Mais pour toutes personnes désireuses de savoir comment se sortir d'une situation de harcèlement ou qui veulent comprendre quoi faire lorsqu'on voit quelqu'un d'autre se faire harceler, venez ici lire les solutions apportées par d'autres membres. 🙂

Un très bon blog est celui du http://projetcrocodiles.tumblr.com/
C'est un blog illustré relatant différentes histoires liées à ce sujet et beaucoup d'astuces autant pour la victime que pour les témoins de la situation.
Il aide aussi aux harceleurs de prendre conscience de leurs actions.
C'est un blog que je recommande vraiment. (edit: à prendre tout de même avec du recul, plus d'infos sur le topic project crocodile)

Quelques chiffres:

○ En France (2015), 100% des femmes utilisant quotidiennement les transports en commun ont subi au moins une fois dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle, selon un rapport du Haut Conseil à l'égalité entres les femmes et les hommes. (source: lemonde.fr)

○ En ce qui concerne tous les français/françaises (et non seulement ceux qui prennent les transports en commun), il n'y a pas encore de chiffres récents car aucun rapport n'a été mis en place par le gouvernement, d'où l'utilité de dénoncer le harcèlement de rue. Mais il s'agit vraisemblablement ici d'une majorité. Aux USA, les chiffres montent jusqu'à 65% des femmes.

Avez-vous déjà subi du harcèlement de rue ou une agression sexuelle ? Avez-vous des astuces pour aider les personnes en étant victimes sous vos yeux ?

Contribution le : 27/04/2015 11:36
Signaler

Nakedgirl
 0  #2
J'aime glander ici
Inscrit: 07/03/2007 11:10
Post(s): 5326
Karma: 1439
Étant un mec, ça ne m'est pas beaucoup arrivé, à part une fois en rentrant un soir chez moi à pieds, 3 gars dans une bagnole s'arrêtent à ma hauteur, me demandent si je connais un truc qui sert encore à manger à 2h du mat (...) puis me demandent si je veux pas les sucer quelques secondes après.

Je leur ais gentillement dit d'aller se faire foutre et ils sont heureusement partit sans m'emmerder plus.

Donc oui, je peux comprendre que des femmes vivants ça QUOTIDIENNEMENT ou presque, ça fasse peur ...

Y'a un collectif aussi qui existe je crois :

http://www.stopharcelementderue.org/

Après, on dit harcèlement de rue, je pense qu'il ne faut pas oublier la maison (plus rare), le travail (moins rare) etc

A priori niveau astuce, si tu es seul ... bah bonne chance, cours !

Si tu n'es pas seul ou que tu es témoin, chercher du soutien pour ne pas y aller seul (protéger sa vie est tout aussi important que celle de l'autre), séparer l'agresseur(se) de l'agressé(e) et mettre un terme à la discussion en s'adressant à l'agresseur(se), ne pas faire culpabiliser l'agressé(e) et vérifier qu'il(elle) va bien.

Contribution le : 27/04/2015 11:51
_________________
(\__/)
(='.'=)
(")_(")
Signaler

Elvywel
 0  #3
Je suis accro
Inscrit: 10/10/2013 20:28
Post(s): 661
Merci pour le lien !

Personnellement, je ne vis pas ça quotidiennement tout simplement parce que je n'habite pas en ville, mais c'est vrai qu'il suffit que je sorte le soir en ville le week-end pour être "déshabillée" du regard par des hommes assis sur les bancs, voire carrément sifflée...

Mais j'ai quand même quelques histoires où ça va un peu plus loin, genre la main sous les fesses dans le métro jusqu'à ce que je me rende compte de ce qui est en train de se passer et que je me détourne du type. Pour casser les mythes, on était en pleine matinée, et je portais un long manteau + jeans, vraiment rien de provocant. J'étais totalement choquée et je n'ai rien dit au type en question, j'essayais de continuer la conversation avec une amie tant bien que mal.

Ou alors, plus souvent, le vieux type qui collent ses jambes aux miennes dans le train, tandis que j'essaie de m'écarter le plus possible. C'est bête mais je ne les engueule jamais. Je ne sais pas pourquoi, mais malgré toute la volonté du monde je n'y arrive pas.

C'est vrai qu'il n'y a pas que le harcèlement de rue, en fait j'aurais dû marquer "harcèlement sexuel" parce que c'est de ça que je voulais parler précisément, je crois que je vais éditer le titre. 😛

Contribution le : 27/04/2015 12:06
Signaler

Invité
 0  #4
FantômeInvité
Citation :


Un très bon blog est celui du http://projetcrocodiles.tumblr.com/
C'est un blog illustré relatant différentes histoires liées à ce sujet et beaucoup d'astuces autant pour la victime que pour les témoins de la situation.
Il aide aussi aux harceleurs de prendre conscience de leurs actions.
C'est un blog que je recommande vraiment.


Invocation @Alpablaise, ton blog favori 😃

C'est difficile de passer la barrière entre compréhension et vivre la chose. Il n'y a pas d'excuses possible, de "ha mais t'as vu t'es habillée comme une pute t'étonnes pas", non. Le comportement de ces gens qui se permettent d'importuner aussi bien femmes que hommes est intolérable.

Je ne suis pas confronté à ce problème, enfin lorsqu'on commence à pénétrer mon cercle vital (comprendre m'arrêter dans la rue pour un oui ou pour un non), si c'est pas pour juste parler, ou avoir un renseignement, jusqu'ici les personnes ont bien compris qu'il fallait pas trop titiller. La seule fois où j'ai dû gueuler c'était un type qui emmerdait une de nos potes. A nous coller sans cesse, à tenter la drague et s'approcher d'elle. Il s'est pris une jolie soufflante et une bonne poussette.

M'enfin tout le monde n'est pas muni du même tempérament et beaucoup ont du mal à se rendre compte et du harcèlement et des gestes déplacés. Par peur ou simple inconscience de la situation, trop souvent celles qui importunent s'en sortent sans problème.

Après au-delà du simple comportement de l'inconnu dans la rue il y a aussi au quotidien, notamment au boulot. Combien de femmes se font emmerder au taff parce qu'elles sont mignonnes (comportement de drague) ou qu'elles sont une femme (misogynie, dédain, irrespects).

C'est triste mais beaucoup, trop d'hommes sont encore trop imbéciles et irrespectueux envers la gente féminine. Sans aller chercher le principe d'égalité homme/femme et tous les préceptes féministes, mais ça s'arrête juste à l'humain. On se respect mutuellement, et par contre, je suis d'avis que chacun se sente capable d'envoyer chier les personnes qui les emmerdent. Avoir du répondant est à double tranchant c'est vrai, mais je préfère en tout cas prendre le risque de me faire un peu plus emmerder si cela peut quand même me permettre, si cela marche, de ne plus être importuné.

Contribution le : 27/04/2015 12:21
Signaler

Invité
 0  #5
FantômeInvité
Je ne reviendrai pas sur ce que je pense du Projet Crocodile, d'une part parce que le débat a effectivement été posé déjà des milliers de fois, d'autre part pour ne pas pourrir le topic très sérieux et important de @Elvywel, qui fait une belle entrée sur le forum (bienvenue 🙂 je n'avais pas eu le temps de te la souhaiter).

Le harcèlement de rue, en tant que mec, je le connais par les mecs que je vois faire dans la rue, par les campagnes de sensibilisation ou par la manière que les femmes ont de le dénoncer. Et puis un soir j'ai demandé à ma copine, ce à quoi elle m'a répondu que ça lui était arrivé deux fois dans la journée, le jour même, et que ça arrivait quotidiennement.

La position des hommes est ambiguë sur le sujet, je veux dire ceux que ça intéresse, et que ça met en colère de constater les différences de monde dans lesquels évoluent hommes et femmes. Parce que dans la même journée, je pourrais me balader tranquillement dans la rue, et ne pas même à avoir me poser la question du regard des gens que je croise. Ce n'est pas (toujours) pareil pour la fille qui marche à côté de toi, au même moment, au même endroit.

Pourquoi dire ambiguë alors? Parce qu'on peut s'en offusquer, en tant qu'homme, de ce sort réservé aux femmes, mais on ne l'appréhende pas de l'intérieur. On ne le vit pas, on ne le ressent pas au quotidien, on l'appréhende en le pensant et en le rationalisant de l'extérieur*. Aujourd'hui, une grande part du féminisme refuse d'associer sa parole aux hommes sur ce prétexte que les hommes sont les moins bien placés pour parler des violences faites quotidiennement aux femmes, d'une part parce que ce sont eux qui les perpétuent, mais également parce que ces violences sont majoritairement silencieuses et que sans les vivre, aucun homme ne peut les appréhender totalement. Et c'est pas totalement faux.
D'autre part, en le rationalisant, en l'appréhendant par la compréhension plutôt que par le ressenti quotidien, on peut en être choqué, et on peut vouloir que ça cesse. J'ai été triste et en colère de la réponse de ma copine, pour elle, du manque de respect qu'on lui avait témoigné, et pour toutes les autres copines, mères, sœurs et femmes à qui c'était arrivé ce jour-là. Et là entre en jeu une autre partie du féminisme qui décide d'associer les hommes, type le mouvement HeforShe d'Emma Watson récemment, postulant que pour faire changer les hommes mieux vaut peut-être ouvrir la discussion et changer les perceptions, affûter le regard pour se rendre compte des violences qui restent invisible à leurs yeux, plutôt que de favoriser l'affrontement frontal transformant féministes en ennemis des hommes (et vice versa)

Je pense, justement, que le projet Crocodile, comme des associations telles que Osez le féminisme, malgré la puissance de leur capacité de dénonciation, en postulant l'homme comme naturellement prédateur (naturellement, donc de manière universel, tous et de manière instinctive), se trouvent du côté du féminisme qui revendique l'incapacité des hommes à parler des problèmes de femmes. Mais un homme peut parler des problèmes de femmes pour accompagner la parole des femmes, sans forcément chercher à ré-emprisonner la parole de la femme dans sa parole d'homme dominant.

En créant ce topic Elvywel tu vas recueillir beaucoup (enfin je te le souhaite!) de paroles d'hommes, qui comme moi te diront "j'ai une très bonne amie qui est au fond du trou, en ce moment, parce qu'elle se fait harceler au quotidien et que toutes les sphères de sa vie sont touchées". Mais je ne suis pas sûr qu'un homme puisse aller plus loin qu'un effort de compréhension pour appréhender le problème du harcèlement sexuel ou du harcèlement de rue. Même si on s'enfile à la pelle les articles et les témoignages de Madmoizelle sur le sujet.

Du coup, voici mon point de vue. Je pense que pour en parler, il faut rallier les points de vue sous un dénominateur commun qui ne soit pas un point de vue genré, mais qui parle bien de problème de genre. Qu'il s'agisse dans la grande majorité des cas de problèmes subis par les femmes sous l'impulsion d'hommes, mais également de problèmes d'hommes par des femmes. C'est plus anodin, mais avec la bonne manière d'en parler on peut l'aborder également. Il me semble que le point le plus problématique aujourd'hui est comment faire en sorte que face à une situation de harcèlement, on soit capable de la repérer, on ose agir, et on trouve comment faire (et quand je dit "on" je parle des hommes ici, et leur réaction face à ces pratiques). Je pense donc que le fait d'en parler, ensemble et le plus possible, permette d'amorcer un changement des pratiques vers un repérage des pratiques déplacées et leur stigmatisation systématique.


* On est d'accord, ici je ne fais pas une différence entre les femmes qui vivent par émotion et les hommes qui vivent par la raison, hein? Je dis juste que les hommes n'ont pas ressentis pas la violence dont ils parlent quand ils traitent du harcèlement envers les femmes. Mais les femmes qui le dénoncent ou qui en parlent rationalisent aussi ^^

Contribution le : 27/04/2015 12:25
Signaler

Elvywel
 0  #6
Je suis accro
Inscrit: 10/10/2013 20:28
Post(s): 661
@Iksvihii

J'aurais aimé avoir un tempérament qui me permette d'envoyer chier les harceleurs. Mais sur le coup, je suis tellement choquée qu'il me faut pas mal de temps pour réaliser ce qu'il se passe...que j'ai rarement la volonté d'envoyer paître le type en question. Après coup, j'ai aussi tendance à me dire que j'en fais trop, que ce n'est "qu'une caresse après tout". 😞

Ce qui est très énervant, en sachant que les agressions sexuelles sont bien évidemment condamnables.


@Alpablaise

Merci ! 😃

Pour ma part, lorsque j'en parle aux hommes c'est pour avant tout les rendre conscients du problème puisque, comme tu l'as dit, vous en êtes pas (forcément) victime tous les jours. Je ne cherche pas à ce que vous réalisiez complètement ce que ça représente pour nous, ce n'est pas possible sans l'avoir vécu, je te l'accorde. Mais ce que je cherche, c'est qu'ils reconnaissent le problème et choisissent de se battre avec nous contre ça.

Peu importe si vous l'avez vécu ou non, vous pouvez toujours aider à rendre ce problème connu. Je ne suis pas de celles qui pensent qui faut avoir expérimenté le problème pour en parler. 😛
Et puis aussi, lorsqu'une femme se fait harceler dans le train, à l'aider.

Dommage que tu ne parles pas de point de vue sur le Projet Crocodiles, je ne l'ai pas entendu moi. xD

Contribution le : 27/04/2015 13:22
Signaler

petrou
 0  #7
Je poste trop
Inscrit: 16/12/2014 16:43
Post(s): 12923
Karma: 6632

Contribution le : 27/04/2015 13:33
_________________
Signaler

Elvywel
 0  #8
Je suis accro
Inscrit: 10/10/2013 20:28
Post(s): 661
@petrou

Merci pour le lien. En fait je suis d'accord avec le site donné en commentaires. Si vous ne voulez pas vous retrouvez dans un énième débat sur le projet crocodile, je comprends. xD

Que tous les hommes soient représentés en tant que croco m'a toujours étonnée, et c'est bien que quelqu'un le dénonce. J'aurais préféré qu'ils soient tous humains, ou au moins que seuls les harceleurs le soient.
Je ne pense pas que ni le harcèlement ni la violence conjugale soient réservé aux femmes, loin de là !

Néanmoins, ce projet crocodiles peut toujours aider car il propose réellement des outils. 😛
(à parcourir avec un certain recul, donc.)

Du coup je propose de clore le débat du projet croco.

Sinon il y avait un autre site recensant pleins de témoignages de femmes et d'hommes ayant été victimes d'harcèlement, si je le retrouve le posterais. 😃

Contribution le : 27/04/2015 13:52
Signaler

-Stitch-
 0  #9
Je masterise !
Inscrit: 11/06/2008 21:09
Post(s): 3270
Karma: 107
Citation :

@Elvywel a écrit:

Peu importe si vous l'avez vécu ou non, vous pouvez toujours aider à rendre ce problème connu. Je ne suis pas de celles qui pensent qui faut avoir expérimenté le problème pour en parler. 😛
Et puis aussi, lorsqu'une femme se fait harceler dans le train, à l'aider.



Même sans avoir vécu le harcèlement, je dois avouer que pour moi c'est la menace fantôme.

Je reconnais que le harcèlement existe attention, mais je n'ai JAMAIS vu de gros lourds siffler, toucher ou beugler après une fille dans la rue (et pourtant j'habite Marseille). Je pense ne pas être le seul homme dans ce cas (sinon je paye l'apéro vu comme c'est balèze), partant de là, mener un combat contre le harcèlement devient tendu. C'est comme si on te parle d'une guerre quelconque en Afrique mais qu'on ne te montre jamais d'image, devenir concerné c'est plus difficile d'un coup.

Bref ce problème vient rendre la conscience du problème difficile et à la longue d'en entendre une tonne de témoignages et en voir zéro, c'est à se dire que c'est le fruit de l'exagération féminine (déjà avec vos araignées "énormes" qui font 1mm² et le psychodrame de la chaussette pas rangée 😛 ), car oui je pense malgré tout que certains regards qui pourraient être aperçus comme "harceleurs" ne le serait pas pour bien des hommes (mais ça n'empêche en rien de prendre le reste au sérieux).

Le harcèlement j'y crois, je le vois pas donc me sentir concerné c'est trèèèèèèèèèèès difficile, le combattre encore plus (surtout que bien sûr tout les hommes que je connais ne sont pas des harceleurs, ça serait trop facile sinon). Donc gros problème qui est pas gagné.



Et projet crocodile = grosse chiasse qui vexe tout le monde et bloque du coup les avancées faites pour combattre ce fléau (+100000 @Alpablaise ).

Contribution le : 27/04/2015 13:56
_________________
Le Sud un jour, la cirrhose toujours!
ipfs QmcrJr8svsuv2EbXBYJKh6s43bVJJoBcGk3RHge4TeKuhm
Signaler

Invité
 0  #10
FantômeInvité
@stitch : tu n'as jamais été témoin harcèlement de rue à Marseille ? Bizarre, j'y suis allée une semaine, il y a quelques années et quand, avec ma pote, nous marchions dans les rues : ça n'arrêtait pas ! C'était peut-être le quartier qui voulait ça (ailleurs, ça allait. Mais on était surtout sur des iles ou calanques donc normal) mais on était vraiment abasourdies ! J'ai jamais autant été sifflé, maté, appelé par des noms vulgaires, etc que là-bas ! Surtout un soir (pas très tard), c'était ahurissant ! On aurait dit que les mecs n'avaient jamais vu de femmes de leur vie !

Mais sinon, oui, pas évident quand on ne le voit pas de nos propres yeux 🙂


Et bravo pour le comm' d' @Alpablaise ! 🙂


Sinon, je ne sais pas trop quoi dire sur le sujet.

Contribution le : 27/04/2015 14:55
Signaler

petrou
 0  #11
Je poste trop
Inscrit: 16/12/2014 16:43
Post(s): 12923
Karma: 6632
Citation :

@-Stitch- a écrit:

Je reconnais que le harcèlement existe attention, mais je n'ai JAMAIS vu de gros lourds siffler, toucher ou beugler après une fille dans la rue (et pourtant j'habite Marseille). Je pense ne pas être le seul homme dans ce cas (sinon je paye l'apéro vu comme c'est balèze), partant de là, mener un combat contre le harcèlement devient tendu.
[...]
Bref ce problème vient rendre la conscience du problème difficile et à la longue d'en entendre une tonne de témoignages et en voir zéro, c'est à se dire que c'est le fruit de l'exagération féminine (déjà avec vos araignées "énormes" qui font 1mm² et le psychodrame de la chaussette pas rangée 😛 ), car oui je pense malgré tout que certains regards qui pourraient être aperçus comme "harceleurs" ne le serait pas pour bien des hommes (mais ça n'empêche en rien de prendre le reste au sérieux).

Le harcèlement j'y crois, je le vois pas donc me sentir concerné c'est trèèèèèèèèèèès difficile, le combattre encore plus (surtout que bien sûr tout les hommes que je connais ne sont pas des harceleurs, ça serait trop facile sinon). Donc gros problème qui est pas gagné.


Gros +1 @-Stitch- !

Rien à ajouter.

Mise à part qu'un sujet tel que le harcèlement pourrait être traité avec une multitude d'autres dans un topic unique qui s'intitulerait "la société n'a pas de problème - la société est un problème" ou "Fucking Nature Humaine"...

Contribution le : 27/04/2015 15:20
_________________
Signaler

Chatalors
 0  #12
Je suis accro
Inscrit: 31/12/2013 12:53
Post(s): 1463
Merci à @Elvywel d'avoir ouvert ce topic 🙂


Quelques liens en rapport de près ou de loin aux questions du harcèlement et des agressions sexuelles

· Stop Harcèlement de Rue + SHR (outils)

· Culture du viol (topic Koreus)

· Irene Zeilinger - NON C’EST NON Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire (ouvrage complet)

· La rue, fief des mâles (article du Monde.fr sur l'appropriation de l'espace public par les hommes)

· "Femmes contre le féminisme", pourquoi ce mouvement m'agace (webcomic en réaction au mouvement I Don't Need Feminism)



En anglais

· 18 Shockingly Common Things You Didn’t Know About College Rape Culture (Article BuzzFeed sur les viols dans les grandes universités aux États-Unis)

· If you're a feminist you'll be called a man-hater. You don't need rebranding (Article theguardian sur les stéréotypes qui collent à la peau des féministes)

1000ème post, content que ça tombe sur un topic constructif et pas sur une vidéo débile :)

Contribution le : 27/04/2015 15:29
_________________
Signaler

Invité
 0  #13
FantômeInvité
J'comprends pas trop, en fait.


1) J'y crois.

2) Mais vu que je ne le vis pas personnellement et que je ne l'ai pas vu de mes propres yeux : je ne me sens absolument pas concerné.

3) P'tete même que ça découle de l'exagération féminine, bien connu de tous.


J'trouve ça bien crade comme message, après relecture. Mais je laisse le doute, peut-être y a t-il malentendu 🙂

Contribution le : 27/04/2015 15:31
Signaler

Skittles
 0  #14
Je m'installe
Inscrit: 10/08/2013 21:07
Post(s): 345
Citation :

@Blablablabla a écrit:
@stitch


Sérieux ?! 😮

Eh bah, ça devait être le quartier ou la saison des amours xD

Personnellement, je marche à pieds seule quasiment tous les jours dans Marseille et j'ai jamais eu de problèmes. Il y a juste un employé chez un primeur qui apparemment est tombé amoureux, du coup quand j'achetais mes légumes il est venu me demander si tout allait bien et si j'avais besoin d'aide. C'est plutôt mignon 😃

Et sinon, sur le thème du topic en lui-même, je connais le point de vue de @-Stitch- qui est celui de pas mal d'hommes et je le comprend même si je me suis déjà époumonée à essayer de lui faire comprendre pourquoi on peut et on a peur parfois quand on marche dans la rue. Et oui, désolée, même si l'homme qui marche derrière nous en a rien à faire de notre tronche, qu'il rentre juste chez lui retrouver sa petite femme, en fonction de la situation ça peut activer comme une sorte de radar qui dit "méfie-toi" chez certaines femmes.
Et ça, c'est à mon avis uniquement dû à notre vécu. J'ai personnellement eu l'immense honneur d'avoir débuté en tant que "victime" de harcèlement sexuel très jeune, je sais donc ce que ça fait de se retrouver face à ça sans défense même parfois sans comprendre. (quand ta poitrine commence à peine à pousser, que tu comprends même pas encore à quoi ça sert ces bidules là et qu'un petit merdeux te les touche violemment en plein centre ville et se barre en courant, tu restes un peu sur le cul XD)
Une certaine accumulation, comme un effet boule nous fait nous méfier par la suite. Néanmoins j'ose espérer que c'est passager. J'ai été pendant un temps de ma vie comme ça mais maintenant ce n'est plus le cas. Pourtant j'ai affronté Paris et maintenant Marseille ! ahaha ! ( d'ailleurs, personnellement, je rencontre plus de "gros lourds" qui t'abordent dans la rue, te sifflent et te suivent à moitié dans ma petite ville natale que dans les grandes villes où finalement la plupart des gens sont indifférents à notre présence et à celle des autres. C'est un bien comme un mal.)

Bref, je trouve néanmoins que ne rien dire ou ne rien faire au moment où le harcèlement à lieu n'est pas bon. Il est normal quand on est jeune de ne pas oser, se retrouver figé sur place sans savoir quoi faire mais il faut apprendre à dépasser ça. Mais c'est difficile, je le conçois.

Et je pense aussi qu'il ne faut pas à tout prix vouloir parler de harcèlement sexuel. Je trouve le terme trop fort pour certaines situations, certains actes, même s'ils restent chiants, mal venus, impolis etc.

Et enfin, ce n'est pas le cas sur ce topic mais je voulais le rappeler quand même, ne condamnons pas tous les hommes pour les actions d'un seul ! *âme de poète* <3<3<3

Je m'étendrais pas plus que ça et je vous embrasse tous ( platoniquement bien sûr)

PS : Excusons Stitch pour son incompréhension, dans son village y'a que des chevaux ou des guèpes pour venir harceler les dames:p

Sinon le fait que tu puisses entendre des témoignages et en voir zéro c'est peut-être dû simplement au fait qu'en général les types le font discrètement (dans le cas qu'une main au cul) ou alors dans des situations dans la rue, en général (dans mon cas, je connais pas la vie des autres ^^) ça se résume à une rue quasiment vide, personne à part toi qui marche et un type ou un groupe qui sont postés là ou marchent aussi. Difficile d'en être témoin, c'est certain.

Contribution le : 27/04/2015 15:59
_________________
Signaler

Elvywel
 0  #15
Je suis accro
Inscrit: 10/10/2013 20:28
Post(s): 661
@-Stitch-

Je comprends que ça soit dur à croire si on ne l'a jamais vu sois-même. Mais s'il te plaît, ne mets pas ça sous le compte de l'exagération féminine.... Les araignées ne me font pas peur, et si tu voyais ma chambre tu comprendrais que le "psychodrame de la chaussette pas rangée" ne me concerne pas. 😃

Le harcèlement existe bel et bien. C'est vrai qu'on pourrait se poser la question si les femmes n'exagèrent pas lorsqu'elles disent "qu'elles se sont fait déshabiller du regard" par exemple. Peut-être que le type en question ne la regardait à peine. Peut-être que certaines exagèrent. Peut-être pas. Pour ma part, lorsqu'un gars m'observent de haut en bas plusieurs fois sans rien demander, je me sens vraiment comme un bout de viande. Mais ça, dur à voir en tant qu'homme, c'est vrai.

C'est comme les caresses furtives (ou moins) aux fesses dans le métro, quand ça m'est arrivé personne ne l'a remarqué, alors qu'il était bondé.

En fait, je ne crois pas avoir de solutions du coup... Libre à ceux qui en ont de les poster ! xD


@Chatalors

Merci pour tous ces liens, j'irai voir ça de plus près plus tard ! 😃

Et de rien. ^^

Contribution le : 27/04/2015 16:16
Signaler

petrou
 0  #16
Je poste trop
Inscrit: 16/12/2014 16:43
Post(s): 12923
Karma: 6632
Citation :

@Blablablabla a écrit:
J'comprends pas trop, en fait.


1) J'y crois.

2) Mais vu que je ne le vis pas personnellement et que je ne l'ai pas vu de mes propres yeux : je ne me sens absolument pas concerné.

3) P'tete même que ça découle de l'exagération féminine, bien connu de tous.


J'trouve ça bien crade comme message, après relecture. Mais je laisse le doute, peut-être y a t-il malentendu :-)

1) Jusque là, on est bon. Le harcèlement, c'est mal.

2) Le "absolument" est abusif. Lutter pour ou contre quelque chose requiert un minimum d'implication et de vécu. Il faut que ce soit sérieux. Tu le dis toi-même :

Citation :
@Blablablabla a écrit :
Mais sinon, oui, pas évident quand on ne le voit pas de nos propres yeux :-)

Comme le dit très justement @Skittles, il y a tant de cas, de situations et de facteurs (pas le mec qui apporte le courrier, hein) différents : un coup c'est un pervers, un autre coup c'est une allumeuse - il y a le point de vue des harceleurs, des harcelés, et tous ceux des témoins (qui n'interprètent pas tous ce qu'ils voient de la même manière).
C'est déjà dur de se positionner mais alors si tu ne vis jamais la situation (même en tant que témoin), contre quoi tu luttes ? Du vent. Alors, parler dans le vent c'est sympa, et puis c'est rassurant tant qu'on est dans le bon sens. Ça ne fait pas plus avancer le schmilimili...blik.
On le sait maintenant, on est dans une société de tarés. Il n'y a qu'à se servir dans la CdL pour voir à quel point c'est la jungle dans les esprits.

3) Les femmes en font toujours trop : c'est de l'humour, teinté de vérité peut-être, mais c'est de l'humour... Moi je l'avais pris ainsi en tout cas.

Contribution le : 27/04/2015 16:17
_________________
Signaler

Skittles
 0  #17
Je m'installe
Inscrit: 10/08/2013 21:07
Post(s): 345
Citation :

@Elvywel a écrit:



C'est pas une solution en soit mais faudrait essayer de gueuler je pense. Tu te retournes et tu gueules bien fort en le montrant du doigt qu'il t'a touché le cul !
Ça avancera pas forcément à grand chose mais au moins ça pourrait remettre la situation dans le bon sens : C'est lui qui sera mal à l'aise !

gnéhéhéhéhé 😃


Et pour le post de @-Stitch-, je suis d'accord avec @petrou, ses propos sur l'exagération féminine c'est de l'humour. Il ne le pense pas, il veut juste nous faire comprendre que sans preuve, sans l'avoir vu, certains peuvent finir par ce dire qu'on invente, qu'on abuse un peu. Et honnêtement, je le comprend et aussi je pense que c'est vrai. Par les prises de conscience collectives telle que celle-ci, certains/certaines peuvent en profiter derrière pour en faire des tonnes et des tonnes et voir du harcèlement sexuelle de partout !
Puis, de base, une chose peut choquer et toucher profondément quelqu'un et laisser insensible une autre personne.

Contribution le : 27/04/2015 16:29
_________________
Signaler

Invité
 0  #18
FantômeInvité
Citation :

@-Stitch- a écrit:


Je reconnais que le harcèlement existe attention, mais je n'ai JAMAIS vu de gros lourds siffler, toucher ou beugler après une fille dans la rue (et pourtant j'habite Marseille).



J'habite Marseille aussi, et pourtant j'ai vue ça regulierement.

Contribution le : 27/04/2015 16:35
Signaler

Elvywel
 0  #19
Je suis accro
Inscrit: 10/10/2013 20:28
Post(s): 661
@Skittles

J'approuve ton comm' à fond.

Citation :
Et je pense aussi qu'il ne faut pas à tout prix vouloir parler de harcèlement sexuel. Je trouve le terme trop fort pour certaines situations, certains actes, même s'ils restent chiants, mal venus, impolis etc.


Je ne sais pas quoi mettre d'autre ? Harcèlement de rue, ça restreint bah à la rue quoi, harcèlement tout court c'est trop large (pas forcément "sexuel" dans le cas des écoles..etc), harcèlement sexuel le terme est trop fort...

Je suis d'accord avec toi, mais du coup tu le dirais comment ?

Gueuler, oui, mais quand tu ne sais même pas ce qu'il t'arrive... J'avais toujours le doute d'être en train d'inventer des histoires. Le métro était bondé, et une fois m'être débarrassée de la main en question, c'était assez dur de savoir lequel d'entre eux, surtout que mon amie était en train de parler, bref. Sous le stress, j'ai rien fait. xD


@petrou

Citation :
3) Les femmes en font toujours trop : c'est de l'humour, teinté de vérité peut-être, mais c'est de l'humour... Moi je l'avais pris ainsi en tout cas.


"teinté de vérité" 😃
Comment interpréter du coup ?

EDIT: Après relecture je vous suis, c'était de l'humour.

Contribution le : 27/04/2015 16:35
Signaler

petrou
 0  #20
Je poste trop
Inscrit: 16/12/2014 16:43
Post(s): 12923
Karma: 6632
@Elvywel : teinté de vérité car c'est un lieu commun, un cliché admis dans notre société... On en fait même des best-sellers : Pourquoi les hommes mentent et les femmes pleurent ?

Mais rien n'est figé : un homme peut exagérer, une femme peut ne pas exagérer, un homme peut ne pas exagérer... Et caetera. Nous sommes tellement complexes.

Contribution le : 27/04/2015 16:49
_________________
Signaler


 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 3 4 ... 7 »






Si vous êtes l'auteur d'un élément de ce site, vous pouvez si vous le souhaitez, le modifier ou le supprimer
Merci de me contacter par mail. Déclaré à la CNIL N°1031721.