Videos streaming images jeux et buzz
Connexion






Perdu le mot de passe ?

Inscrivez-vous maintenant !
Menu Principal
Communauté


« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 9 ... 33 »


Invité
 0  #101
FantômeInvité
Citation :

@Facedownassup a écrit:
Et je ne l'entends plus trop le nouveau président sud-corréen sur le déploiement des THAAD sur son territoire !


Parce que son pays est très divisé à ce sujet. Beaucoup y sont opposés pour ne pas participer à l'escalade des tensions.

Et les médias ont raison d'être alarmiste. On est clairement dans une période de crise qui s'ancre dans une très longue escalade qui ne peut pas être infinie. Le fait que ce soit un ICBM qui ait été testé (même si les US nient cette qualification) ce n'est pas rien. Des sources américaines parlent d'une intervention militaire envisagée par certains (que ce soit un commando, une attaque aérienne sur des bases liées à la production nucléaire, ou quelque chose de plus large). Trump évoque une réponse militaire depuis avant son élection, il peut avoir tout le loisir de montrer son niveau de stupidité dans les prochaines semaines.

Et peu importe le G20. Trump n'a pas besoin de G20 ou de conseil de sécurité pour tirer des missiles sur les troupes syriennes, je vois pas pourquoi il s'encombrerait pour la Corée du Nord.

Contribution le : 06/07/2017 20:56
Signaler

Facedownassup
 0  #102
Je suis accro
Inscrit: 14/05/2013 04:19
Post(s): 554
@jeremyone

Les Etats-Unis ont beaucoup d'ambitions, McMaster voulait faire envoyer 150 000 soldats en Syrie puis 100 000, et plus rien. 80 000 en Afghanistan puis 50 000 et maintenant j'entends parler de 20 000 nouvelles troupes.
Dès qu'il y a une ou une seconde superpuissance en face ils ont les mains moites et savent que la Chine et la Russie préféreront intervenir en premier sur le sol nord-coréen plutôt que de voir de nouveaux soldats US à leurs frontières.

Vous êtes sur la même fréquence hystérique que sur certains événement militaires observés en Syrie où beaucoup prévoyaient le déclenchement de la WW3 dans les mois suivants.
La situation en Syrie n'est pas comparable à celle de la Corée du Nord. Je crois pas que Trump ait l'aval du Congrès et de ses agences de renseignements pour entrer dans un conflit armé sur le sol nord-coréen !

Contribution le : 06/07/2017 21:24
Signaler

Cornflake
 0  #103
Je masterise !
Inscrit: 29/04/2008 21:35
Post(s): 2544
Karma: 927
@Facedownassup Message

Si je ne m'abuse, un président US peut envoyer des troupes en pays ennemis sans l'aval du congrès ( mais sans déclarer la guerre ), non ?

Contribution le : 06/07/2017 21:32
_________________
ZA WARUDO !
Signaler

Facedownassup
 0  #104
Je suis accro
Inscrit: 14/05/2013 04:19
Post(s): 554
@Cornflake

Tout à fait, le Président des US n'est pas obligé de le faire, en revanche ne pas avoir l'-autorisation- du Congrès diviserait encore plus son camp politique.

Je rajoute un truc, j'ai trouvé une petite source pour expliquer le fonctionnement d'une entrée en guerre des Etats-Unis et son suivi.

Contribution le : 06/07/2017 21:46
Signaler

Invité
 2  #105
FantômeInvité
Deux nouvelles pas joyeuses ce matin:

- Les négociations pour une réunification de l'île de Chypre ont apparemment encore échoué, de l'aveu du Secrétaire Général de l'ONU Antonio Guterres. Ces négociations se tenaient à Crans-Montana en Suisse depuis quelques semaines. Les diplomates, dont le Secrétaire Général, se déclaraient optimistes quant à l'issue du dialogue, mais manifestement ils avaient tort. Un article ici (Merci @-PAPI-)

L'île de Chypre en divisée en deux parties depuis 1974, date d'une tentative de coup d'état par des forces militaires d'origine grecque. La Turquie décide d'intervenir militairement pour protéger la population turque de l'île, l'autre communauté d'importance dans le pays. Depuis cette année là, la Turquie occupe militairement le nord de l'île, et est le seul Etat au monde à reconnaître la "République Turque de Chypre du Nord". Le côté grec de l'Etat de Chypre, à l'Ouest, est reconnu par l'ONU. La frontière entre les deux parties de l'île est sous le contrôle de l'ONU, ce qui évite de resombrer dans un conflit armé. Le principal point de tension dans les négociations tourne autour des questions de sécurité: quelles puissances devraient participer à la sécurité militaire de l'île entre le Royaume Uni, la Grèce et la Turquie.

Une pensée à toutes les familles qui sont séparées depuis maintenant 40 ans et qui en ont bien rien à foutre de ces histoires politiques.

- Echec de négociations également concernant les quatre "zones de désescalade" en Syrie, qu'on espérait voir aboutir lors des négociations à Astana, au Kazakhstan. L'idée était un peu ambitieuse: rendre des régions entières de Syrie sous contrôle international. La carte aurait sûrement ressemblé à ça:

ipfs Qma7kJsSUKiibCoBFAUhsNZyQDZGh4RjCyYmEqW2maezen
En orange les potentielles zones internationales

Un peu moins de surprise que pour Chypre que cela ait échoué.
Des négociations devraient reprendre bientôt à l'ONU Genève.

A suivre aujourd'hui: la première rencontre en chair et en os de Donald Trump et Vladimir Poutine lors du G20 de Hambourg. Des questions internationales vont très certainement être discutées, notamment la Syrie et la Corée du Nord. On verra comment la girouette orange va en ressortir.

Par ailleurs, tout comme les Etats Unis, la Russie nie la qualification de missile intercontinental pour le tir nord coréen, contrairement aux conclusions du Conseil de Sécurité de l'ONU. Cela pourrait bloquer des sanctions basées sur l'interdiction de tirs de ICBM.

EDIT: Je partage une vidéo très bien fichue qui montre comment le siège puis la libération de Mossoul s'est mise en place. Gardez en tête que Mossoul est une très grande ville, plus ou moins équivalente à Paris (avant la guerre du moins). Certains parlent de la plus grosse bataille urbaine depuis Stalingrad. Heureusement le rapport de force est clairement en faveur des forces contre Daech (contrairement au rapport de force assez équivalent à Stalingrad). Le principal obstacle à l'avancée des troupes fut le nombre incroyable de pièges laissés un peu partout, rendant chaque batiment et chaque mètre de rue un potentiel danger.


The 2016-17 Mosul Offensive, In Motion

Contribution le : 07/07/2017 09:53
Signaler

Invité
 1  #106
FantômeInvité
L’ONU adopte un traité bannissant l’arme atomique... Sans le vote des puissances nucléaires.

Ce genre d'initiatives me fera toujours rire. Si on filait l'arme nucléaire à chacun de ces pays ils arrêtaient de se plaindre pour la plupart. Dans un monde où les états qui respectent le droit international détruiraient leur stock en accord avec les traités internationaux, eh bien ce serait simplement donner le pouvoir à ceux qui ne le respectent pas (Corée du Nord etc...)

Qu'en pense l'Ukraine d'avoir signé le mémorandum de Budapest qui l'engageait à se débarrasser de ses armes nucléaires en échange de l'absence d'usage de la force contre l'Ukraine, du respect de ses frontières de l'époque de la part entre autres... De la Russie ? Ils s'en mordent les doigts.

Contribution le : 08/07/2017 16:30
Signaler

Invité
 0  #107
FantômeInvité
Citation :

@Warwick a écrit:
Ce genre d'initiatives me fera toujours rire. Si on filait l'arme nucléaire à chacun de ces pays ils arrêtaient de se plaindre pour la plupart. Dans un monde où les états qui respectent le droit international détruiraient leur stock en accord avec les traités internationaux, eh bien ce serait simplement donner le pouvoir à ceux qui ne le respectent pas (Corée du Nord etc...)


Justement non, en l'état actuel le droit international ne réclame pas une destruction des stocks. Les accords START prévoient une réduction pour les deux grandes puissances nucléaires. Comme on peut voir ici, le nombre d'ogives avait déjà pas mal baissé pendant la guerre froide, ça a bien continué ensuite. Malheureusement ça peut s'inverser à cause du regain de tensions et de la politique Trump. Bref, tout ça pour dire que le droit international ne bannit pas la possession d'armes nucléaires pour les pays qui en ont. Il interdit néanmoins l'acquisition pour ceux qui n'en n'ont pas. Le traité de vendredi dernier ajoute une couche de contrainte pour ces pays. L'Iran a par exemple signé le traité. Si on se retrouve avec un gouvernement très conservateur et va-t-en-guerre dans dix ans, il aura beaucoup de difficultés à reprendre le programme nucléaire abandonné. Si Trump revient sur l'accord avec l'Iran, on a un mécanisme pour empêcher une reprise du programme. C'est vrai pour pas mal d'autres pays.

Alors non, c'est pas parfait, et rien d'étonnant à ce que les Etats nucléaires n'aient pas signé, mais c'est une étape. Le droit international marche toujours comme ça. On a mis beaucoup de temps avant de contraindre les grandes puissances, dont la France, d'arrêter les essais nucléaires. Mais ça a fini par se faire. Par étapes, comme vendredi. C'est pas une révolution, ça va pas encore bannir le nucléaire de la surface de notre planète, mais on ne peut pas cracher sur une telle avancée. Le traité suit le modèle des traités bannissant les armes chimiques et biologiques, qui nous assurent quand même un monde un peu plus cool à vivre depuis des décennies.

Je comprends pas bien si tu milites pour la prolifération pour donner une voix aux petits Etats, mais je trouve cette vision d'avenir vachement nulle à chier.

Sinon Mossoul est apparemment complètement libérée. C'est une victoire décisive contre l'Etat Islamique qui perd vraiment énormément de terrain.

EDIT: Je rajoute une autre décision onusienne de vendredi qui peut intéresser ce topic l'UNESCO inscrit Hébron au Patrimoine Mondial de l'Humanité, ce qui courrouce un tantinet Israël. En question dans la résolution, le Tombeau des Patriarches, un lieu important pour les trois grandes religions, mais situé en Cisjordanie occupée. La décision de l'UNESCO a grande force symbolique, mais pas seulement, puisqu'elle garantit à l'Etat palestinien, membre observateur à l'ONU, la gestion du lieu. C'est une grosse victoire diplomatique pour l'Etat Palestinien, preuve qu'ils se font une place de plus en plus grande sur la scène internationale.

Contribution le : 10/07/2017 09:46
Signaler

Invité
 0  #108
FantômeInvité
Citation :

@jeremyone a écrit:
Justement non, en l'état actuel le droit international ne réclame pas une destruction des stocks. Les accords START prévoient une réduction pour les deux grandes puissances nucléaires. Comme on peut voir ici, le nombre d'ogives avait déjà pas mal baissé pendant la guerre froide, ça a bien continué ensuite. Malheureusement ça peut s'inverser à cause du regain de tensions et de la politique Trump. Bref, tout ça pour dire que le droit international ne bannit pas la possession d'armes nucléaires pour les pays qui en ont. Il interdit néanmoins l'acquisition pour ceux qui n'en n'ont pas. Le traité de vendredi dernier ajoute une couche de contrainte pour ces pays. L'Iran a par exemple signé le traité. Si on se retrouve avec un gouvernement très conservateur et va-t-en-guerre dans dix ans, il aura beaucoup de difficultés à reprendre le programme nucléaire abandonné. Si Trump revient sur l'accord avec l'Iran, on a un mécanisme pour empêcher une reprise du programme. C'est vrai pour pas mal d'autres pays.

Alors non, c'est pas parfait, et rien d'étonnant à ce que les Etats nucléaires n'aient pas signé, mais c'est une étape. Le droit international marche toujours comme ça. On a mis beaucoup de temps avant de contraindre les grandes puissances, dont la France, d'arrêter les essais nucléaires. Mais ça a fini par se faire. Par étapes, comme vendredi. C'est pas une révolution, ça va pas encore bannir le nucléaire de la surface de notre planète, mais on ne peut pas cracher sur une telle avancée. Le traité suit le modèle des traités bannissant les armes chimiques et biologiques, qui nous assurent quand même un monde un peu plus cool à vivre depuis des décennies.

Je comprends pas bien si tu milites pour la prolifération pour donner une voix aux petits Etats, mais je trouve cette vision d'avenir vachement nulle à chier.

J'ai pourtant bien précisé :
"Dans un monde où (=/= notre monde) les états qui respectent le droit international détruiraient (conditionnel) leur stock en accord avec les traités internationaux"
Ça veut dire ce que ça veut dire, je sais bien qu'il n'est pas obligatoire de détruire ses stocks 😉

Ce que je retiens de l'histoire, c'est que quand on a la bombe, on a la paix. Durant la guerre froide, la bombe a certes tenue le monde dans la peur, mais il faut voir quelle guerre elle a évitée.
Concernant les armes chimiques, durant la seconde guerre mondiale, tout le monde avait des stocks énormes et pourtant il n'y pas eu d'utilisation massive sur le champs de bataille. Quand une arme s'avère inutile en temps de guerre, je pense pas que ça ait été un sacrifice pour les pays de l'interdire. Mais là aussi, je suis sûr et certain, autant que pour les armes biologiques, que certaines nations ont ou essaient de se développer un petit stock non déclaré, au cas où.

Et non, je ne souhaite pas que tout le monde ait la bombe, je n'ai jamais dis ça... Je dénonce simplement l'hypocrisie pour la plupart de ces états qui mettraient fin à leurs ambitions d'interdictions aussitôt qu'ils auraient accès à la bombe.

Après j'entends les argumentations des utopistes qui disent "on finira par tous se faire sauter". Ouais, peut-être, mais au moins on sera pas les seuls à se faire sauter, parce qu'AU SEIN D'UN MONDE QUI N'EST PAS LE NÔTRE et dans lequel la Corée du Nord (ou autre nation cinglée) aurait la bombe et pas les autres. Beh ouais, on aurait quand même sauté et ce serait un beau petit carnage.

Contribution le : 10/07/2017 12:19
Signaler

Invité
 0  #109
FantômeInvité
Citation :

@Warwick a écrit:
Ce que je retiens de l'histoire, c'est que quand on a la bombe, on a la paix. Durant la guerre froide, la bombe a certes tenue le monde dans la peur, mais il faut voir quelle guerre elle a évitée.


Et quelles guerres on n'a pas évité. On voit la guerre froide depuis notre paisible bloc occidental, mais va dire aux coréens, vietnamiens, iraniens, irakiens, à peu près toute l'Afrique et une bonne partie de l'Amérique Latine que c'était une période de paix. Ce que ça a évité, et encore certains remettent en doute l'idée que c'est la cause principale, c'est un affrontement URSS vs. USA. Sauf qu'on se rend bien compte que la nature des conflits a énormément évolué, surtout depuis vingt ans. Qui veut combattre Daesh ou Al Qaida à coups de bombes atomiques. L'avantage stratégique militaire est vraiment très limité, et la dissuasion ne promet plus spécialement la paix dans ce nouvel environnement.

Tu évoques un monde hypothétique (effectivement je n'avais pas compris) ou plus personne n'a la bombe, et ou un pays cherche à l'acquérir à nouveau. Je ne vois pas pourquoi on ne l'empêcherait pas par tous les moyens comme c'est le cas aujourd'hui, avec l'Iran par exemple. La plupart des pays nucléarisés l'ont été par l'aide d'un Etat tiers qui a la bombe. Si plus personne n'a la bombe, c'est à mon avis quasi impossible de reconstruire un arsenal de manière clandestine.

Tu parles d'hypocrisie des Etats qui pourraient seraient pour la prolifération s'ils avaient accès à la bombe, je pense que tu pronostiques beaucoup. L'Afrique du Sud a volontairement abandonné son arme pour permettre la création d'une zone continentale dénucléarisée sur toute l'Afrique (une preuve de la force politique concrète d'un traité), l'Iran qui était à deux doigts d'obtenir l'arme (à quelques années près) qui signe ce traité, de nombreux pays dans le monde qui s'engagent vraiment dans la lutte contre l'arme nucléaire... A part les grandes puissances, la tendance est plutôt clairement en faveur du désarmement. Le but de ce traité, maintenant, c'est d'arriver à faire pression dans les décennies à venir.

Contribution le : 10/07/2017 13:34
Signaler

Invité
 0  #110
FantômeInvité
Citation :

@jeremyone a écrit:
Et quelles guerres on n'a pas évité. On voit la guerre froide depuis notre paisible bloc occidental, mais va dire aux coréens, vietnamiens, iraniens, irakiens, à peu près toute l'Afrique et une bonne partie de l'Amérique Latine que c'était une période de paix. Ce que ça a évité, et encore certains remettent en doute l'idée que c'est la cause principale, c'est un affrontement URSS vs. USA. Sauf qu'on se rend bien compte que la nature des conflits a énormément évolué, surtout depuis vingt ans. Qui veut combattre Daesh ou Al Qaida à coups de bombes atomiques. L'avantage stratégique militaire est vraiment très limité, et la dissuasion ne promet plus spécialement la paix dans ce nouvel environnement.

Tu évoques un monde hypothétique (effectivement je n'avais pas compris) ou plus personne n'a la bombe, et ou un pays cherche à l'acquérir à nouveau. Je ne vois pas pourquoi on ne l'empêcherait pas par tous les moyens comme c'est le cas aujourd'hui, avec l'Iran par exemple. La plupart des pays nucléarisés l'ont été par l'aide d'un Etat tiers qui a la bombe. Si plus personne n'a la bombe, c'est à mon avis quasi impossible de reconstruire un arsenal de manière clandestine.

Tu parles d'hypocrisie des Etats qui pourraient seraient pour la prolifération s'ils avaient accès à la bombe, je pense que tu pronostiques beaucoup. L'Afrique du Sud a volontairement abandonné son arme pour permettre la création d'une zone continentale dénucléarisée sur toute l'Afrique (une preuve de la force politique concrète d'un traité), l'Iran qui était à deux doigts d'obtenir l'arme (à quelques années près) qui signe ce traité, de nombreux pays dans le monde qui s'engagent vraiment dans la lutte contre l'arme nucléaire... A part les grandes puissances, la tendance est plutôt clairement en faveur du désarmement. Le but de ce traité, maintenant, c'est d'arriver à faire pression dans les décennies à venir.

Il y a beaucoup d'incompréhension entre nous j'ai l'impression : je n'ai jamais dis que la bombe nucléaire offrait une période de paix, j'ai dis qu'elle avait évitée une énorme guerre.
Concernant le terrorisme, c'est quand même discutable de parler de guerre alors je vois pas pourquoi tu met le sujet sur la table lorsqu'on parle de l'effet dissuasif de la bombe atomique. Évidemment que la bombe atomique ne sert ni contre le terrorisme, ni contre les guerres civiles internes, ni même pour une prise d'otage dans un restaurant... Faut-il vraiment user de mauvaise foi et l'utiliser comme argument anti-nucléaire parce qu'elle ne règle pas tous les conflits du monde ? Je ne crois pas 😉

Le monde hypothétique que j'évoque ce n'est toujours pas celui que tu as compris ^^ c'est le futur qui nous attends si on suit la logique des états qui souhaitent le désarmement nucléaire : les états qui suivent le droit international se désarment, les états pourris comme la Corée du Nord ont déjà l'arsenal nucléaire donc la question n'est pas de savoir s'il est possible ou non de reconstruire leur stock : ils l'ont déjà et ne s'en sépareront jamais !

Les états qui ont abandonné leurs armes sont une minorité. J'ai déjà cité l'exemple de l'Ukraine qui s'est faite envahir relativement peu de temps après, tu peux citer l'Afrique du Sud et même d'autres. J'assume le fait que je suis persuadé que la plupart de ces états abandonneraient aussitôt leurs plaintes s'ils avaient la même puissance nucléaire que celle de la France par exemple. C'est certes un pronostic, mais affirmer l'inverse c'en est tout autant un, de pronostic, alors venir me le reprocher c'est quand même osé 😃

Contribution le : 10/07/2017 14:29
Signaler

carpet_bombing
 1  #111
Je masterise !
Inscrit: 12/05/2015 11:43
Post(s): 3588
Karma: 2160
Concernant Mossoul je prendrai plus de pincettes, je ne suis plus du tout le conflit Syrien, mais si l'EI s'est imposé à Mossoul, c'est bien grâce au gouvernement Irakien incapable de gérer cette ville et qui a délaissé ses habitants. Or d'après l'aveu de nombreux soldats Irakien, il n'existe à l'heure actuelle, aucune gestion cohérente de prévue pour l'après daesh, donc l'EI continuera ses actions au sein de Mossoul aider par des sympathisants qui ne sont pas près de changer de bord. Bref l'EI est vaincu militairement, mais idéologiquement que dalle... Y'a qu'à voir ces dernières semaines, des membres de l'EI ont pu attaquer les forces irakienne dans Mossoul depuis leurs arrière, dans certains quartiers qui étaient libérés depuis des mois... Pourtant les habitants ont dû y voir venir, une réunion d'une centaine de pélo armés, ça ne passe pas inaperçu.

Contribution le : 10/07/2017 19:12
Signaler

Invité
 1  #112
FantômeInvité
@carpet_bombing Concernant Mossoul, je pense que les Etats-Unis et peut être la France vont jouer un gros rôle dans la "gouvernance" qui va s'y imposer suite à la libération. Il faut quand même noter que les peshmergas ont été cruciaux dans la libération, et que historiquement Mossoul peut être considéré comme une ville kurde. Je doute très fort que Bagdad accepte de céder le contrôle à Barzani, mais il y a une piste de réflexion quant à une coordination des forces pour contrôler la ville. Ca éviterait que les miliciens chiites se défoulent trop sur les sunnites et les kurdes qui restent dans la population civile. A voir aussi si les armées occidentales ne s'installent pas un peu le temps de la reconstruction et de la refondation politique de la région (pas sûr que ce soit souhaitable). L'ONU pourrait aussi avoir un rôle. Maintenant c'est naïf mais j'ose espérer qu'après l'expérience de trois ans sous Daech les habitants de Mossoul n'ont pas trop envie de les soutenir à nouveau. On reçoit beaucoup de témoignages de populations excédées et terrorisées dans les médias, c'est dur de mesurer à quel point ça reflète une tendance ou non.



Dans les news du jour, un accord a été conclu entre la Russie, les Etats Unis et la Jordanie pour une trève dans le Sud de la Syrie. Trois provinces du Sud sont concernées, deux limitrophes de la Jordanie, une sur la frontière israélienne. Les tensions étaient reparties à la hausse dans la région, et Israel avait tiré de manière indiscriminé sur les différentes factions pour dissuader de rapprocher les attaques du Golan qu'elle occupe. Le cessez-le-feu était donc plutôt bienvenu. Seul problème: Damas n'était pas invité à la table des négociations, ce qui 1/ n'est pas super classe; 2/ montre que le conflit est bien plus international qu'une guerre civile classique, ou alors que les puissances étrangères commencent à un peu trop se sentir chez elles. Quoiqu'il en soit, si le régime syrien ne se sent pas lié à l'accord de cessez-le-feu, il ne va pas se gêner pour continuer les hostilités. C'est donc ce qu'il a fait, en partie par le biais du Hezbollah. Bref pour l'instant un sacré fiasco, qui fait passer les Etats Unis et la Russie pour des cons, à juste titre. En espérant que l'accord reste un début de soupçon de base pour quelque chose de plus concret (les "zones de désescalade" sont toujours évoquées dans les négociations qui ont lieu à Astana, et les négociations reprennent à Genève en parallèle cette semaine). En espérant aussi que le cessez-le-feu n'est pas une carte blanche pour Damas de reprendre tout le coin. Ca serait très mauvais pour la paix politique dans le pays, et raviverait encore plus les tensions partout ailleurs.


Sinon une petite histoire pour montrer que le fameux sketch des Inconnus n'est pas si éloigné de la réalité. Depuis un moment, la population de Gaza subit des coupures d'électricité très fréquentes et très longues (souvent 3 heures de courant pour 16 heures de coupure). L'Etat Palestinien, dirigé par le Fatah en Cisjordanie aurait demandé à Israel de provoquer ces coupures, pour étouffer le Hamas qui contrôle Gaza. C'est donc l'Egypte qui tente de fournir de l'énergie à la ville enclavée, alors que le Hamas est accusé, par l'Egypte, de soutenir les militants qui provoquent des attaques dans le Sinaï égyptien. Le Président palestinien a demandé aux banques du pays de cesser les transferts à l'Egypte qui pourraient servir à acheter de l'énergie pour Gaza.
On est pas sorti de l'auberge.


EDIT: La carte animée de cet article est super pour voir le déroulé du siège puis de la libération de Mossoul. On voit la difficulté des derniers instants, avec des terroristes retranchés dans des positions qu'ils ont eu le temps de préparer et de piéger abondamment.

EDIT 2: Autre article très intéressant sur l'évolution de la guerrilla et de la contre guerrilla, qui complète très bien la carte postée juste au dessus. A noter donc que le siège de Mossoul n'a pas été complet (pas d'encerclement total de la ville) pour laisser un échappatoire aux terroristes vers l'Ouest, qui seront plus facilement vaincus que dans une ville, voire qui se rendront. On voit que c'est dès que les positions djihadistes sont réellement encerclées sur la partie ouest de la ville que la libération ralentit énormément.

Contribution le : 11/07/2017 10:06
Signaler

carpet_bombing
 0  #113
Je masterise !
Inscrit: 12/05/2015 11:43
Post(s): 3588
Karma: 2160
Concernant Mossoul, j'espère que les USA n'y joueront pas de grand rôle... Je rappel que si les sunnites de l'ouest, et de Mossoul donc, ont pu être persécuter, c'est justement grâce à l'intervention us qui a renversé Saddam et placé des chiites à la tête du pouvoir, les principaux responsables de la situation en Iraq, sont bien les USA (la France avait mit son véto pour rappel). Pour certains sunnites, notamment dans les zones contrôlées par l'EI, les Kurdes ont été montrés comme le bras armé des USA, comme leur vasseau, alors après 3 ans de lavage de cerveau, foutre une autorité Kurde soutenue par les USA à la tête de Mossoul, c'est ironique voir cynique... C'est à l'Irak de reprendre les rennes de Mossoul, certes les us peuvent aidés, mais dans l'ombre et discrètement... Parceque pour beaucoup d'habitants la situation économique et sociale, était bien meilleur sous l'EI que sous domination chiite à l'époque où l'armée et les milices iraniennes encerclées la ville et y refusait tout passage de denrée, organisant ainsi une famine au sein même du pays...

Contribution le : 11/07/2017 13:36
Signaler

Invité
 0  #114
FantômeInvité
Apparemment, l'Observatoire Syrien des Droits de l'Homme et Daech eux mêmes confirment la mort de l'auto-proclamé calife Abou Bakr al-Baghdadi. Les russes avaient déjà annoncé sa mort il y a quelques temps. A voir si ça destabilise assez l'organisation interne du groupe pour le permettre de survivre à sa perte territoriale. En tous cas, on assiste à la fin d'une parenthèse très moche de l'Histoire.

EDIT: Bon pour la confirmation de Daech je trouve que comme sources RT et Sputnik donc c'est étrange. Néanmoins que l'OSDH confirme les dires russes c'est quand même une bonne petite preuve que c'est sûrement vrai. Doublé du fait qu'on a pas vu signe de vie depuis un bout de temps.

Contribution le : 11/07/2017 14:20
Signaler

Facedownassup
 0  #115
Je suis accro
Inscrit: 14/05/2013 04:19
Post(s): 554
Citation :

@jeremyone a écrit:
Dans les news du jour, un accord a été conclu entre la Russie, les Etats Unis et la Jordanie pour une trève dans le Sud de la Syrie. Trois provinces du Sud sont concernées, deux limitrophes de la Jordanie, une sur la frontière israélienne. Les tensions étaient reparties à la hausse dans la région, et Israel avait tiré de manière indiscriminé sur les différentes factions pour dissuader de rapprocher les attaques du Golan qu'elle occupe. Le cessez-le-feu était donc plutôt bienvenu. Seul problème: Damas n'était pas invité à la table des négociations, ce qui 1/ n'est pas super classe; 2/ montre que le conflit est bien plus international qu'une guerre civile classique, ou alors que les puissances étrangères commencent à un peu trop se sentir chez elles. Quoiqu'il en soit, si le régime syrien ne se sent pas lié à l'accord de cessez-le-feu, il ne va pas se gêner pour continuer les hostilités. C'est donc ce qu'il a fait, en partie par le biais du Hezbollah. Bref pour l'instant un sacré fiasco, qui fait passer les Etats Unis et la Russie pour des cons, à juste titre. En espérant que l'accord reste un début de soupçon de base pour quelque chose de plus concret (les "zones de désescalade" sont toujours évoquées dans les négociations qui ont lieu à Astana, et les négociations reprennent à Genève en parallèle cette semaine). En espérant aussi que le cessez-le-feu n'est pas une carte blanche pour Damas de reprendre tout le coin. Ca serait très mauvais pour la paix politique dans le pays, et raviverait encore plus les tensions partout ailleurs.

Qu'un accord sur des stratégies militaires ait été finalisé au G20 entre 2 grosses puissances aux intentions diamétralement opposées me convient : )

Quant aux suites des négociations sur l'accord d'Astana faudrait que les girouettes turques précisent leur position !

Contribution le : 11/07/2017 21:20
Signaler

Invité
 0  #116
FantômeInvité
La Chine inaugure sa première base militaire en Afrique, à Djibouti. Officiellement, les militaires chinois seront sur place pour aider aux missions onusiennes de maintien de la paix sur le continent, auxquelles les chinois participent de plus en plus. Mais cela assoit également l'emprise de la Chine sur le continent africian. La Chine investit massivement dans de nombreux pays africains, parfois même dans des institutions publiques, avec pour but d'avoir une bonne part dans les extractions, notamment de minerais. Le fait que la présence économique se double d'une présence militaire concrétise la "Chinafrique".

Contribution le : 13/07/2017 10:14
Signaler

Invité
 0  #117
FantômeInvité
Entretien avec Emmanuel Macron sur divers sujets : immigration, europe, défense, ...

Citation :
Ce qui se passe sur les côtes italiennes n’est que de manière minoritaire une question de réfugiés. C’est un problème de grande migration avant tout économique.

Ça m'étonne que des gens risquent leur vie pour une histoire de fric, mais quand tu vis en permanence dans la misère et qu'on te promet le paradis en récompense de ta prise de risque... N'est-ce pas compréhensible ? Une sale histoire.


Concernant la Chine, mais cela en concerne d'autres aussi, je trouve que l'Europe est entrain de se faire bouffer économiquement. On accepte les investissements de pays malhonnêtes comme le Qatar qui est membre du cartel qu'est l'OPEP (il l'est encore malgré les tensions ?) ou de la Chine qui interdit les investissements majoritairement étrangers dans une entreprise nationale... Pendant ce temps là, ils en profitent bien à investir à fond. Alors ouais, on profite de leur pognon, mais à quel prix ? Un jour ou l'autre, on subira le revers de la médaille, je le sens.

Contribution le : 13/07/2017 13:34
Signaler

Invité
 0  #118
FantômeInvité
Selon le rapport annuel SoftPower30 publié ce mardi, la France serait désormais le pays le plus influent au monde en termes de soft power, capacité à convaincre et à influencer par des moyens non coercitifs comme la culture et le numérique.

Bon ça vaut pas grand chose selon moi, le soft power c'est quelque chose d'immatériel qui ne peut pas vraiment être calculé, ce que fait pourtant ce site grâce à des points. Mais bon, au moins on gagne un truc 😃

Contribution le : 18/07/2017 17:07
Signaler

Facedownassup
 0  #119
Je suis accro
Inscrit: 14/05/2013 04:19
Post(s): 554
A l'image de Trump, l'Union Européenne n'en finit plus de se décrédibiliser en étendant ses sanctions à l'encontre de la Syrie en ajoutant 16 noms (pour un total de 257) de responsables syriens devenant persona non grata en Europe et dont les biens qu'ils pourraient avoir sur le vieux continent sont désormais gelés. La raison majeure soulignée est l'implication dans l'utilisation d'armes chimiques par le gouvernement syrien, ce qui reste encore aujourd'hui à démontrer.
Même ceux qui défendaient la population syrienne dès 2012 face aux -rebels modérés- sont visés par l'UE cette année !

Contribution le : 21/07/2017 09:31
Signaler

carpet_bombing
 1  #120
Je masterise !
Inscrit: 12/05/2015 11:43
Post(s): 3588
Karma: 2160

Contribution le : 21/07/2017 13:09
Signaler


 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 3 4 5 (6) 7 8 9 ... 33 »






Si vous êtes l'auteur d'un élément de ce site, vous pouvez si vous le souhaitez, le modifier ou le supprimer
Merci de me contacter par mail. Déclaré à la CNIL N°1031721.